Selim Paladio
Freelance se rêvant écrivain
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 mai 2017

L’autre ou le miroir de la Haine

En ces temps de petites bourgeoisies intellectuelles, supportant difficilement les leçons tout en luttant pour ne pas en donner, je m’adonne pour un instant salvateur à un de mes exercices favoris, la psychanalyse personnelle grâce à l’écriture. Ma boussole interne appréciera.

Selim Paladio
Freelance se rêvant écrivain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 N’avez-vous jamais ressenti un sentiment désagréable en rencontrant un jour quelqu’un qui vous ressemblait trop?
La première fois que j’ai expérimenté cela, l’effet a été violent. Tout d’abord je n’ai rien vu, me contentant d’échanger avec ce petit bourgeois bien pensant et habile de ses mots, porteur de la bonne parole et prétentieux. Je me retrouvais face à moi-même. Mon « double » subissait le même sort que moi et moins de 3 minutes après le début de la discussion, nous nous retrouvions tête contre tête au sens figuré. Je ne saurais peut-être jamais si mon « miroir » a eu autant de chances que moi de s’apercevoir du ridicule de la situation. Plus on se ressemble, plus on se hait? Peut-être que l’amour que nous nous portons et notre soit-disant unicité nous amènent à cette situation loufoque? A moins que nous détestions voir dans les autres ce que nous rejetons en nous. Hum…


J’ai mis plusieurs années à mettre en application un peu plus dans ma vie cet « effet miroir », que j’ai retrouvé dans les textes géniaux d’Henri Bergson, notamment dans "Le rire. Essai sur la signification du comique". Je l’ai appliqué plus généreusement. Je nourris l’idée que lorsque je réagis de manière haineuse à la vie, c’est qu’elle me montre en miroir des parties de moi que je refuse ou que j’ai du mal à accepter (ma violence, mon animalité, ma perversité, mes imperfections, mes limites, mes peurs…).
Alors je travaille. Je m’efforce de rester fidèle à mes valeurs profondes lorsque je rencontre des hommes qui me semblent, au moins l’espace d’un instant, sans âme et violents. Cela met à l’épreuve la noblesse de mes grandes idées. L’épreuve de l’amour et du pardon, bien plus difficile que celle de la haine et de la peur. Il est plus difficile de pardonner et d’avancer que de rendre un coup et tournoyer dans un trou noir de violence. Alors je repense à une phrase d’Henri Bergson : « agit en homme de pensée et pense en homme d’action ». Histoire de s’éloigner de la logique « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » qui fait tant de mal à la société et fait perdre ses repères à la jeunesse.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement