En manque d’intelligence…

N'y voyez aucune offense... Si vous vous rappelez avoir eu une conversation intelligente avec moi ces derniers temps, vous avez sans doute été le/la dernier/ère et ça me manque déjà.

N'y voyez aucune offense... Si vous vous rappelez avoir eu une conversation intelligente avec moi ces derniers temps, vous avez sans doute été le/la dernier/ère et ça me manque déjà.

J'ai bien envie d’avoir une conversation intelligente avec quelqu'un d'intelligent : ça fait longtemps que ça m'est pas arrivé... (J’espère juste que je serai à la hauteur...)

Mais bon c'est relatif ce que je dis. C'est peut-être dur à entendre mais c'est réel, de mon médiocre point de vue au-delà duquel ma condition fait que je peux difficilement m'élever. Primo je ne suis peut-être même pas capable de ce que je considère intelligent chez les autres. Deuxio il se peut que je sois entourée de gens intelligents mais que je ne sois pas capable de m'en rendre compte parce que je ne le suis pas (syndrome de l'allégorie de la caverne). Tertio il y a les circonstances qui très souvent font que des personnes intelligentes en présence n'auront pas d'échange de cette nature : d'autres personnes sont présentes et elles ne veulent ou ne peuvent pas s'en isoler ou qu’elles se sentent isolées d’une conversation à laquelle elles ne pourront ou ne voudront pas prendre part, ou alors elles sont dans un moment où elles privilégient le repos de leur intelligence, ou encore à ce moment-là elle ne ressentent pas de besoin de conversation intelligente, etc.

Bref, moi je traverse le désert depuis mi-avril, depuis que j'ai 38 ans (quoique je n'y voie pas de rapport) : excès de vie sociale, excès de voyages, de rencontres et de visites, excès d'activités superficielles... Je n'en peux plus, je suis au bout du rouleau. Je ne sens l'intelligence de mon environnement que quand je suis seule, et je ne suis même pas sûre qu'elle émane de moi : je crois que l'intelligence dans ces moments-là, c'est le silence.

Putain merde ! A presque 40 ans j'ai le droit d'avoir mon réseau de penseurs/changeurs de monde, non ?! Jean-Paul et Simone à mon âge, ils avaient leur cercle depuis l'ENS ! C'est peut-être parce que je n'ai pas fait l'ENS, vous me direz. Enfin en attendant, ça fait des mois que j'ai pas envie de rigoler et raconter des conneries superficielles, que je passe pour une rabat-joie dans mon entourage, et que je ne sais plus à quel saint me vouer pour trouver une issue à cette situation.

N'y voyez aucune obligation d'être de telle ou telle sorte avec moi, au contraire, soyez vous-même : ça sera déjà une belle preuve d'intelligence des circonstances dont je n'ai peut-être tout simplement pas été capable depuis des mois.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.