Cynisme et corona-virus

Coronavirus ... Qu'est-ce ce qui motive une telle réaction en 2020 ?

Tabac, 73.000 morts par an en France. D'après une estimation publiée dans la Revue du praticien (estimation de Catherine Hill, directrice du service d'épidémiologie des cancers de l'Institut Gustave Roussy).

Faut préserver la valeur ajoutée, les dividendes, etc...

L'alcool conduit à 41.000 décès par an en France. Près d'un quart des adultes, soit plus de dix millions de Français, consommeraient trop d'alcool.

Faut préserver la valeur ajoutée, les dividendes, etc...

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes stable en 2019. L'année dernière, 3 239 personnes sont mortes sur les routes de France

Faut préserver la valeur ajoutée, les dividendes, etc...

Non seulement 35.000 personnes sont mortes, en France, d'une maladie de l'amiante, entre 1965 et 1995, mais entre 50.000 et 100.000 décès sont encore attendus d'ici 2025.

Il a fallu préserver la valeur ajoutée, les dividendes, etc...

le virus Ebola depuis 1976, a fait près de 15.000 morts en Afrique selon l'Organisation mondiale de la Santé.

C'est pas notre continent... On fait quoi ?

Depuis plus de 20 ans nombre de virus sont apparus à travers le monde sans que cela provoque un chamboulement équivalent à celui du dernier coronavirus...

Avec près de 100 000 cas et plus de 3000 morts, le bilan semble terrible et la progression de la maladie inexorable. Cinq fois le nombre de morts causés par le terrible Sras, il y a quinze ans, en à peine un mois. (Ici)

Soit 20 fois moins que ce que provoquera le tabac en France cette année 2020.

Qu'est-ce ce qui motive une telle réaction ?

Cela, comme le début du billet tend à le montrer, quand la société (ses dirigeants politiques militaires économiques financiers culturels) accepte quasiment sans réaction ces dizaines de milliers de morts (en France) globalement évitables.

Je dirais de manière cynique que les classes riches, donc dirigeantes sont globalement préservées de ces morts. Quand cela arrive nous avons droit à une info dans les médias. Pour les autres ce ne sont qu'anonymat et statistiques...

Et maintenant que ce dernier (chronologique et non énumération) coronavirus ne connait ni frontière géographique, sociétale et qu'il n'y a pas de médicaments pouvant le soigner c'est la panique générale dans les classes dirigeantes.

L'on peut mourir par dizaines de milliers en France du moment que cela préserve les profits, voire en génère.

As quand des clusters pour le tabac ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.