Fermeture de Fessenheim : de la poudre aux yeux de couleur verte ?

La fermeture de Fesseinheim a réjoui les vert anti-nucléaire. Mais est-ce aussi simple que d'être pour ou contre le nucléaire? Des questions importantes se posent...

Il y a quelques semaines, la plus vieille centrale nucléaire de France était fermée par le gouvernement. La plupart des Écologistes, ceux qui veulent sauver la planète, l'ont accueillie comme une grande victoire.

Pourtant, ce n'est pas si simple...

Regardons de plus près si la fermeture de cette centrale nucléaire aurait commencé à régler quoi que ce soit pour sauver la planète...

Alors, certes, le nucléaire est loin d’être sans danger dans son exploitation et il y a toujours le problème des déchets...

Pourtant...

  • Est-on vraiment sûr qu'une centrale à l'arrêt est moins dangereuse qu'en marche?

  • Cette fermeture règle-t-elle en quelque manière le problème des déchets déjà produits ?

  • A-t-on fait suffisamment de recherche pour la démanteler sans risque plus important ?

  • Par quoi cette production décarbonée a-t-elle été remplacée ?

     

    De plus, considérant les protections nouvelles de remise à niveau du parc Français (grand carénage) et l'urgence climatique mondiale...

  • La France, avec ses 5400km de côtes, est-elle plus menacée de l'arrivée prochaine d'un éventuel et possible accident nucléaire ou de la certitude d'une montée importante du niveau des eaux suite au réchauffement climatique?

  • Le réchauffement climatique va-t-il s'arrêter à nos frontières même si un jour la France respecte enfin ses engagements de la COP21 ?

 

Le réchauffement climatique est généré par les émissions de CO2...

 

  • La production mondiale d'électricité est à 75% carbonée (Charbon, pétrole, gaz)

  • La consommation d'électricité augmente sans cesse dans le monde (10% pour l'informatique)

  • La France émet 1% du CO2 mondial (10% de l'Europe)

  • L’Allemagne, soit-disant le modèle vert de l'Europe, en émet 23% (2,3% au mondial)

Pourtant que se passe-t-il...

  • Nous venons de fermer une part importante de production d'électricité non carbonée et pilotable (disponible au besoin)

  • Comme l'éolien et le solaire sont intermittent, lors de grandes pointes de consommation (par grand froid par exemple) c'est les centrales à gaz et l'électricité du charbon Allemand qui vont assurer la sécurité de notre réseau

  • Les Allemands ont fermé leur nucléaire, mais lors de pointe, comme ils ont beaucoup d'énergie intermittente, ils prennent sans sourciller le nucléaire Français pilotable.

 

Le nucléaire n'existerait pas, il ne faudrait pas y recourir mais il est là, et avec ses déchets, pour des milliers d'années...Être pour ou contre le nucléaire est-ce vraiment le débat simpliste dont nous avons réellement besoin aujourd'hui au regard des priorités climatiques du monde?

 

Fermer Fesseinheim, se priver aujourd'hui de nucléaire (alors que la consommation d'électricité mondiale ne fait qu'augmenter: informatique, voiture électrique, climatisation, etc.) est-ce vraiment "écologique" ou simplement un encart publicitaire vert pâle ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.