poème

MALEDICTION , du poète soudanais Hassan Yassine; extrait recueilli dans "le nouveau magazine littéraire",(Septembre 2018).

Hé,les passants, écoutez-moi

Je suis un migrant

     Qui a surmonté toute la décomposition en Mediterranée

       Pour venir pourrir dans vos rues

       Ces rues nettoyées à grande eau chaque matin.

Et moi là?!

Je suis le mensonge de votre monde

Je suis cette humanité qui fait les gros  titres

On s'active à des stratégies dans vos mairies

Pour se débarrasser de moi

On crée des commission

On dépense des sommes colossales

      Pour me déraciner.

Alors je ne sais plus si je suis un bout de viande

Ou un morceau d'asphalte

Je n'existe pas dans le rétroviseur du monde

Vous , mes frères dans les centres de  rétention

Vous qui attendez qu'on vous réexpédie aux tortionnaires

Vous qu'on assassine au nom des conventions internationales

Vous qui fuyez Lampedusa

         Et ses foutues empreintes

         Les bains de sang africain

Voilà que vous vous retrouvez plus bas que la terre

Pourquoi?

Parce que je suis un exilé saturé de pestilence

         Etendu sas espérance

         Dans le chaos

Je meurs avec le silence des lucioles

Caressé par des papillons multicolores

Parce que je suis une malédiction dans le viseur

                                                                                   Traduit de l'arabe par Saida Benayed

                                         

 

 

 

                                                   

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.