Sport and Citizenship
Premier Think tank européen dans le domaine du sport
Abonné·e de Mediapart

69 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 sept. 2015

Luttons contre le dopage pour préserver les valeurs fondamentales de l’éthique sportive

Au lendemain des championnats du monde d’athlétisme, nous pouvons nous réjouir du spectacle qui a été assuré par les meilleurs athlètes mondiaux tout au long de la semaine. Cependant, les accusations de dopage révélées par la chaîne ARD au début du mois d’août (qui étaient venues alimenter les rumeurs de dopage planant entre autre  sur les athlètes jamaïcains et kenyans[1])  étaient présentes dans tous les esprits.

Sport and Citizenship
Premier Think tank européen dans le domaine du sport
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au lendemain des championnats du monde d’athlétisme, nous pouvons nous réjouir du spectacle qui a été assuré par les meilleurs athlètes mondiaux tout au long de la semaine. Cependant, les accusations de dopage révélées par la chaîne ARD au début du mois d’août (qui étaient venues alimenter les rumeurs de dopage planant entre autre  sur les athlètes jamaïcains et kenyans[1])  étaient présentes dans tous les esprits. Ces accusations bouleversent actuellement l’athlétisme comme elles le font régulièrement dans d’autres disciplines sportives – principalement dans le cyclisme et la natation qui a vu des soupçons de dopage sur des athlètes étrangers et français se multiplier  à l’occasion des championnats du monde à Kazan[2]– et nous obligent à réfléchir sur la nature et les valeurs du sport que nous souhaitons développer. En effet, le dopage remet en cause une certaine éthique du sport et en brouille les bases qui reposent  sur une compétition entre athlètes aux qualités naturelles hors normes accumulant les heures de travail dans le but de les exploiter.

Il est aujourd’hui temps de savoir si c’est un sport de cette nature que nous souhaitons voir évoluer. Si oui, les mesures de lutte contre le dopage doivent être à la hauteur du défi posé. Si non, supprimons toute forme de lutte contre le dopage.

Les valeurs fondamentales qui ont fondé l’éthique sportive

Afin de déterminer en quoi le dopage remet en cause la conception du sport qui a prévalu depuis la naissance du sport moderne, il est important de rappeler les valeurs fondamentales qui ont fondé l’éthique sportive. Claude-Louis Gallien[3] en identifie quatre: le jeu, la règle, l’exemplarité et le risque. Le jeu est considéré comme un outil clé de formation et d’éducation. La règle est librement acceptée et respectée par les sportifs afin de permettre le bon déroulement du jeu. L’exemplarité correspond à une justification de la règle par l’intérêt public. Enfin, le sport permet d’apprendre à anticiper le risque, de le mesurer et de l’utiliser comme valeur positive et enrichissante dans la vie quotidienne. Dans la mesure où l’éthique n’est pas une notion figée mais évolutive, nous devons nous interroger sur notre volonté de conférer au dopage un caractère éthique et de voir les valeurs fondamentales du sport reléguées au second plan. Pour cela, il est indispensable de nous pencher sur les raisons qui ont mené le dopage à se répandre – même si nous ne connaissons pas son ampleur réelle – et si ces raisons justifient la légalisation du dopage.

Les enjeux économiques croissants et le désir démesuré de victoire : deux tendances qui poussent au dopage

La première raison qui explique la diffusion du dopage réside dans les enjeux économiques du sport. Le spectacle sportif est une source croissante de revenus pour les sportifs, les sponsors et les médias. Les sommes engagées peuvent pousser certains sportifs à basculer dans le dopage afin d’atteindre ou se maintenir à un certain niveau sportif. Les sponsors et les fédérations poussent parfois indirectement les sportifs au dopage comme l’explique l’athlète Ronald Kipchumba Rutto (contrôlé positif à l’EPO en 2012): « De 2004 à 2009, j’étais au top mondial. A Francfort, en 2010, j’ai couru le marathon en 2 heures et 9 minutes. Quand vous atteignez ce palier, en dessous de 2 h 10, l’argent rentre, les sponsors mettent la pression, et la fédération aussi[4]En même temps ce qui assure la vente du spectacle sportif est le label éthique que le spectateur accorde au sport et il n’est pas sûr que ce dernier accorde autant d’importance aux valeurs fondamentales du sport qu’au profit.

La deuxième raison qui explique le développement du dopage est ce qu’Albert Jacquard nomme « la dictature de la compétition ». Cette notion implique que l’importance qu’attachent beaucoup de sportifs à la victoire a pris le dessus sur la performance en elle-même, sur le risque et les efforts consentis pour l’atteindre. Ainsi, c’est le désir de victoire à tout prix qui pousse le sportif à violer les règles interdisant le recours à des substances dopantes, à ne plus respecter son adversaire et à mettre en danger sa santé. Teddy Tamgho, champion du monde du triple saut reprend cette idée et déclare qu’«à partir du moment où il y a de la compétition, il y a de l’orgueil, et il y aura du dopage car certains n’accepteront pas d’être fair-play »[5].  D’une part, ce non respect de la règle et donc de l’adversaire et du spectateur remet en cause l’exemplarité du sportif de haut niveau. D’autre part, il nuit au sport en tant que source d’émotions pour un spectateur qui finit par toujours douter de l’irréprochabilité des sportifs.  

Ne légalisons pas le dopage, protégeons le sport et les sportifs

Si nous tenons toujours aux valeurs fondamentales qui ont fondé l’éthique sportive et si nous sommes conscients des dérives dans lesquelles tombent le sport aujourd’hui, nous ne pouvons pas accepter une légalisation du dopage. On ne peut pas non plus se contenter des mesures antidopage actuelles qui laissent passer entre les mailles du filet des athlètes dopés et dont l’inefficacité incite à « l’utilisation de plus en plus récurrente de « preuves » indirects [qui] pourrait un jour compromettre sérieusement la lutte antidopage » [6]. Deux réformes des mesures antidopage sont souvent prônées : une augmentation de la surveillance et de la répression. La première pose le problème du niveau de respect de la vie privée que nous souhaitons accorder aux sportifs. La deuxième nous ramène à la capacité de détecter le dopage alors que les techniques de dissimulation ont toujours un train d’avance sur les techniques de détection  et donc aussi de prouver avec certitude le dopage de sportifs qui ne bénéficient pas de la présomption d’innocence. La solution réside alors dans la prévention basée sur la responsabilisation, la protection de la santé et le rappel des valeurs fondamentales de l’éthique sportive pour lutter contre ses dérives.

Christelle Pottier, chargée de projets chez Sport et Citoyenneté, étudiante en Affaires Européennes, Sciences-Po, Lille

www.sportetcitoyennete.com


[1] « Les Bleus, pékins moyens au nid d’oiseau », blogs.lemonde.fr, [en ligne], 30 Aout 2015. Disponible sur :

http://athletisme.blog.lemonde.fr/2015/08/30/les-bleus-pekins-moyens-au-nid-doiseau/ [consulté le 1er septembre]

[2]  SECKEL, H. (2015). « J6 – la notation est-elle le nouveau cyclisme ? » [en ligne], 7 Août. Disponible sur : http://natation.blog.lemonde.fr/2015/08/07/j6-la-natation-est-elle-le-nouveau-cyclisme/ [consulté le 1er septembre]

[3] GALLIEN, C.L. (2002). « Le dopage, un phénomène de société », Bulletin de l'Académie Nationale de Chirurgie Dentaire, 45(4), p.29-38

[4] MEYERFELD, B. (2015). « Dopage : le crépuscule des dieux kényans », Le monde.fr, [en ligne], 20 Août. Disponible sur : http://www.lemonde.fr/athletisme/article/2015/08/20/le-crepuscule-des-dieux-kenyans_4731740_1616661.html#TKOvU1SSxMO4L6SA.99 [consulté le 25 Août 2015]

[5] TAZE-BERNARD, T. (2015). « Teddy Tamgho : l’électron libre sur le chemin du retour », francetvsport.fr, [en ligne], 23 Août. Disponible sur : http://www.francetvsport.fr/championnats-du-monde-d-athletisme/teddy-tamgho-l-electron-libre-sur-le-chemin-du-retour-295291 [consulté le 25 Août 2015]

[6] Sport et Citoyenneté (2015). « L’affaire IAAF, la prévention et la répression du dopage », blogs.mediapart.fr, [en ligne], 6 Août 2015. Disponible sur : http://blogs.mediapart.fr/blog/sport-and-citizenship/060815/laffaire-iaaf-la-repression-et-la-prevention-du-dopage#comments [consulté le 25 Août 2015]

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux