serge_escale
Journaliste informatique Bloggueur social, économie, écologie -Lyon -
Abonné·e de Mediapart

87 Billets

1 Éditions

Billet de blog 4 mai 2021

Accepter nos biais cognitifs c'est faire un pas vers la tolérance

Notre vision de la réalité n'est qu'une approche simplifiée pour faciliter nos prises de décisions et l'interprétation de la complexité et du chaos du monde. Nous préférons croire que penser, confirmer nos opinions plutôt que cultiver le doute. L'examen de nos biais cognitifs me semble indispensable à l'ère numérique. Internet est-il un pharmakon, poison et remède?

serge_escale
Journaliste informatique Bloggueur social, économie, écologie -Lyon -
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En octobre 2020, la diffusion du documentaire Hold-Up qui exposait sa vérité sur la crise sanitaire du Covid-19, percutait de plein fouet les informations délivrées par les médias traditionnels. Cette compilation chaotique de faits réels noyés dans un océan d'affirmations improbables, fausses, assénées majoritairement par des charlatans ou experts égarés, est une illustration de la post-vérité qui monopolise l'émotion plus que la raison. Un regard critique reste indispensable pour quiconque s'intéresse aux neurosciences, la post-vérité, les illusions cognitives et aux sciences humaines. Les propos discutables qui restaient avant l'ère Internet confinés au cadre du bistrot du coin bénéficient aujourd'hui de l'énorme caisse de résonance d'Internet. La plupart des médias, presse papier et numérique, radio, télévision, ont réalisé qu'il fallait désormais cohabiter avec une autre explication du monde qui propose un mille-feuilles argumentatifs sans sources sérieuses. Après Hold-Up, chacun y a été de son "debunkage" à savoir, la réfutation méthodique des arguments fallacieux. Au final, les critiques venant des médias traditionnels conforte les plus convaincus avec cette logique simple et fallacieuse:  puisque les médias reconnus et les politiques montent au créneau, c'est bien que nous avons raison. Fréderic Lordon note que cette tentative de dépasser la vérité officielle est bien malencontreuse mais il pointe surtout la panique qui s'empare des porteurs officiels de vérités de l'information.

Codex de nos biais cognitifs

Cela dit, la manipulation des foules n'a pas attendu Internet pour se manifester. Elle est l'apanage des publicitaires, des communicants, du marketing et de nombreux politiques. Edward Bernays est considéré comme la  figure emblématique de la manipulation, son principal fait d'armes et d'avoir travaillé pour Lucky Strike en convainquant les femmes que la cigarette était un moyen de leur libération. Noam Chomsky et Edward Herman  ont décrit minutieusement comment les Etats et les médias manipulent les foules dans son livre "La fabrique du consentement" issu du concept "Fabrication du consentement" par l'intellectuel Walter Lippman. Chomsky et Herman proposent une explication basée sur le modèle de la propagande dans lequel les médias constituent un système qui sert à communiquer des messages et des symboles à la population.

Dans cette très intéressante émission de France Culture, Regis Debray expliquait comment l'être humain a un besoin essentiel d'histoires, de récits historiques, de héros mythiques comme grille d'interprétation d'une vérité transfigurée. On l'aura compris, nous ne sommes pas des êtres de raison pure et ce que nous percevons comme vérité n'est en fait qu'une vision déformée de la réalité selon des critères conscients ou inconscients, démontrés ou pas.

Dans l'émission "A l'air libre" de Mediapart  «Le “nudge”, c’est une rustine sur les manques de l’Etat» la journaliste Audrey Chabal explique comment Macron et son gouvernement utilisent des méthodes de l’économie comportementale pour nous inciter à prendre certaines décisions en ces temps de pandémie. Une stratégie de communication commandée à BVA cabinet privé, spécialisé dans les études d'analyse comportementale.

Des biais cognitifs à l'ère numérique

Tous les principaux biais que les spécialistes des chercheurs avaient identifiés se retrouvent aujourd'hui confortés et amplifiés par la puissance des outils numériques. Pour le documentaire Hold-Up on retrouve, entre autres, le biais de confirmation qui consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses, sans  considération pour la vérification de ces informations. Autre procédé, le millefeuille argumentatif qui noie la vérification de données factuelles sous une masse d'information dont la réfutation méthodique demande beaucoup de temps, d'efforts et se heurte à une avalanche de commentaires où la haine le dispute à la mauvaise foi.

En 2002, l'universitaire canadien Normand Baillargeon faisait paraître son "Petit cours d'autodéfense intellectuelle" 1, savoureux ouvrage où il démonte de nombreux préjugés et livre sa méthode pour les réfuter. Parmi les nombreux exemples et biais cités dans son livre, il mentionne l'appel à l’ignorance qui se présente sous deux formes. La première consiste à dire: puisque tu ne peux démontrer que telle conclusion est fausse, elle doit être juste; la deuxième: puisque tu ne peux prouver une conclusion, elle doit être fausse. Et de citer des sophismes à la rigueur improbable "Personne n’a pu démontrer que l’Abominable Homme des Neiges n’existe pas, il doit donc exister”. Ou encore: "Personne n’a pu démontrer que X trichait durant les expériences de voyance: il doit donc avoir un don”. Normand Baillargeon nous livre une petite boite à outils pour s'aventurer sur le terrain des opinions douteuses et sans fondements rationnels et leur opposer le poids de la raison.

Traité d'autodéfense intellectuelle

Ce n'est pas une découverte, nos croyances et comportements sont le produit de notre milieu social, de notre éducation et de notre parcours de vie. Peu de personnes sont capables de s'extraire de leur matrice de connaissances et d'habitudes, même quand la réalité et la vérification leur démontre le contraire. Mais il est évident qu'une personne totalement sceptique est incapable d'agir  et d'avancer. A l'inverse, si vous êtes totalement crédule, vous tombez dans toutes les chausses-trappes et cédez aux mensonges.

Les corrélations douteuses assimilées à une fausse causalité

Pour les commentateurs les plus pressés et les moins critiques, la tentation est grande d'associer une cause à une corrélation. Dit plus simplement, si je me brûle c'est que je me suis approché trop près d'une flamme, c'est une cause directe. Si  je croise les courbes pourtant réelles des dépenses dans l'espace et les technologies avec celle des suicides par pendaison, je m'aperçois qu'elles coïncident parfaitement mais ce n'est qu'une corrélation bien hasardeuse. Le livre Spurious correlations (corrélations fausses) cite avec humour de nombreux exemples d'appariements douteux comme ci-dessous. 

Le Big data, annoncé comme l'outil numérique magique qui allait nous permettre d''analyser une quantité colossale de données de toute nature pour en tirer des tendances, était censé faire émerger de cet océan d'informations des corrélations originales que l'humain était incapable d'identifier. Inutile de dire que ce pré-supposé est erroné si la qualité et le filtrage des données utilisées est incorrect ce qui suppose beaucoup de temps pour les réfuter et peut décourager les postulants à une analyse plus objective.

L'analyse des biais cognitifs pour tenter de mettre à distance les jugements hâtifs

Face au complotisme, à la propagande extrémiste, aux pseudo-sciences, etc., le site belge Pensee-critique.be propose une boite à outils, pour faire le tri face aux manipulations les plus évidentes. Ce site web a été crée par Sophie Lescrenier, romaniste (diplômée en « Langues et littératures romanes » avec d'autres. On y trouve notamment ce Codex des biais cognitifs à télécharger, fruit du travail de 6 bénévoles qui ont traduit en français l'infographie de Buster Benson, un auteur américain qui a recensé 175 biais cognitifs. Ils sont classés en 4 catégories: de quoi faut-il se souvenir ? trop plein d'informations, nécessité d'agir vite, pas assez de sens. Ce Codex nécessiterait un ouvrage entier tant il ouvre de nombreuses pistes. Ceux qui ont besoin de certitudes ne s'attarderont pas pour le lire Il n'existe pas de chemin vers la vérité, bien entendu, mais à la lecture de ce codex, on peut découvrir une partie des pré-supposés conscients et inconscients qui forgent nos pensées. On peut douter qu'il intéressera les conspirationnistes et fera réfléchir les complotistes mais on trouvera dans ce Codex nombre des biais qui nourrissent les réseaux  sociaux, Facebook, Twitter et autres. Sans doute peut-il au minimum nous aider à être moins péremptoires dans nos propos. Les pessimistes peuvent rétorquer que ces outils ajoutent de la confusion au chaos informationnel. Quant aux septiques, ils y trouveront de quoi alimenter leurs doutes. Les sectaires et idéologues hausseront les épaules et passeront leur chemin. Pour eux, le complotiste ou le manipulateur c'est l'autre et pour rester debout, ils ont besoin d'une vérité alternative qui leur permet de trouver du sens à un monde complexe et chaotique par nature.

Codex des biais cognitifs

Les réseaux sociaux, sites et blogs contiennent à la fois le poison et le remède

Twitter, Facebook, Google, Youtube, Weibo équivalent de Twitter en Chine sont gouvernés par des algorithmes qui font circuler les flux de données composant notre existence immatérielle. La haine et la colère qui ne font pas bon ménage avec les démonstrations rationnelles y sont très présentes et sont un vecteur privilégié de viralité numérique. Cet article de la revue américaine Science New, analyse la diffusion des fake news et soutient qu'une fausse nouvelle est 6 fois plus virale qu'un article avec des sources et des arguments rationnels. Vrai ou faux, il est certain que les articles racoleurs à la véracité douteuse sont très souvent destinés à créer de l'audience.

Mais outre les liens et outils mentionnés dans ce billet pour tenter de décrypter, Internet regorge de ressources médiatiques et académiques pour aller au delà de nos préjugés et intuitions biaisées. Le problème reste de qualifier ces références. Libération, Le Monde, Conspiracy Watch et autres s'emploient à dire leurs vérités sur les fake news. Qui a raison, qui a tort ?  La plus grande fake news aux yeux de l'athée ou de l'agonistique est la croyance religieuse et les textes sacrés. Les libéraux font une confiance aveugle à  la main magique du marché, etc. Ces nombreuses interprétations de la société et la psyché humaine dégagent une seule certitude, la réalité et la vérité n'appartiennent à personne et il n'existe aucun chemin balisé pour y parvenir. Le simple examen de nos innombrables biais cognitifs  devrait nous inciter à la tolérance, à l'écoute de l'autre. Ce qui n'exclut pas la confrontation.

A voir et lire

Emission "La méthode scientifique"  de France Culture Biais cognitifs : la fabrique des histoires

« Le “nudge”, c’est une rustine sur les manques de l’Etat» " Le nudge est un outil pour influencer les individus. A l'air libre - Mediapart -

 1 Traité d'autodéfense intellectuelle Normand Baillargeon 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc
Journal
Tensions autour de la détention au Gabon de deux Français
Une enquête menée par une juge d’instruction française sur la détention au Gabon de deux Français, dont l’ancien directeur de cabinet du président Bongo Ondimba, provoque des remous. Les avocats des deux détenus s’inquiètent pour leur santé et dénoncent un règlement de comptes politique, mettant en cause le fils aîné du chef de l’État gabonais.
par Fanny Pigeaud
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia

La sélection du Club

Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN