Journal de bord des chômeurs : toute ressemblance avec le film Moi Daniel Blake...

Dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage, Pôle emploi va expérimenter un journal de bord pour les demandeurs d’emploi. Les chômeurs devront indiquer tous les mois leurs démarches de recherche d’emploi. Parallèlement, les sanctions pour insuffisance de recherche seront renforcées.

Comment ne pas penser à Moi Daniel Blake avec la mise en place d’un journal de bord pour les chômeurs ? Le film de Ken Loach raconte l’histoire d’un menuisier au chômage, atteint d’une maladie cardiaque, en butte aux pratiques déshumanisantes des Jobcenter anglais visant à radier les chômeurs à tour de bras. Certes, les différences entre la France et l’Angleterre en matière de contrôle sont importantes. Mais pour combien de temps ?

La ministre du Travail doit présenter son projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir » en conseil des ministres le 27 avril. Le texte qui comprend 67 articles et s’attaque à la formation et à l’assurance chômage doit être voté d’ici le mois du septembre. Dans le volet chômage, le chapitre III vise « à instaurer un accompagnement plus personnalisé des demandeurs d’emploi », et prévoit « une meilleure effectivité des obligations liées à la recherche d’emploi ». Cette partie comprend trois articles. Le premier prévoit l’expérimentation dans quelques régions pour une durée de 12 mois à partir du 1er juin 2019 d’un journal de bord pour les demandeurs d’emploi. Les chômeurs des régions concernées devront y consigner l’ensemble des démarches effectuées au cours du mois. L’objectif annoncé dans le texte est de remobiliser les chômeurs.

https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/journal-de-bord-des-chomeurs-toute-ressemblance-avec-le-film-moi-daniel-blake-ne-saurait-etre-que-purement-fortuite-04261814

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.