Le Soleil dans le zodiaque du chevet de Saint-Austremoine d'Issoire

Le zodiaque de Saint-Austremoine d’Issoire recèle une énigme. Il date, comme la construction de l’église (en fait, une ancienne abbatiale bénédictine), de la première moitié du XIIe siècle. Sa disposition, en ceinture sur le chevet, n’est pas chose courante. Ce qui est plus rare encore, c’est que les médaillons sont au nombre de… treize.

Le soleil dans le zodiaque du chevet de Saint-Austremoine d'Issoire (pdf, 10.3 MB)

Article publié dans le Bulletin Historique et Scientifique de l'Auvergne, Numéro 812-813.

Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Clermont-Ferrand

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.