L'état policier devient l'ennemi de la Vérité. Qui a tué Steve ? Qui a tué Adama ?

Qui sont les coupable de la mort de nombreux innocents ?

L'état policier devient l'ennemi de la Vérité. Qui a tué Steve ? Qui a tué Adama ? ... Qui a tué.... Qui a tué... Qui...

 

Quoi de pire pour un peuple de se sentir méprisé par son président mais quand tout l'appareil d'état, premier ministre en tête, protège des forces de l'ordre violentes, agressives, voire fascisantes, cela devient extrêmement dangereux pour la démocratie. Nous, simples citoyens, sommes en danger de mort face à une police qui ne connaît aucune limite à son action répressive protégée par un président en manque d'empathie. Macron se prend donc pour dieu mais il n'est qu'un despote en costume trois pièces croque-mort capable uniquement de mensonges et de manipulations face à une justice indulgente envers les riches et rigoureuse envers les pauvre. Voilà notre état devenu policier. Voilà la justice privée de son glaive et de son fléau. Elle n'est plus que l'ombre d'elle-même. Je demande justice pour mon frère Adama Traoré. Je demande justice pour ma mère Zinèbe Ridouane. Je demande justice pour mon fils Steve Caniço. Je demande justice pour tous mes amis qu'ils soient noirs ou jaunes, français ou immigrés, jeunes ou vieux, teuffeurs ou manifestants. Je demande justice pour honorer notre République qui jour après jour s'enfonce dans le totalitarisme. J'accuse Macron de vouloir couvrir les « bavures policières » en garantissant l'immunité via l'IGPN à tous les policiers coupables d'actes répréhensibles. J'accuse Édouard Philippe de travestir la réalité des faits et ainsi de jouer le rôle de parrain de la mafia policière. Ce n'est pas cela qui va redorer leur blason terni par des décennies d'impunité. Bien au contraire. Affronter ses erreurs devraient être la voix la plus méritante pour un policier. C'est tout le contraire qui se passe. Avant toutes ces bavures, vous aviez le respect de la population qui voyait en vous des gardiens de la Paix. Aujourd'hui, vous avez perdu l'estime du peuple ni pour autant gagner celle de vos maîtres qui ne voient en vous que des molosses abêtis et serviles, tout juste bon à cogner sur le père, sur la mère, sur le fils.

 

Steve disparu, te voilà Macron et toi Philippe, seuls devant le mur de l'histoire qui vous jugera coupable de lâcheté et de trahison. Lâches pour tenter de dédouaner les forces de l'ordre de tout acte ayant entraîné la mort d'un innocent, traîtres pour tromper notre devise républicaine « Liberté-Égalité-Fraternité » qui offre à chaque citoyenne et citoyen de notre pays une équité devant la justice. Vous n'êtes pas dignes d'elle. Vous êtes, toi Président et toi Premier Ministre les seuls coupables de cette infamie.

 

Spartacus 2022

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.