Á propos du « Média »

Après la démission de Jacques Cotta du « Média » (dont le manifeste indique la volonté de « faire vivre le pluralisme et le débat »), voici que Denis Collin est considéré dans un tweet par sa responsable Aude Lancelin comme « un ancien trotsksyte passé à l'extrême-droite »…

Les temps sont à la calomnie, on le sait.

D'autant plus lorsqu'on utilise à longueur de journée le tweet (140 caractères maximum).

C'est ce qui arrive à Denis Collin, professeur de philosophie en lycée, nouvellement à la retraite, auteur de nombreux ouvrages, et… militant révolutionnaire incontestable depuis des décennies.

Le tweet en question de Mme Aude Ancelin est limpide, bien que furieusement surréaliste :

« Une bonne défaite franche. Un bon juin 40 en somme, voilà ce qu'il nous faudrait avoue Monsieur Denis Collin, ancien trotskyste passé à l'extrême-droite, qui résume ici ce qui bouillonne de plus écoeurant dans les ruines d'une gauche française effondrée. »

Cette dame, qui fait désormais partie des Importants, fait ensuite suivre son tweet par l'article sur l'Italie écrit par Denis Collin et censé l'incriminer.

Que celles et ceux qui en ont la curiosité cliquent donc sur le lien et me rapportent en commentaire ce qui le classe à l'extrême-droite, pas moins ! 

http://la-sociale.viabloga.com/news/c-est-en-italie-que-se-joue-l-avenir-de-l-europe-2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.