sirine.alkonost
Perche Brandie
Abonné·e de Mediapart

64 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 oct. 2022

sirine.alkonost
Perche Brandie
Abonné·e de Mediapart

Voix d'Iran - Bons baisers de Téhéran

Même si cette révolution échoue, rappelez-vous que tous ces efforts seront  des atouts pour l'avenir de l'Iran et pour l'avenir du monde. De l'or en banque - pour nous tous. Continuez avec toutes vos contributions. Nous vous entendons à l'intérieur de l'Iran et nous vous remercions du fond du cœur.

sirine.alkonost
Perche Brandie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bon baisers de Téhéran

Un message d'Iran, pour les Français qui nous soutiennent. 

(note de la traductrice: message reçu de Téhéran ce matin- même, suite à l'envoi d'information et de photos/vidéos concernant le rassemblement parisien évoqué dans le portfolio d'hier sur le présent blog) 

La nuit dernière, le régime iranien a fermé toutes les voies menant à l'université de Sharif et a embarqué à peu près 100 étudiants dans des bus et les a emmenés dans une prison inconnue.

Ceux qui ont tenté de s'échapper ont été pris pour cibles par différents types d'armes.

Très peu ont réussi, parmi lesquels quelques étudiants blessés. Certains  ont fini par se cacher dans un petit appartement où un médecin est arrivé pour soigner leurs blessures afin qu'ils n'aient pas à être signalés lorsqu'ils se rendraient à l'hôpital.

Ceux qui arrivent dans les hôpitaux sont soignés puis enlevés par des agents présents sur place.

Des ambulances sont également utilisées pour déplacer les forces armées et les prisonniers.

Nous avons également vu des vidéos de coups de feu tirés depuis les fenêtres d'ambulances.

Je voudrais appeler la communauté médicale à se pencher sur les accords et réglementations internationaux concernant l'utilisation des hôpitaux et des ambulances dans de telles circonstances.

Quel genre de police tirerait sur des manifestants non armés depuis une ambulance ?

Cette nouvelle attaque contre l'université Sharif a été organisée avec l'aide du directeur de l'université, qui avait promis un passage sûr pour les étudiants et les a littéralement conduits dans un piège, après avoir permis aux forces armées d'entrer sur le campus.

L'université Sharif a été la première école à répondre à la mort de Mahsa et c'est probablement l'école la plus importante d'Iran avec les étudiants les plus talentueux qui passent les tests les plus difficiles pour y entrer.

Les attaques contre les étudiants ne sont pas sans précédent et elles ont toujours eu d'énormes répercussions. Le régime devient désespéré et tente tout pour sauver sa peau.

Mais cela ne fera que resserrer l'étau autour de son cou. Il est important que nous entendions des voix, en particulier des milieux universitaires et des anciens étudiants Sharif qui vivent à l'étranger, pour déclarer leur solidarité avec ces étudiants et rendre les efforts de ces étudiants courageux valables en faisant entendre leur voix dans le monde entier.

Ce n'est pas le moment de se défiler devant les persécutions dont ils sont victimes.

Les étudiants sont l'avenir, et ils doivent être protégés. Il est également important que les étudiants soient reconnus par d'autres communautés, comme les travailleurs, les enseignants, etc. comme des alliés et qu'une aide leur soit apportée de toutes les manières possibles.

Il est maintenant pratiquement impossible de prédire où et quand aura lieu tout type de protestation ou de manifestation. Bientôt, je le crois, il n'y aura plus de distinction entre le jour et la nuit.

Et puis les Iraniens ont rencontré des partisans en dehors de l'Iran dans tant de pays.

Cela nous permet de nous sentir plus en sécurité avec des soutiens comme vous, qui se soucient de nous et qui sont épris de liberté.

J'ai pu voir des vidéos du monde entier, y compris du Liban, où elles ont pris une place particulière dans nos cœurs car eux aussi sont victimes de ce régime. Pas besoin que je vous explique comment. Si quelqu'un est intéressé, n'hésitez pas à demander aux Libanais qui nous ont soutenus. J'aimerais bien les voir s'expliquer eux-mêmes.

Il est également à noter que les femmes et les hommes afghans se sont joints à notre cause partout où ils le pouvaient. Il ne nous est pas non plus inconnu comment ce régime iranien a aidé les talibans là où ils en avaient besoin. Le peuple afghan est lui aussi une victime directe et indirecte de la République islamique d'Iran. Et pourtant, ils comprennent et ils font la distinction entre nous le peuple et ce gouvernement. Merci les Afghans ! Cela me rend plus déterminé et cela m'ouvre davantage les yeux.

Peuples du monde entier, alors que ce régime continue d'isoler le peuple iranien et lui refuse le droit à l'information même infime, nous avons encore des moyens de communication.

Le nombre d'événements et d'actualités est trop important pour une simple chaîne. N'oubliez pas que vous nous avez aidés à rendre ce système de plus en plus isolé. Mais le travail n'est pas encore terminé. Soyez indulgent avec nous et vous verrez les fruits bien assez tôt.

Même si cette révolution échoue, rappelez-vous que tous ces efforts seront  des atouts pour l'avenir de l'Iran et pour l'avenir du monde. De l'or en banque - pour nous tous.

Continuez avec toutes vos contributions. Nous vous entendons à l'intérieur de l'Iran et nous vous remercions du fond du cœur.

N'oubliez pas de maintenir constamment la pression sur vos médias et vos représentants pour obtenir des informations sur l'emplacement et la santé des prisonniers. C'est vraiment important. Faites pression de toutes les manières possibles et rendez difficile pour eux de faire disparaître leurs prisonniers.

Parmi tous les hymnes musicaux, la chanson "Baraayé" semble être la plus appréciée. Le créateur de cette chanson est maintenant en prison quelque part dans le nord de l'Iran, probablement avec d'autres musiciens qui l'ont aidé.

Il pourrait également être intéressant pour vous de savoir que la plupart des responsables iraniens, tels que les maires ou les ministres, se sont pratiquement tus et ont cessé de dire quoi que ce soit sur la situation. La plupart de ces personnes étaient bien connues pour avoir de grandes bouches et de petits cerveaux.

A titre d'exemple,  le ministre de « la culture et de l'orientation » a dit aux actrices qui ont retiré leurs voiles: « cherchez de nouveaux emplois »... quelques jours seulement après l'assassinat de Mahsa.

Ils se sont tous tus maintenant. La raison - je pense que ce sont des puissances supérieures qui leur ont dit de le faire. Il semble qu'on leur ait dit de se taire, car chaque fois qu'ils ouvraient leur grande bouche, des foules plus en colère apparaissaient dans les rues de tout l'Iran.

Je voudrais encourager tout Iranien qui en aurait l'expertise, à se pencher sur cette question et à traduire certains des commentaires que les ministres et autres élites supérieures de ce gouvernement ont faits.

Le monde a besoin d'entendre ce que ces gens disent. Je suis sûr que ça vous plairait !

Bon courage à ceux qui relèveront ce défi.

Quant à ceux d'entre vous qui continuent de porter notre voix et de faire compter nos vies, et celles de nos enfants,

Merci, et bons baisers de Téhéran 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »
Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.
par Marine Turchi
Journal — Asie et Océanie
En Chine, la politique « zéro Covid » est de plus en plus contestée
Des chiffres de contamination record en Chine poussent les autorités à décréter de nouveau des mesures de confinement un peu partout dans le pays. Ce qui entraîne des réactions de plus en plus vives, y compris des émeutes, comme récemment dans la plus grosse usine d’iPhone au monde dans le centre du pays.
par François Bougon
Journal
Les frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?
Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interrogeaient les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont brutalement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.
par Cédric Mas

La sélection du Club

Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Publicité : l'industrialisation de la manipulation
On lit souvent que la pub « nous manipule », mais qu'est-ce que ça veut dire ? Le débat à ce sujet se réduit souvent à l'alternative entre liberté absolue ou déterminisme fatal. À la veille du Black Friday, un évènement reposant entièrement sur la pub pour exister, il faut analyser en détail les techniques de discours manipulatoire, leurs usages en publicité et leurs effets sociaux.
par Résistance Agression Pub
Billet de blog
Interview d'E., 35 ans, éboueuse-rippeuse
E. travaille depuis trois ans dans une entreprise privée de la collecte de déchets. Dans cet entretien, elle nous présente son parcours, évoquant la solidarité aussi bien que les difficultés rencontrées à son poste : le manque de formation, la pression managériale, la surcharge de travail, les discriminations de genre, le gaspillage...
par Jeanne Guien
Billet de blog
Voilà ce qu’il va se passer avec vos achats du Black Friday
Vendredi, c’est le Black Friday, et vous allez être tenté d’acheter de nouveaux vêtements. Et on vous comprend : c’est difficile de résister à ce t-shirt bon marché qui vous fait de l'œil et qui est soudainement à - 70%. Avant de faire quelque chose que vous allez sûrement regretter, on doit vous dire ce qui risque de se passer avec votre t-shirt.
par StopFastFashion