Stéphane Ortega
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

203 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2019

Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur

A une semaine de la journée de grève du 5 décembre, la mobilisation s’annonce massive et ne se cantonnera pas aux seuls régimes spéciaux. Un nombre exceptionnel de préavis de grève ont été déposés, notamment dans les entreprises privées. D’ores et déjà, la reconduction du mouvement, au moins pour quelques jours, semble acquise dans plusieurs branches. Le point pour vous, secteur par secteur.

Stéphane Ortega
Journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dès le 20 septembre, les syndicats de la RATP ont lancé un appel à une grève reconductible à partir du 5 décembre. Par la suite, plusieurs fédérations syndicales leur ont emboîté le pas avant qu’un appel interprofessionnel national pour cette date soit émis mi-octobre par la CGT, FO, SUD, la FSU et plusieurs organisations de jeunesse.

Cet appel unitaire a donné un nouvel essor dans les branches professionnelles pour mobiliser à partir du 5 décembre. Depuis, la CFE-CGC a appelé à participer aux manifestations, et la CFDT-Cheminots a déposé un préavis de grève reconductible, même si cette dernière n’exclut pas de le lever si le gouvernement fait des propositions. Côté gouvernemental, Édouard Philippe a annoncé que le projet de loi serait connu précisément en janvier et que les classes d’âges concernées par la réforme seraient reculées. Au risque de ne rien déminer, de fixer une ligne d’horizon proche rendant la mobilisation du mois de décembre évidente, et d’enregistrer une lourde défaite aux municipales de mars 2020.

RAPT

Dès le 20 septembre, les syndicats de la Régie autonome des transports parisiens UNSA, SUD, CFE-CGC, FO, Solidaires RATP appellent à une grève illimitée à partir du 5 décembre. Ils ont été rejoints fin octobre par la CGT, deuxième organisation syndicale dans l’entreprise. Pour le 5 décembre, de source syndicale, les chiffres de grève devraient être comparables au 13 septembre où près de 90 % des agents avaient cessé le travail. Des assemblées générales par ateliers et dépôts voteront le 5 ou le 6 décembre au matin la reconduction ou non de la grève. Avec le week-end des 7 et 8 décembre, la force réelle du mouvement se mesurera dans le courant de la journée du lundi 9 décembre. Cependant, l’ambiance serait à un niveau de combativité rarement observé, bien supérieur à la normale.

Chimie

La fédération des industries chimiques CGT appelle à la grève le 5 et à reconduire le mouvement en assemblée générale. FO et SUD ont la même position. Cela concerne évidemment les raffineries, mais aussi de très nombreuses entreprises. De source syndicale, aucun produit pétrolier ne devrait sortir des raffineries sur tout le territoire le 5 décembre et des assemblées générales sont prévues dans les raffineries en fin de journée pour décider des suites de la grève. Les organisations syndicales se mettent en ordre de bataille pour obtenir un mouvement aussi puissant que lors de la réforme des retraites en 2010.

La suite

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)

La sélection du Club

Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés
Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale