sonia combe
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 janv. 2023

sonia combe
Abonné·e de Mediapart

Les femmes et le pouvoir: le cas de Sandrine Treiner n'est pas unique

Sandrine Treiner vient de quitter France Culture. Les reproches qui lui étaient adressés étaient donc justifiés. Ce dénouement pose deux questions. La première: pourquoi a-t-il fallu attendre aussi longtemps pour que l'affaire éclate? La seconde: quel rapport au pouvoir les femmes entretiennent-elles? Il est temps de reconnaître que la maltraitance peut aussi venir des femmes.

sonia combe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'enquête sur la gestion de la chaine a duré plusieurs mois, mais la directrice était en poste depuis de nombreuses années.

Elle était très présente, s'invitait dans des émissions où les producteurs/productrices, forcément polis, parfois obséquieux, l'accueillaient. Son nom était souvent cité, plus d'une émission était présentée comme étant "sur une idée de Sandrine Treiner". Cela paraissait bizarre. C'était du jamais vu sous les directions précédentes ou, du moins, dans une bien moindre mesure . Là, vu simplement de l'extérieur, cela devenait indécent. La chaine aurait, parait-il, gagné en audience (grâce aux podcasts d'ailleurs et pour notre plus grand bonheur). Tant mieux, vu le niveau des autres, mais quand même son contenu est devenu plus "lisse". Je ne saurais dire si S.T. en est à l'origine, mais les débats ont fini par disparaître. On se souvient avec nostalgie des matins de Jean Lebrun, des engueulades du Panorama, des controverses de "Staccato" et, plus récemment du "Grain à moudre". Producteurs/productrices et intervenant(e)s prenaient alors des risques. C'est de moins en moins le cas.

Le statut de producteur/productrice à FC pose un vrai problème. À moins de décrocher - en y mettant les formes - une émission régulière, on dépend, aujourd'hui comme hier, du bon vouloir de la direction. Pas d'accord? Dehors. Les choses peuvent être dites avec plus d'élégance, mais elles reviennent au même. Mais si la maltraitance qui semble désormais avérée a pu perdurer, c'est parce qu'individuellement on pouvait y trouver son compte. Dans un milieu atomisé, la solidarité n'existe pas. Jusqu'au jour où la coupe est pleine pour une majorité. (Ne leur jetons pas la pierre, nous qui bénéficions du statut de la fonction publique.)

La seconde question dépasse le cas de S.T. même si elle l'a illustré. Elle concerne le rapport des femmes au pouvoir. Pour en avoir connues plusieurs à la tête d'institutions, je regrette de devoir admettre que, dans la plupart des cas, je dis bien dans la plupart et pas dans tous, elles agissent de façon pire que les hommes. (Je fais abstraction ici du comportement typiquement masculin des prédateurs, ce qui bien sûr n'est pas une mince affaire.) Pour quelles raisons? Mal à l'aise dans l'exercice du pouvoir, les femmes souffrent d'un manque de légitimité historique qui les conduit à adopter des pratiques autoritaires. Et quand enfin, elles sont acculées à le reconnaître, elles invoquent, comme Sandrine Treiner, qu'elles seraient plus vulnérables parce que femmes. Une piètre défense. Il faut le rappeler, ce n'est que lorsqu'une parité dans les postes de direction aura été atteinte qu'on pourra enfin espérer un changement de comportement. En attendant, pas plus qu'à un homme de pouvoir l'indulgence ne doit être accordée à une femme de pouvoir qui en abuse.  

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

SOS solidarité pour famille intégrée en péril

Le recours contre l'OQTF du 6-12-22 a été rejeté. Cette famille, avec trois jeunes enfants est menacé de mort dans son pays, risque l'expulsion. Conséquence immédiate : logés au CADA (hébergements demandeurs d'asile) de Cebazat, ils seront à la rue le 31 janvier et si le 115 ne répond pas ce jour-là ou ne propose rien... SOS solidarité rapide et concrète dans ce billet. A vous de jouer.

par Georges-André

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI