serge_escale

Journaliste informatique Bloggueur social, économie, écologie -Lyon -

Sa biographie
Journaliste informatique et nouvelles technologies. Pour tenter de comprendre puis de vulgariser un monde de plus en plus complexe, j’exerce une veille croisée sur les thèmes du numérique, de l’économie, du social, des organisations et méthodes de travail et l’environnement. Face à la complexité croissante de nos sociétés, la spécialisation journalistique est une force mais avec le risque de perdre une vue d'ensemble. L'écueil d'une vision croisée est le risque de traiter des sujets que l'on ne maîtrise pas assez. Devenir un "toutoulogue" ...
Son blog
17 abonnés http://humeursnumeriques.wordpress.com
Ses éditions
Voir tous
  • "Larry et Moi" de Denis Robert Décryptage de la prédation financière par BlackRock

    Par
    Ce livre nous apprend quelques uns des mécanismes prédateurs de BlackRock mais il souffre de la comparaison avec le livre plus complet sur le sujet par Heike Buchter que Denis Robert cite à de nombreuses reprises. « Larry et moi » semble décousu et imprécis, loin de ses investigations fouillées de Clearstream qui l'ont fait reconnaître. A lire pour le volet français des activités de Blackrock.
  • Accepter nos biais cognitifs c'est faire un pas vers la tolérance

    Par
    Notre vision de la réalité n'est qu'une approche simplifiée pour faciliter nos prises de décisions et l'interprétation de la complexité et du chaos du monde. Nous préférons croire que penser, confirmer nos opinions plutôt que cultiver le doute. L'examen de nos biais cognitifs me semble indispensable à l'ère numérique. Internet est-il un pharmakon, poison et remède?
  • BlackRock ou les risques insensés de la finance spéculative

    Par
    Cible des manifestants en 2019, BlackRock a de quoi inquiéter. La firme de Larry Fink gérait en 2020 environ 7 000 milliards de dollars, 3 fois le PIB de la France ! Plus vertigineux, les actifs gérés par la plateforme d’intelligence artificielle de BlacRock, Aladdin se montent 20.000 Milliards de dollars. Cette finance fantôme sans aucun contrôle d’une quelconque autorité est très dangereuse.
  • Le trading haute fréquence, un produit très toxique de la finance à interdire

    Par
    La finance spéculative apparaît de plus en plus comme un parasite de l'économie. Depuis la crise financière de 2008, rien n'a été fait pour l'encadrer. Le trading haute fréquence, utilisé pour près de la moitié des transactions boursières, permet de passer automatiquement des milliers d'ordres d'achat et vente par seconde dans le seul but de faire de l'argent avec de l'argent.
  • Ehpad privés: un business sur la vieillesse à changer

    Par
    Des ehpad privés financés pour près de 50% par le contribuable génèrent un business juteux pour les actionnaires alors que nos aînés finissent leur vie en étant soignés par un personnel insuffisant et mal payé. De multiples rapports parlementaires, enquêtes, documentaires, livres, montrent la réalité d'une situation inacceptable alors que le vieillissement de la population s'accroît.
Voir tous
  • Édition La sécurité par la démocratie

    Quand Hollande confirme l'instrumentalisation de l'Etat d'urgence

    Par
    Dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme " Un Président ne devrait pas dire ça", un passage confirme la ligne éditoriale de notre édition. A savoir la dérive sécuritaire d'un Etat de droit devenu autoritaire au nom de la lutte contre le terrorisme. De l'aveu même du président, l'état d'urgence à d'abord servi à sécuriser la COP 21.
  • Édition La sécurité par la démocratie

    Terrorisme: la sidération ne doit pas occulter les causes

    Par
    Les récents attentats de Bruxelles rappellent l'horreur du massacre de civils, victimes innocentes d'un conflit asymétrique. Ils résultent d'une logique macabre de représailles qui a commencé en Europe, le 11 mars 2004 avec les attentats de Madrid qui firent quelques 200 victimes, suivis le 7 juillet 2005 par ceux de Londres avec 56 morts et par les attaques en France et en Belgique.
  • Édition La sécurité par la démocratie

    Faut-il craindre la «loi renseignement » ?

    Par
    Après les attentats de Janvier 2015 Charlie Hebdo et du 13 novembre 2015 , l’Etat a mis ou met en place trois lois d’exception : loi renseignement, état d’urgence, et réforme en cours du code pénal et avec la déchéance de nationalité avec l’onction du Conseil Constitutionnel. Nous faisons le point sur l’application de la controversée « loi renseignement » après mon billet d’avril 2015.
  • Édition La sécurité par la démocratie

    Nos motivations pour cette édition

    Par
    Contrairement aux précédents attentats comme ceux de 1996 dans le RER et métro parisien, la France est désormais durablement plongée dans un conflit asymétrique dont les causes sont multiples. S'éloigner des schémas de pensée établis n'est pas confortable, soit on incrimine la responsabilité collective, soit on fustige les dévoiements criminels individuels.