Selim Paladio
Freelance se rêvant écrivain
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 déc. 2014

Marine et Nicolas

Selim Paladio
Freelance se rêvant écrivain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Horreur et damnation. Dimanche, tranquillement assis à table avec ma belle-famille italienne, voilà que la télévision, en qui je ne crois plus, vient me couper les papilles, pourtant excitées par un merveilleux plat de lasagnes. Des images d’un Nicolas Sarkozy triomphant et d’une Marine financée par la Russie happent mon attention et me font perdre quelques nerfs. Au cours des dix années passées sporadiquement dans la botte, j’ai pu constater que ces deux personnages politiques étaient bien les plus reconnus ici. Mamma mia.

Voilà l’image politique de la douce France à l’étranger. Un petit homme de la « trempe » de Nicolas d’un côté, de l’autre l’héritière d’un militant actif de l’Algérie française. Miam. Une France des extrêmes droites: une extrême droite « républicaine » ayant abandonné les pauvres pour les pointer du doigt et une extrême droite classique osant même aujourd’hui le rapprochement avec les nouveaux russes, pourtant fils des « rouges ». Les temps changent. Damned. Certains vont tourner comme des toupies dans leur tombe, même si ce n’est sans doute pas celles sur lesquelles je vais me recueillir, avec tout le respect que j’ai pour les morts et les vivants.

Si l’on s’éloigne de ces images peu reluisantes pour se pencher sur le fond, c’est d’autant plus effrayant. Je ne parviens pas à voir autre chose dans ce rapprochement qu’une légitimisation du parti de Marine Le Pen par la Russie, ambitieuse puissance en reconquête. Qui croit donc à la victoire finale du FN en 2017 et qui aimerait profiter de sa popularité en France, avec pour ennemi commun ces grands méchants loups que sont l’Amérique et l’impérialisme. Danger. Ah, les douces raisons opportunes…

Quant au petit nicolas, en fait on s’en fout si vous permettez cet écart. Le sieur se félicite petitement d’une « victoire » acquise avec seulement 30% des partisans UMP si l’on considère le nombre total d’encartés. Camouflet. C’est bien la seule bonne nouvelle de la journée. Alain Juppé, s’il ne nous fait pas une « Delors » ou une « Jospin », c’est à dire nous « abandonner » après nous avoir fait espérer, peut préparer les élections de 2017. Il est notre seul réel espoir républicain parmi les candidats déjà en course ayant une chance d’être élu. J’excepte le PS car celui-ci ne se relèvera pas sans doute pas de si tôt de cette période de « pouvoir ».

Alain Juppé aura fort à faire avec cette marine ambitieuse qui peut très allègrement surfer sur toutes les frustrations (anti) françaises: celle des anti-immigration, celle des anti-Islam, celle des anti-Roms, celle des anti-Europe, celle des anti-fainéants, celle des classes moyennes s’estimant lésées, celle des « décomplexés » et celle désormais des anti-impérialistes…

Mais alors me revient le visage de Sarkozy. Mais oui, enfin! Evidemment que l’on doit te remercier nicolas! Merci pour toutes ces années d’extrémisation de la droite républicaine à des fins électoralistes qui nous offrent marine sur un plateau d’argent aujourd’hui. Tu mérites d’être oublié. Mais comme la vie est parfois injuste, on paiera peut-être longtemps ta petitesse d’âme. Tu vois, tu n’es plus le seul petit, nous sommes tous avec toi désormais. A une autre table, moins familiale cette fois...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT