Stéphane Ortega
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

207 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 mai 2018

Stéphane Ortega
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Espagne : les femmes dans la rue après le jugement des violeurs de « la meute »

Après les manifestations monstres du 8 mars en Espagne, le mouvement des femmes reprend le chemin de la rue pour dénoncer la condamnation pour « abus sexuel » d’un viol commis par cinq hommes se faisant appeler « la meute ». Dans une Espagne bloquée politiquement, la rue reprend de la vigueur.

Stéphane Ortega
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Des dizaines de milliers de personnes, essentiellement des femmes, ont manifesté dans les rues de Pampelune en Espagne samedi 28 avril. Entre 32 000 et 35 000 selon le décompte de la police municipale. Dans cette ville de moins de 200 000 habitants, c’est proprement gigantesque. Le même jour, des milliers de femmes ont également défilé à Madrid, Barcelone et dans la plupart des villes espagnoles. Comme tous les jours depuis que le tribunal de Navarre a condamné jeudi, les cinq membres de « la manada » (la meute), à 9 ans de prison pour « abus sexuel ». Ainsi disculpés de l’accusation de viol, ils échappent à la peine de 22 ans et 10 mois de prison requise par le parquet.

Les cris de « ce n’est pas un abus sexuel, c’est un viol » ont été scandés par les manifestantes dans tout le pays. En juillet 2016, lors des fêtes de San Firmin à Pampelune, cinq Sévillans âgés de 27 à 29 ans ont agressé sexuellement une jeune madrilène de 18 ans. La meute, comme ils aimaient à s’appeler, est composée de supporters ultras de football, dont un militaire et un membre de la Guardia Civil. Ce soir-là, ils croisent la route de la jeune fille, la coincent dans un hall d’immeuble, lui imposent des relations sexuelles en filmant la scène, avant de la laisser à demi-nue, délestée de son téléphone portable. Ils postent ensuite la vidéo de leur forfait sur WhatsApp.

 https://rapportsdeforce.fr/linternationale/espagne-les-femmes-massivement-dans-la-rue-apres-le-jugement-des-violeurs-de-la-meute-05011830

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Après la victoire de Giorgia Meloni, les féministes veulent réveiller l’Italie
L’accession au pouvoir du parti post-fasciste Fratelli d’Italia, de ses idées racistes, de sa culture patriarcale et de son homophobie décomplexée, fait craindre le pire en Italie. Le pays enregistre déjà un lourd retard en matière de droits des femmes. Mais une nouvelle génération entend bousculer l’ordre établi.
par Ellen Salvi
Journal
Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Donné favori, le bloc des droites, emmené notamment par la post-fasciste Giorgia Meloni, a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre 2022. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Nos articles, entretiens et reportages.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Justice
Blanchiment d’argent : le site Winamax se brûle au jeu
Une enquête judiciaire montre que la plateforme de paris en ligne a violé plusieurs de ses obligations légales en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’entreprise n’a pas fait le moindre signalement à Tracfin pendant plus de sept ans.
par Yann Philippin et Jean Letellier
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicales
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost