COVID 19 : QUELLES LECONS SOCIETALES ?

La crise du covid 19 fait apparaître des choses que l'idéologie dominante essaie de nous cacher depuis longtemps: quel est le travail qui rapporte vraiment de la valeur à notre société?

OVID 19 : QUELLES LECONS SOCIETALES ?

 

Le type de travail essentiel à une société « moderne » ?

Finalement on se rend compte que les types de travail les moins bien payés, ceux qui paradoxalement coûtent soi-disant chers, sont les plus essentiels.

Déjà, tout les secteurs publics : les transports, la santé, l'énergie, la police et l'administration locale. Alors que l'on arrête pas de taper sur ces modèles en voulant les privatiser, on se rend compte qu'ils sont la base d'une société qui se porte bien. Investir dans ces secteurs aurait coûté beaucoup moins cher que la crise que nous vivons aujourd'hui ! Gerer c'est prévoir !

Ensuite nous trouvons les caissières, les manutentionnaires, les aides à domiciles, les routiers, etc : ces emplois « dégradés et mal payés » se révèlent aujourd'hui comme les plus précieux pour la société.

Alors la question se pose : au nom de quoi ces services ont-ils été dégradés et au nom de qui doit-on considérer qu'ils doivent être beaucoup moins rémunéré que les autres ?

On le voit bien, une caissière et une infirmière sont beaucoup plus utile à la société qu'un banquier qu'un publiciste, ou qu'un financier.

Le covid 19 ne vient-il pas de nous donner une leçon sur le fait que le système capitaliste d'aujourd'hui et son « terrorisme des coûts » de court terme ne peut répondre en aucune manière aux enjeux sociétaux à venir ?

En fait, le constat est clair : les soit-disant emplois sacrifiables, ceux qui coûtent soit-disant cher et que l'on dénigrent sans cesse, sont les emplois les plus essentiels pour la société !

CE SONT CES TRAVAILLEURS QUI AMENENT DE LA VALEUR ECONOMIQUE, LES ACTIONNAIRES NE FONT QUE LA VAMPIRISER

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.