Stephane M.
Enseignant-chercheur retraitée
Abonné·e de Mediapart

503 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 oct. 2013

L'Union Européenne va financer l'épuration ethnique en Palestine

Stephane M.
Enseignant-chercheur retraitée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour toucher des subventions, Israël fait partie de l'Union Européenne (c'est le seul état non européen à toucher des subventions de l'Union Européenne). Pour appliquer le Droit, Israël n'est pas dans l'UE.

Le dernier programme pluriannuel de subventions à la recherche de l'UE a donné à Israël plus de 1,5 milliards d'euros d'avantages.

Il existe un projet de directives de la Commission Européenne visant à refuser de distribuer des subventions européennes à des entreprises ou autres activités israéliennes dans les colonies illégales (dans les territoires occupés illégalement par Israël, au delà de la ligne verte ). Il s'agit simplement pour l'UE de ne pas se rendre complice de graves violations du Droit International et de Crimes de guerre. Javier Solana, secré­taire général de l’OTAN et ancien chef de la diplo­matie euro­péenne, Mme Benita Ferrero-Waldner, ancienne com­mis­saire euro­péenne pour les rela­tions exté­rieures, ainsi que l’ancien Premier ministre néer­landais Andreas Van Agt ont par­ticipé à la mise ne place de ces directives pour mettre la politique de subventions versées par l'UE en conformité avec le Droit Européen et Intyernational. Ces nouvelles directives devraient entrer en vigueur le 1er janvier prochain et en par­ti­culier elles devraient s’appliquer au prochain pro­gramme de coopé­ration scien­ti­fique Horizon 2020 (ce sont les programmes de subvention des activités de recherche par l'Union Européenne).

Environ 800 universitaires et chercheurs, dont plus de 700 appartenant à treize États membres de l’Union Européenne, ont écrit à Madame Ashton, Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères, demandant à l’UE de ne pas édulcorer ses nouvelles directives interdisant tout financement par l’UE pour des projets et des entités israéliennes dans le territoire palestinien occupé.

http://www.aurdip.fr/Des-universitaires-et-des.html

51 parlementaires européens, exhortent déjà l’Union euro­péenne à ne pas assouplir ou retarder l’application de ces directives.

http://www.aurdip.fr/51-MEP-s-call-Ashton-to-implement.html

Mais les gouvernements israélien et américain ont immédiatement mis la pression sur l'UE pour qu'elle édulcore ces directives et les rendent inopérantes. Et madame Ashton a annoncé qu'elle tiendrait compte de leur « sensibilité ».

Les négociations sont sur le point de se terminer par une capitulation complète de l' UE :

1 . Les institutions israéliennes subventionnées par l'UE n'auront pas à certifier qu'ils ne fonctionnent pas dans les territoires occupés. Il reviendra à l'UE de prouver qu'ils le font, pour leur refuser des subventions.
2 . Des institutions israélienne hors des colonies illégales pourront recevoir des financements de l'UE et seront autorisées à les transférer aux colonies illégales.

L'UNION EUROPEENNE VA AINSI AFFECTER UNE PARTIE DE NOS IMPOTS A LA COLONISATION ISRAELIENNE ILLEGALE DE LA PALESTINE.

C'EST UNE TRAHISON COMPLETE DES PRINCIPES FONDATEURS DE L'UNION EUROPEENNE.

Vous pouvez agir :

Demander à vos députés européens de soutenir les nouvelles règles sur la participation d’Israël aux programmes communautaires.

L’outil électronique simple proposé ci-dessous permet d’envoyer un message à vos députés européens en leur demandant de prendre des mesures pour soutenir les nouvelles lignes directrices, et pour s’assurer que l’UE cesse de financer les crimes de guerre israéliens: 

 
http://act.eccpalestine.org/lobby/37/0/France
Page facebook:
https://www.facebook.com/events/1424344694451211/?source=1

http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2013/10/14/demandez-a-vos-deputes-europeens-de-soutenir-les-nouvelles-regles-sur-la-participation-disrael-aux-programmes-communautaires/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie