Faut-il protéger la police ? Bien sûr oui! Mais de qui?

Comme tout travailleur dans l'exercice qui est le sien, la police doit être protégée. Mais la loi sur la sécurité globale ne se trompe-t-elle pas de cible? Faut-il protéger la police des citoyens ou des gouvernants qui l'instrumentalisent pour conserver un pouvoir que la société, au vu des conneries accumulées, ne tient plus à subir pour ces menteurs et ces voyous uniquement au service du capital?

On ne peut imaginer, pour l'instant et peut-être pour toujours, une société sans une police digne de ce nom. Mais protéger la police ne veut pas dire forcément la protéger uniquement des citoyens comme c'est le cas dans la loi de sécurisation globale.

 

Protéger la police, c'est lui donner des moyens, c'est la former mieux, mais c'est aussi ne pas lui donner des ordres pourris, c'est aussi ne pas en faire l'instrument unique de la répression. En effet, cette protection « exigé » par certains syndicats policiers est légitime. Je peux comprendre que les policiers en aient marre de ne plus être respectés. Mais la loi ne se trompe-t-elle pas de cible ?

 

En effet, si les policiers sont pris à parti par la population n'est-ce pas justement la conséquence des ordres qu'ils reçoivent d'en haut, la conséquence de formation pas au niveau, la conséquence, comme tous les services qui devraient être public, d'un détournement de notre argent vers le privé ? En fait, justement, le problème de la police ne vient-il pas uniquement des gouvernements successifs et de l'utilisation qu'ils en ont fait ? Le problème n'est-il pas qu'elle n'est plus au service des citoyens, mais au service d'un pouvoir de plus en plus répressif qui cumule les états d'exception ?

 

La police, comme tout service public, ne devrait-elle pas être une forme de corps intermédiaire au service de tous et pas uniquement au service de politiques qui ne sont là que pour défendent leurs places ?

 

En fait, si les gouvernement successifs avaient bien utilisé la police, elle serait toujours crédible et n'aurait pas besoin d'être protégée de la population ce qui est finalement un comble. En effet, si la police a besoin d'être protégée de la population c'est que celle-ci a bien compris qu'elle n'était plus là pour la protéger. Et cela, c'est très grave sociétalement mais personne n'en parle. Au lieu d'analyser pourquoi les choses arrivent (tu m'étonnes, cela mettrait nos gouvernements face à leurs responsabilités en la matière), on ne gère que la conséquence avec encore plus de répression comme si cela avait déjà réglé le moindre problème en France.

 

Ceux qui ont voté cette loi sont souvent les mêmes (LR, RN) qui ont voté pour la diminution des effectifs et des moyens alloués à la police : les fonctionnaires coûtent chers, il faut en remplacer que 1 sur 2.....Donc, ils font tout pour que la police se dégrade et dégrade ses missions de maintien de l'ordre et de service public....Et après, ils pleurent car la police est maltraité et qu'il faut la protéger plus contre des citoyens « ensauvagés » qu'ils ont eux même créé.

 

La police est là pour le maintien de l'ordre, pas pour servir de bouclier concernant les dérives anti-sociales et anti-démocratiques de notre pays ! La police aujourd'hui est le dernier rempart pour une minorité de gens de rester au pouvoir, elle ne sert finalement que l'ultralibéralisme, comment pourrait-elle être aimé des gens qui souffrent des ces politiques destructrices ?

 

Alors OUI, il faut protéger la police...Surtout des gouvernants qui l'instrumentalisent !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.