Les populistes seraient les méchants et les soit-disant « démocrates » des gentils ?

On oppose, et cela pour différentes raisons souvent peu avouables, les populistes et ceux qui s'affichent comme des démocrates: mais est-ce aussi simple? N'est-ce pas justement le détournement de la réelle démocratie qui génère le populisme? Essai d'analyse....

En fait, si on écoute ce qui est dit en permanence par ceux, qui finalement, veulent que rien ne change (les privilégiés du « terrorisme intellectuel »), il n'y aurait que deux catégories d'individus en France : les populistes et les démocrates ! De mauvaises gens contre les gens biens quoi ! Les seconds tours de l'élection présidentielle où les populistes étaient présents affichent malheureusement cette fausse image. Le fait que tout est fait pour que nous ayons un second tour Marine/Macron n'est-il pas justement la preuve que ce sont ces faux démocrates qui alimentent finalement leurs meilleur amis, ces populistes dont ils se serviront pour encore garder le pouvoir...

Les démocrates seraient donc les 80% qui ont voté Chirac en 2002 et les autres seraient des populistes « puants ». Au vu de son score au premier tour (et nous pouvons le rapprocher du score de MACRON), Chirac a bénéficié de 60% de report de vote. Être démocrate aurait supposé donc de tenir compte de toutes ces personnes pour « corriger » son programme et être réellement le Président de tous les français. Cela a t-il été le cas ? Ceux qui se présentaient comme des démocrates ont-ils été démocrates ? Sont-ils des gens biens et les populistes de mauvaises gens ?

Nous avons aussi le cas d'un autre grand "démocrate" qui a floué notre vote sur ce qui est aujourd'hui, bien que très imparfaite, la seule manière directe pour le peuple de s'exprimer: le référendum sur l'Europe, merci Sarkosy!

Pourtant, n'est-ce pas ces types de comportements faussement « démocratique », mais malheureusement légaux, qui développent le plus le populisme. Les gens ne se sentent-ils pas floués et volés de leur expression démocratique ? Faites un parallèle avec ce qui se passe aujourd'hui et ce que nous entendons de la majorité Présidentielle, puis, faites-vous une opinion.

Attention, je ne voterai jamais pour un parti populiste mais, il faut arrêter de présenter la population Française aussi caricaturalement car la sociologie du vote populiste n'est-elle aussi pas, en grande partie, constitué justement des individus que les « gentils démocrates » ont floués, volés et trompés ?

Nos soit-disant « démocrates » ne sont-ils pas les principaux artisans de ce qu'ils dénoncent : la montée du populisme? Peut-on aussi facilement opposer des soi-disant mauvaises gens avec d'autres qui seraient de « vrais républicains » ? Comment n'avons-nous pas encore déjoué, avec une autre réflexion, le piège que les soit-disant « démocrates » nous tendent  avec ce « terrorisme intellectuel »?

Et si, finalement, les seuls populistes étaient ces soit-disant démocrates?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.