Mettre fin au silence sur les Ouïghours au début du Ramadan

Les groupes d'exilés ouïghours ont marqué le début du mois sacré musulman du Ramadan vendredi 24 avril en exhortant la communauté internationale à s'exprimer au nom des membres de leur groupe ethnique qui subissent des persécutions dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine (XUAR).

Cet article a été publié originellement en anglais le 24 avril 2020 sur le site de Radio Free Asia. Pour accéder à la version originale :https://www.rfa.org/english/news/uyghur/ramadan-04242020153543.html

Le personnel de sécurité ouïghour patrouille près de la mosquée Id Kah dans la ville de Kashgar, le 4 novembre 2017. Le personnel de sécurité ouïghour patrouille près de la mosquée Id Kah dans la ville de Kashgar, le 4 novembre 2017.

Le Ramadan, une période où des millions de musulmans dans le monde se réunissent normalement avec leurs familles et leurs amis, a été touché par la propagation de la pandémie de coronavirus, forçant de nombreux adeptes de l'Islam à rester confinés chez eux.

Vendredi, le Congrès mondial ouïghour (WUC), basé à Munich, a déclaré que les difficultés rencontrées pour célébrer le Ramadan pendant l'épidémie soulignent l'importance de pouvoir pratiquer librement sa religion, de participer à la vie communautaire et de jouir des droits fondamentaux - tous refusés au peuple ouïghour depuis 70 ans sous un régime chinois de plus en plus sévère.

"Nous exhortons les musulmans du monde entier à garder le peuple ouïgour dans leurs pensées et leurs prières pendant le mois saint du Ramadan et à demander à leurs gouvernements respectifs d'exiger que la Chine cesse immédiatement ses persécutions religieuses à l'encontre des Ouïgours", a déclaré le groupe dans une déclaration.

"Le WUC attend avec impatience le jour où les Ouïghours pourront se joindre aux musulmans du monde entier pour observer le Ramadan, sans être gênés par la répression du PCC (Parti communiste chinois)".

Le WUC a noté que même les expressions les plus élémentaires du sentiment religieux sont interdites par le gouvernement chinois dans la région autonome du Xinjiang et a déclaré que les autorités tentent d'éroder entièrement la pratique par la détention arbitraire massive des Ouïghours dans des camps d'internement, l'endoctrinement des jeunes Ouïghours et le lancement d'une campagne visant à "siniser" l'Islam en Chine.

"Pendant des années, les Ouïghours du Turkestan oriental n'ont pas pu observer pleinement le Ramadan en raison des lourdes persécutions et restrictions religieuses imposées par le gouvernement chinois", a déclaré le groupe, qui utilise le nom préféré des Ouïghours pour désigner le territoire.

"Le gouvernement chinois a interdit aux fonctionnaires, aux étudiants et aux enseignants ouïghours de jeûner pendant le mois saint, en fournissant de la nourriture et de l'eau aux étudiants tout au long de la journée. L'accès aux mosquées est plus étroitement contrôlé, les restaurants ont reçu l'ordre de rester ouverts et, dans certains cas, des intellectuels ouïghours ont été arrêtés au préalable pour faire taire les critiques".

Les retraités ouïghours sont également obligés de s'engager avant le Ramadan à ne pas jeûner ou prier pour donner l'exemple à la communauté et à assumer la responsabilité de veiller à ce que les autres s'abstiennent également, a déclaré le groupe, tandis que ceux qui se trouvent dans les camps n'ont pas le droit de s'engager dans une quelconque activité religieuse.

Mais le WUC a noté que les nations et les dirigeants à majorité musulmane ont été "honteusement silencieux" sur la persécution des Ouïghours dans la région autonome du Xinjiang.

"Depuis trois ans, les Ouïghours attendent que le monde musulman parle en notre nom et tienne le gouvernement chinois pour responsable", a déclaré le président de l'UIC, Dolkun Isa.

"Pendant le Ramadan en 2020, nous exhortons les dirigeants musulmans du monde entier à renouer avec les croyances et les valeurs qu'ils défendent et à faire ce qui est juste en demandant à la Chine de mettre fin à ses crimes contre l'humanité contre les Ouïghours".

 

Faire la guerre à l'Islam

Un jour plus tôt, la Campagne pour les Ouïghours (CFU), basée à Washington, a demandé à la communauté internationale de ne pas oublier les 1,8 million d'Ouïghours et autres minorités musulmanes qui auraient été (et sont encore) détenus dans le vaste réseau de camps d'internement du XUAR depuis 2017, et qui, selon elle, ont subi "un lavage de cerveau pour croire que ce mois saint est immoral et criminel".

"Le Ramadan est une période où les musulmans peuvent être avec leur famille, un luxe que beaucoup d'Ouïghours de la diaspora n'ont pas", a déclaré le groupe.

"Leur vie quotidienne est criblée de détresse, de peur et d'inquiétude pour eux-mêmes, leurs familles et leurs amis".

La CFU a noté qu'un grand nombre de jeunes ouïghours ont été transférés du XUAR vers d'autres régions de Chine où ils sont contraints de travailler dans des installations de travail forcé et que les enfants ouïghours dont les parents sont détenus dans des camps sont régulièrement placés dans des orphelinats gérés par l'État. Des rapports précédents de la RFA ont documenté ces politiques.

Pendant ce temps, "la Chine mène une guerre contre l'Islam", a déclaré le groupe, forçant les Ouïghours à "abandonner leur religion, leur culture, leur langue et leur histoire".

"Pour les musulmans, le jeûne nous rappelle la souffrance, la lutte et la douleur des autres - nous nous mettons à la place de ceux qui sont moins fortunés", dit-elle.

"Par conséquent, nous vous demandons de faire de même. Souvenez-vous des Ouïghours qui sont arrachés à leurs familles, de ceux qui sont persécutés pour leur religion pacifique, et de ceux qui continuent à être prisonniers sans crime".

L'Association ouïghoure américaine (UAA), basée à Washington, a également présenté ses meilleurs vœux pour un Ramadan sûr et pacifique, mais a déclaré que le mois saint "nous rappelle l'importance cruciale de servir les autres, en particulier les plus vulnérables, en ces temps difficiles".

"Pendant le Ramadan, nous espérons que vous vous joindrez à nous pour prier pour la sécurité et le bien-être de la nation ouïghoure", a déclaré le groupe.

"Sous le régime du Parti communiste chinois, il est interdit aux Ouïghours de jeûner et de prier pendant le mois sacré du Ramadan. Malgré tout cela, le monde reste largement silencieux".

 

Les souhaits des dissidents

Les groupes ont également été rejoints par le dissident ouïgour basé à Taiwan Orkesh Dolet, communément appelé Wu'erkaixi, pour souhaiter un joyeux Ramadan à la diaspora ouïghoure.

S'adressant au service ouïghour de RFA vendredi, l'ancien dirigeant étudiant éminent des manifestations de la place Tiananmen du 4 juin 1989 a noté que lors de fêtes comme le Ramadan "nos proches nous manquent encore plus", ajoutant qu'il "prierait pour leur bien-être".

"Ces jours-ci, nous sentons vraiment que notre esprit est sous pression", a-t-il déclaré. "Nous devrions tout de même nous remonter le moral pendant ces vacances. Je prie pour que vous soyez tous en sécurité pendant cette pandémie".

Les incarcérations massives dans la région autonome du Xinjiang, ainsi que d'autres politiques considérées comme des violations des droits des Ouïghours et des autres musulmans, ont conduit la communauté internationale à demander de plus en plus souvent à Pékin de rendre compte de ses actions dans la région, qui comprennent également l'utilisation de technologies et d'informations avancées pour contrôler et réprimer ses citoyens.

L'année dernière, lors de la réunion ministérielle pour la promotion de la liberté religieuse qui s'est tenue à Washington en juillet, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a qualifié les camps d'internement de la RAS de Hong Kong de "l'une des pires crises des droits de l'homme de notre temps" et de "véritable tâche du siècle".

 

Rapporté et traduit par Alim Seytoff pour le service ouïghour de la RFA. Rédigé en anglais par Joshua Lipes.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.