serge.dodoussian
RETRAITE
Abonné·e de Mediapart

336 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 nov. 2020

L'auto-autorisation de sortie, gage d'avenir pour les psychiatres....

On le sait, cette attestation dérogatoire de déplacement date de NAPOLEON. Quelle stratégie ou quelle folie peut bien se cacher derrière? En effet, cette manière de faire est connue depuis longtemps suite à l'étude de l'Ecole de Palo Alto sur la schizophrénie. Sans être paranoïaque ou complotiste, il n'y a que deux options: il sont FOUS ou bien ce sont des SALAUDS!

serge.dodoussian
RETRAITE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le ministre de la santé (le nom de la prison lui va bien finalement), l'a enfin reconnu à la télévision: le confinement altère de plus en plus la santé mentale des individus. Les psychiatres ne seront pas au chômage....Mais, l'air de rien, cela va beaucoup plus loin !

En effet, cette attestation dérogatoire de déplacement confine clairement à une injonction paradoxale qui rend fou, à la schizophrénie !

Quand vous vous auto-autorisez à sortir, cela veut dire que le reste du temps, vous vous auto-autorisez à vous enfermer...Cela se nomme un « double bind » (double contrainte)

On nomme double contrainte une paire d’injonctions paradoxales consistant en ordres explicites ou implicites intimés à quelqu’un qui ne peut en satisfaire un sans violer l’autre. Cette notion a été découverte par l’Ecole de Palo Alto et Gregory Bateson dans le cadre de leur travail sur la schizophrénie.

En matière de manipulation, les piliers principaux de cette communication perverse sont confusion, induction, culpabilisation. En fait le mot « communication »  est  particulièrement mal adapté puisqu’il s’agit en fait de ne surtout pas communiquer.

Son but : affaiblir l’autre, le faire douter de lui, de ses pensées et de ses affects. La victime va y perdre le sentiment de son identité. Puisqu’il s’agit à la fois d’éviter le conflit direct avec elle, et de l’amener à une totale docilité, elle doit  être privée tant de son sens critique que de sa capacité à se rebeller. Alors seulement il sera possible de l’attaquer pour la mettre à sa disposition.

La double contrainte existe seulement dans une relation d’autorité qui ordonne un choix impossible et qui interdit tout commentaire sur l’absurdité de la situation. Dans une situation d’indécidabilité, le dilemme est une nécessité conjointe à une impossibilité de choisir (comme par exemple dans le Cid de Corneille), tandis que l’injonction paradoxale est une obligation, un ordre, de choisir.

Vous signer donc un papier pour dire que vous allez faire les courses. Vous engagez votre parole ! Donc, il suffirait, sans aucun papier , de dire à la marée chaussée que vous allez faire les courses. Car, ce papier n'a aucune « valeur juridique » officielle d'opposition car c'est vous-même qui le validez. Donc, vous faites votre « propre loi » ! Mais, si vous faites votre propre loi, pourquoi cette menace de contrôle et d'une amende? Vous ne sentez pas arriver la folie ? Ce n'est finalement que vous qui vous mettez une amande...Votre parole étant donc soit-disant « légale », ceux qui la contestent ne serait-ils pas dans l'illégalité.....Ça y est, je suis fou !

Mais il y a encore plus. Le droit de manifester existe toujours mais il n'est pas prévu de déplacement dérogatoire pour ce faire. Si, vous êtes en recherche d'emploi, c'est pareil, il n'y a rien dans la dérogation qui autorise un déplacement pour chercher un emploi. Etc, etc, etc.

Une seule question prédomine : Pourquoi ?

Sont-ils fous, ou veulent-ils sciemment nous rendre fou ces SALAUDS ?

L'auto-autorisation de sortie, gage d'avenir pour les psychiatres....

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier