Kerry presse l'UE d'accepter le Grand Israël


Le contexte : très récemment l'Union Européenne s'est enfin aperçue qu'à travers ses subventions aux entreprises israéliennes, elle subventionnait le viol du Droit International et l'épuration ethnique en Palestine. L'Union Européenne a donc décidé de ne pas subventionner les entreprises situées dans les colonies israélienens illégales. Le lobby pro-grand Israël-état-juif est actuellement en train de se battre contre ces mesures que l'UE a prise pour se conformer au Droit International.

 

Extrait d'un article qui a été publié hier sur la version française du site d'information isréalien très fréquenté Ynet :

 

Kerry exhorte l'UE à retarder l'interdiction de sociétés israéliennes en Cisjordanie

Reuters

09.07.13, 15:02 / Israël Nouvelles

Le haut diplomate américain demande à l'Union Européenne d'envisager de reporter la mise en œuvre de ses lignes directrices sur les aides aux entités israéliennes opérant en Cisjordanie; il exhorte l'UE à soutenir les pourparlers de paix

 

Selon un responsable américain, le Secrétaire d'Etat américain John Kerry a exhorté samedi l'Union européenne d'annuler l'arrêt de l'aide financière de l'UE aux organisations israéliennes opérant dans la Cisjordanie.

Kerry en a fait la demande lors d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères à Vilnius en Lituanie où il a également appelé à soutenir les négociations israélo-palestiniennes de paix, qui ont repris le 29 Juillet, après un hiatus de près de trois ans.

 

L'UE a imposé des restrictions en Juillet en évoquant son refus de l'expansion continue des colonies juives en territoire capturés par les forces israéliennes dans la guerre de 1967 au Moyen-Orient.

Un haut responsable du département d'Etat américain a déclaré aux journalistes que Kerry a appelé les Européens à envisager de reporter la mise en œuvre des lignes directrices communautaires concernant les aides.

«Il y avait un fort soutien pour ses efforts et une ouverture à considérer ses demandes", at-il dit.

Les lignes directrices rendent entités israéliennes opérant dans les territoires occupés inéligibles pour des subventions de l'UE, de prix ou de prêts, dès l'an prochain.

Les dirigeants des colons juifs disent que l'aide qu'ils reçoivent de l'Europe est minime. Mais beaucoup en Israël s'inquiétent des effets d'entraînement possibles que pourraient avoir ces décisions de l'UE sur les individus ou les entreprises basées en Israël et impliqués dans les affaires dans les colonies, jugées illégales par la communauté internationale.

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4426767,00.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.