Robert Ménard ou la provocation islamophobe permanente

Robert Ménard a fondé RSF (Reporters Sans Frontières) de 1985 à 2008 avec des hommes aussi respectables que Rony Brauman et Jean-Claude Guillebaud. On ne pouvait donc s’attendre à ce qu’il éructe de manière régulière contre l’immigration, surtout celle issue du Maghreb. Une partie de cette haine à peine voilée, provient sans doute de ce qu’il n’a pas accepté, comme de nombreux ex-français d’Algérie, d’abandonner cette colonie. Une partie du vote FN est issue de cette déchirure de l’indépendance algérienne, de rapatriés qui ne voient pas d’un bon oeil la présence sur le sol français des immigrés issus des anciennes possessions de la France. Cette position n’est pas uniformément répandue chez les pieds-noirs  puisque d’illustres français d’Algérie comme Albert Camus ou plus récemment, Benjamin Stora et bien d’autres moins connus, ne partagent pas du tout cette vision étriquée et revancharde, issue de l’histoire violente de l’Algérie. Zemour est un autre exemple de ces propagateurs de haines recuites.

Le dernier dérapage parfaitement assumé par ce journaliste chevronné date du 5 mai 2015sur France 2 dans « Mots croisés« . Ménard y lance un nouveau pavé médiatique dans le contexte très tendu de l’attentat imbécile à Charlie: «  Deux tiers des enfants de Béziers (Hérault) sont de confession musulmane » a affirmé Robert Ménard, maire de la ville avec l’appui du FN. « Ce sont les chiffres de ma mairie. Pardon de vous dire que le maire a les noms, classe par classe, des enfants. Les prénoms disent les confessions, il ne faut pas nier l’évidence. Je sais que je n’ai pas le droit, mais on le fait. » Cette grave initiative d’un élu de la République, illégale et lourde de conséquences, est un contresens. Ménard assimile de manière indifférenciée tous les prénoms à consonance maghrébine à la religion musulmane et les désigne de manière irresponsable à la vindicte populaire. Dans un pays où près de 25% de la population suit la mauvaise rhétorique du FN qui leur désigne incidemment  « le musulman »comme un parfait bouc émissaire de leurs problèmes, ces déclarations sont une grave atteinte au vivre ensemble. Dans tous les cas, elle entretiennent un dangereux climat propice à la haine inter-communautaire. Ménard est soutenu par Philippe Tesson, adepte sénile du dérapage raciste avec son lumineux : « L’islam est une religion de merde » proféré sur RMC. Tout cela doit nous inciter à la vigilance. Ménard affirme ce soir qu’il n’y a aucun fichage ethnique en Mairie de Béziers. C’est encore pire car ça devient une manipulation mediatique de la part d’un pro de l’info. Témoin d'un narcissisme quasiment pathologique associé à une pulsion islamophobe? Sans doute faudrait-il ne pas céder aux provocations malsaines de Ménard mais le bougre sait diablement faire parler de lui.

En 4 minutes, le talent et l'oeil de notre Didier Porte sur Ménard. Ecouter la litanie des coups médiatiques de Robert Ménard et le rappel de son financement par le Quatar pour une fondation pour la liberté d'expression. Il ose tout ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.