De l'argent et des Hommes...La liberté de l'un, l'asservissement des autres

L'argent est la seule chose que l'on partage dans la mondialisation. Il n'est plus en concurrence avec rien sur la planète. Donc, si la finance veut toujours augmenter ses marges, il n'y a qu'une solution...Mettre tous les Hommes en concurrence....Ce système n'a donc aucun sens du point de vue de notre Humanité: quels peuvent être les progrès sociétaux si on se bat entre-nous?

En fait, notre société ne résume qu'à cela...De l'argent et des Hommes

 

L'argent, même et surtout en pleine crise Covid, continu de circuler librement et, bizarrement, au contraire des hommes et de leurs cultures, il a la même valeur partout dans le monde. C'est pour cela que tous les pays dits riches transfèrent leur production ailleurs que sur leur territoire : ils profitent justement de la différence des Hommes, de leur culture et surtout de leur niveau de vie.

 

Ceux qui vivent presque décemment coûtent cher...à leurs marges bénéficiaires ! Pas plus ! En fait, le monde est finalement assez simple, la seule concurrence qui existe ne se fait qu'uniquement sur le niveau de vie des populations. Si le niveau monte quelque part, pour maintenir des marchés très juteux, il faut qu'il baisse autre part...La montée de niveau de vie des pays asiatiques est le pendant et la nécessité d'une baisse de ce niveau en Europe et en France...Sans cela les marges du capital s'étiolent....

 

Pareil au niveau de l'intérieur de l'Europe. La monnaie est unique mais le niveau de vie non. Donc, si vous faites venir en France un travailleur Roumain ou Polonais, il se produit deux choses : le niveau de vie du travailleur détaché augmente car il touche plus que dans son pays...Mais comme, il touche moins, à compétence égale, que le travailleur Français, celui-ci voit son niveau de vie baisser : car, soit il accepte moins, soit il est au chômage !

 

Les Papes de la croyance financière appellent cela de la concurrence libre et non faussée, en fait c'est juste du DUMPING SOCIAL ! La finance n'a donc surtout aucun intérêt à faire à sorte que tout le monde puisse vivre dignement sur la planète. Si le niveaux de vie est le même pour tous, c'en est fini de l'idée centrale d'une concurrence mondiale qui finalement n'a jamais été libre et toujours faussée. Une journée de travail de 8h a pourtant, en énergie humaine, la même valeur de partout dans le monde. Faire son jardin, sur toute la planète, demande le même travail à condition égale.

 

De fait, tant que l'argent sera libre et la seule chose que l'on partage au niveau mondial, les Hommes lui seront toujours soumis....L'argent ayant la même valeur partout, il peut sans vergogne, comparer des choux avec des carottes, une table ou un smartphone...La seule nécessité pour eux c'est que les marges à minima se maintiennent et surtout qu'elles puissent augmenter. Le fait que certains produits soit plus utiles ou nécessaires pour nous est la dernière de leurs préoccupations.

 

D'où cette définition de la concurrence mondiale :

 

La concurrence Mondiale des Hommes permet à l’idéologie financière de ne plus être, elle-même, concurrencée. C'est un des fameuses paraboles de la guerre « des milliers de gens inconnus qui s’entre-tuent pour quelques autres, qui eux, se connaissent très bien et ne s’entre tuent pas».

 

De l'argent et des Hommes...La guerre sociale pour des milliards d'individus inconnus, la richesse pour quelques-uns qui se connaissent très bien.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.