serge.dodoussian
RETRAITE
Abonné·e de Mediapart

336 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 janv. 2022

Le pire symbole de notre mort démocratique : le conseil constitutionnel !

Le glissement néo-libéral sape de plus en plus notre démocratie. Le pire exemple de cette mort annoncée est le Conseil Constitutionnel. Quand ceux qui sont censés contrôler la constitutionnalité des lois, sont les premiers à renier notre constitution!

serge.dodoussian
RETRAITE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Juridiquement, les lois ruissellent. C'est à dire qu'une loi ne peut venir circonvenir la LOI des lois : notre constitution !

Mais, de même que le ruissellement de la richesse si cher au capitalisme n'existe pas, ce ruissellement des lois en rapport de la LOI des lois, n'existe malheureusement plus aujourd'hui. L'adoption du passe-sanitaire et du passe-vaccinal en est une flagrante preuve de plus.

Les citoyens ne sont plus égaux du tout devant la loi! Un comble dans un pays qui ne parle que de démocratie où elle ressemble de plus en plus à l'Arlésienne d'Alphonse Daudet.

Ce n'est pas d'hier, même si cela est rentré dans les mœurs, citons en certains : le glissement néo-libéral  du Conseil Conseil Constitutionnel!

En effet, suite aux lois travail, on pouvait déjà déroger de manière inférieure au code du travail par des accords locaux...Pourtant, si le ruissellement des lois existait vraiment, cela serait anti-constitutionnel non ?

On peut aussi citer la nouvelle loi sur le chômage qui à temps égal, selon les individus, provoques des inégalités criardes...Mais non, ce fut approuvé quand même.

Finalement rien de surprenant si vous considérez qui siège et qui a une autorité dans ce que l'on ne peut plus nommer Conseil Constitutionnel. Ce sont tous déjà des néolibéraux et certains l'on déjà prouvé dans leur gouvernements respectif. Quand en plus vous y ajoutez le sang contaminé (Fabius) un escroc déjà condamné (Juppé) et le fait qu'ils sont nommés par le Président de la République, le Président de l'Assemblé nationale et celui du Sénat....Vous comprendrez dès lors pourquoi ce glissement néolibéral sur le non-ruissellement des lois en rapport de la LOI des loi !

Cerise sur le gâteau ? Le président de la République est membre de droit !

Pas mal la soi-disant indépendance au pouvoir, non ?

On les nomme « les sages », on devrait les nommer « les mages » : par magie, ils font disparaître la LOI des lois !

N'en riez pas, c'est nous les sous-citoyens (vacciné ou pas) qui les payons aux alentours de 13,000 euros bruts/mois (salut les smicards!) qu'ils peuvent EUX (on ne sait pas pourquoi d'ailleurs) cumuler avec diverses pensions de retraites. Quand on pense que c'est à EUX que l'on va demander la constitutionnalité sur la réforme des retraites....

Maintenant, si vous croyez encore que nous sommes tous égaux devant « leur loi » et toujours dans une démocratie...Je peux plus rien pour vous....

Vous resterez des sous-citoyens

Le pire symbole de notre mort démocratique c'est bien le Conseil Constitutionnel !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce finalement à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Violences conjugales : le retrait in extremis du candidat Jérôme Peyrat
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse