SoazJolivet
Chercheure en sociologie
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 avr. 2020

Comment apprendre les gestes "barrière" aux jeunes enfants ?

Bientôt le déconfinement progressif va confronter les jeunes enfants à l'autonomie en hygiène. Savoir se laver les mains tout seul même à 2 ans, 3 ou 4 devient impératif. Comment leur apprendre ?

SoazJolivet
Chercheure en sociologie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les gestes "barrière" sont difficiles à mettre en place chez les tout-petits et pourtant lorsqu'ils retourneront en crèche ou à l'école ces gestes seront indispensables et devront être accomplis avec autonomie. 

Vous trouverez en lien, ces comptines chantées conçues pour apprendre aux enfants à se laver les mains avec des gestes efficaces et le temps nécessaire à l'élimination des particules du virus, c'est-à-dire 30 secondes. Si l'exercice est ludique il sera moins rébarbatif car il doit revenir toutes les heures. Enfin, il est adapté à chaque âge par le choix des mots, leur diction et leur sens. Il permet aux parents d'avoir une activité avec leur enfant pour leur apprendre les mots de la comptine et les gestes car il ne faut pas oublier une partie des mains ou des poignets. 

Pratique à mettre en place en toute urgence dans le contexte pandémique que nous traversons, elle restera acquise et utile aussi pour tous les risques liés aux rhumes et gastro-entérites. Laver ses mains est une mesure d'hygiène pas toujours respectée. Les enfants vont la raviver auprès des adultes.

https://youtu.be/mnf-U15Rn_A    (enfants jusqu'à 2 ou 3 ans)

https://youtu.be/MNMaM3ZHfb0  (3 à 5 ans)

https://youtu.be/OOz1SQ8NKVs  (6 à 8 ans)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal
Des antifascistes interpellés « à l’abri des regards »
Une soixantaine d’interpellations, et beaucoup de remises en liberté sans poursuites : c’est le bilan de la manifestation antifasciste à Villepinte, durement réprimée pendant le premier meeting d’Éric Zemmour. 
par Mathieu Dejean et Mathilde Goanec
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — France
Affaire Avenir lycéen : un rapport officiel reconnaît l’ampleur du scandale
À la suite des révélations de Mediapart sur Avenir lycéen, Jean-Michel Blanquer avait sollicité une mission d’inspection sur les subventions aux associations lycéennes. Le rapport est assassin pour plusieurs associations, dont Avenir lycéen, mais aussi pour la gestion des crédits par le ministère.
par Antton Rouget et Pierre Januel

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B