Blog suivi par 3 abonnés

Le blog de Sébastien Tronche

  • Martine Aubry : une alternative à Royal et Delanoë?

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Alors que « les jeunes loups » s’entredéchirent pour prendre la tête du Parti Socialiste et que les candidats se multiplient, Martine Aubry s’installe en troisième position parmi les prétendants derrière le « couple » Delanoë-Royal.
  • La cigale chante, les fourmis légifèrent

    Par | 3 recommandés
  • Europe: 2005-2008, même combat?

    Par | 1 recommandé
  • La lucha libre : un show à la mexicaine

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
      Kitsch, traditionnelle et sportive. La lucha libre reste méconnue en Europe. Pourtant ce sport enchante les mexicains et rend jaloux les américains, qui rêvent de l’exporter. Découverte d’un art coloré où les lutteurs sont des icônes.
  • Relations FARC-ETA : une nouvelle internationale terroriste ?

    Par | 2 recommandés
    Cet article est paru sur la site d'Hautcourant Lors d’un assaut controversé de l’armée colombienne en Equateur le 1er mars dernier, Raul Reyes, numéro 2 des FARC mourrait. Dans l’ordinateur récupéré, des informations qui révèleraient des possibles liens entre la guérilla marxiste sud-américaine et le groupe terroriste basque de l’ETA.  Le terrorisme est international. On le savait avec Al Qaida, on en a désormais un potentiel exemple avec les relations qu’auraient nouées les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) avec l’organisation séparatiste basque (ETA). La justice espagnole enquête.L’une des principales instances judiciaires ibérique « va lancer une commission rogatoire à la Colombie pour demander les informations qu’ils détiennent sur la relation qu’entretiennent les FARC et ETA », rapportent des sources judiciaires espagnoles à l’AFP.Des liens depuis 5 ans L’ETA comme appui des FARC ? Les liens entre organisations terroristes dépassent les frontières.Cette annonce fait suite à l’incursion de l’armée colombienne en Equateur le 1er mars dernier. Au cours de cet assaut polémique qui a provoqué une crise diplomatique dans la région, le numéro 2 des FARC, Raul Reyes, avait été tué, et son ordinateur récupéré. Les enquêteurs y auraient trouvé des messages prouvant l’existence de relations avancées entre les deux groupes terroristes. La semaine passée, le vice-président colombien, Francisco Santos, avait annoncé que les FARC cherchaient un appui de l’ETA depuis 5 ans. Ils souhaitaient ainsi perpétrer des attentats dans la capitale espagnole contre des hauts fonctionnaires colombiens. De son côté, la vice-présidente du gouvernement espagnol, Maria Teresa Fernandez de la Vega, a simplement déclaré que les deux pays « travaillent ensemble dans la lutte contre le terrorisme et la délinquance internationale ». Le président Uribe en a profité pour rappeler qu’il considérait les FARC comme des terroristes car « ils se financent par le narco-trafic et ne tiennent pas compte du droit international humanitaire. » Il demande ainsi à l’Organisation des Etats Américains (OEA) de ne pas considérer la guérilla marxiste comme un groupe belligérant. 
  • Conflit colombien : la cruelle responsabilité des paramilitaires

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
  • Hautcourant - L'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

    Par