BLANQUER : UN BÊTISIER À PLEURER... DE RAGE !

Encore des mots, toujours des mots, les mêmes maux… Le constat actuel est terrible pour l’Éducation. Médiatiquement, nos écoles ne vivent plus dans la réalité de constats avérés mais dans la virtualité des annonces répétées. Jean-Michel BLANQUER peut dire n'importe quoi, une chose et son contraire, il sait que le zapping permanent de l'info rend amnésique le spectateur médusé. Petit florilège.

"Que vaut la parole d'un ministre qui n'a pas de parole ?"
Cédric FORCADEL, maître d'école, militant pédagogique,auteur de "Dessine-moi une école où il fait bon vivre" (Éditions Vuibert, 2019)

Avec Jean-Michel BLANQUER, chaque nouvelle annonce vient recouvrir la précédente sans qu’une archéologie journalistique permette d’analyser toutes ces couches de mensonges, cet amoncellement d'approximations et contre-vérités. Il suffit de se pencher pour en ramasser, à la pelle. Allez, on pioche !

=> La vaccination des professeurs qui tarde à venir ? « Ce serait souhaitable au mois de mars au plus tard, si on arrive à le faire avant ce serait bien”, déclarait Jean-Michel BLANQUER le 3 janvier sur BFMTV. Le 5 janvier, le ministre ajoutait sur Europe 1 : “Je suis capable de comprendre qu’il faut commencer par les personnes âgées, continuer avec les personnels des hôpitaux, mais juste après viennent les personnels de mon ministère parce qu’ils sont en contact avec les enfants, les adolescents.” Avant mars, c'est février, non ? Or, on parle désormais d'une vaccination en avril ou carrément au "premier semestre". Bref, ce sera sûrement cet été, comme pour le reste de la population non prioritaire.

- BFM TV : https://www.bfmtv.com/politique/selon-jean-michel-blanquer-la-vaccination-des-enseignants-serait-souhaitable-au-mois-de-mars-au-plus-tard_VN-202101030121.html

- EUROPE 1 : https://www.europe1.fr/politique/campagne-de-vaccination-il-faut-accelerer-aussi-pour-les-professeurs-plaide-blanquer-4016332

=>Au moment où le ministre prétend atteindre les 300.000 tests par semaine dans les établissements scolaires, qui se rappelle qu’il promettait déjà d’effectuer 1.200.000 tests antigéniques le... 12 novembre 2020 !

- RTL : https://www.rtl.fr/actu/politique/confinement-chaque-lyceen-en-presentiel-50-du-temps-demande-blanquer-7800921742

=> On découvre d'ailleurs lors d’une récente interview sur BFMTV (19/03/2021) que si on a pu déployer "autour" de 300.000 tests, il ne s'agit pas des tests réalisés mais des tests proposés ! Car d'après le ministre, on est plutôt "autour" de 80 % d'acceptation. Soit alors, dans le meilleur des cas, 240.000 tests réalisés, pas 300.000... Il explique même que la semaine précédente, ce niveau d'acceptation parentale n'était que de 70 %. Une subtilité qui n'apparaissait pas dans les propos de Jean-Michel BLANQUER qui voulait réaliser un "maximum de tests" et déclarait le 1er mars : " «Nous avons une montée en charge progressive [...] qui va nous permettre d'arriver à la mi-mars à l'objectif de 300.000 tests par semaine".

- BFMTV : (à la 11 minute) https://www.youtube.com/watch?v=gOMv896wcag

- LE FIGARO : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-300-000-tests-par-semaine-dans-les-ecoles-a-la-mi-mars-selon-jean-michel-blanquer-20210301

=> Jean-Michel BLANQUER en profite pour nous montrer comment il utilise les chiffres à son avantage. On le sait, le taux d'incidence qui a participé au choix d'un 3e confinement était de 400 / 100.000. Heureusement, le ministre nous apprend que les résultats des tests dans les écoles font état d'une positivité de 0,5 %. Ah tiens, intéressant, non ? Jean-Jacques BOURDIN fait alors remarquer que 0,5/100 c'est 5/1000 donc 500/100.000 soit plus que le taux d'incidence ! La suite des explications du ministre est aussi claire que les annonces de CASTEX pour le nouveau confinement !

- BFMTV : (à la 12 minute) https://www.youtube.com/watch?v=gOMv896wcag

=> Mais au fait, l'informatique, tellement indispensable pour la continuité pédagogique ? Qui a souvenir de la déclaration de JM Blanquer qui assurait : "Le fait que nous allions vers un équipement systématique de chaque élève et chaque professeur est notre objectif" ? C'était sur France Inter, le.... 27 juillet 2020 !

J’imagine que la prime imposable d’une centaine d’euros, même pas versée à la date prévue, doit correspondre à cet engagement. Dix euros par mois, on achète quoi avec ça ? Un minitel ?

- FRANCE INTER : https://twitter.com/franceinter/status/1287628310730735616

=> Qui a encore en tête le vœu de JM BLANQUER quant aux futures rémunérations des enseignants ? Mais oui, "faire du prof français le professeur le mieux payé d'Europe, en mettant le paquet". C'était le 26 février... 2020 ! Le Père Noël a dû se tromper de cheminée.

- FRANCE INTER : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-26-fevrier-2020

 Il y a eu une très faible hausse qui exclut les 2/3 des professeurs. Quant au point d’indice, qui permet de calculer le traitement des fonctionnaires, il n'a pratiquement pas bougé depuis 11 ans (gel depuis le 1er juillet 2010, augmentation de 0,6% en juillet 2016 et de 0,6% en février 2017). C'était même l'une des toutes premières décisions de Gérald DARMANIN à son arrivée au ministère des Comptes publics en 2017. Éric WOERTH, le ministre du budget de Nicolas SARKOZY, pointait d’ailleurs le problème à la rentrée. Enfin, quand je dis « à la rentrée », je parle de celle de…. 2009 !

- EUROPE 1 : https://www.europe1.fr/societe/Woerth-pointe-le-faible-salaire-moyen-des-enseignants-256106

=> Cette stratégie de communication, réversible et volatile, est visiblement contagieuse ! Qui se souvient de la promesse de Sophie CLUZEL, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, de fournir les masques inclusifs d'ici fin septembre 2020 ? Peu en ont vu la couleur de ces masques transparents. Dans mon école, c'est même une mère d'élèves qui a fini par nous les offrir !

- JDD : https://www.lejdd.fr/Societe/Education/sophie-cluzel-secretaire-detat-aux-personnes-handicapees-annonce-des-masques-inclusifs-pour-les-profs-3989935

=> Visiblement, même l’incroyable raté du 12 mars 2020 (jour de l’annonce de la fermeture de tous les établissements scolaires) a peu affecté la crédibilité publique. Pourtant, le matin sur France Info puis l’après-midi à la télévision, le ministre expliquait pourquoi on ne va surtout pas fermer les écoles en France. A quelques heures de l’allocution présidentielle affirmant tout le contraire, le ministre assurait le matin même que la fermeture totale de toutes les écoles n’avait jamais été envisagée. Et l’après-midi encore : « Comme vous le savez, nous n’envisageons pas qu’un jour, tous les établissements soient fermés en même temps ». Pendant ce temps-là, on réglait le son et la lumière à l’Elysée.

- FRANCE INFO : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-fermeture-totale-de-toutes-les-ecoles-jamais-envisagee-assure-le-ministre-de-l-education_3862803.html

 - LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE : https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/video-poitiers-covid-19-jean-michel-blanquer-au-cned

=> Humilié, JM BLANQUER ne démissionne pas, non. Pour lui, tout va passer par la continuité pédagogique aussitôt mise en place. Il reprend la main en prétendant qu'elle se prépare depuis longtemps. Sur LCI le 13 mars 2020, il répond ainsi à Elizabeth MARTICHOUX qui suspecte une légère impréparation : "Alors si, nous sommes prêts".

- LCI (prononcé) : https://www.vie-publique.fr/discours/274447-jean-michel-blanquer-13032020-enseignement-distance-epidemie-covid-19

Dommage, aucun des 866.500 professeurs n’est au courant ni préparé à pareille tentative inédite. Mais peu importe, ce n’est pas à eux que s’adresse le ministre roi des plateaux télé mais aux dizaines de millions de Français qui pourraient s’intéresser à ces questions.

 => JM BLANQUER expliquera également le 21 avril 2020 les conditions du retour progressif en classe au mois de mai. Il donne même précisément le calendrier, un vrai pas à pas semaine par semaine, niveau par niveau, de l'école au lycée ! Quelle précision chirurgicale. Dommage, tout cela va être totalement contredit par les annonces du Premier ministre à l’Assemblée nationale la semaine suivante !

 - LIBÉRATION : https://www.liberation.fr/politiques/2020/04/29/jean-michel-blanquaramba-encore-rate_1786807/

=> Rappelez-vous également le cafouillage, lors de la réouverture des établissements en mai 2020, autour de la question de l'obligation scolaire ! Les premières écoles vont rouvrir à partir du 11 mai 2020 mais l'obligation scolaire ne sera appliquée qu'à compter du 22 juin, juste pour les deux dernières semaines de l'année scolaire. Il faut dire qu'au 4 juin "seuls un quart des écoliers (1,8 million sur un total de 6,7 millions, soit 26 %) et 20 % des collégiens (600 000 sur 3,3 millions) avaient pu revenir en classe, et souvent à un rythme très allégé" (LE PARISIEN, 14/06/2020). Pourtant, à entendre le ministre, tout semblait parfaitement se passer...

- LE PARISIEN : https://www.leparisien.fr/societe/education-macron-allege-le-protocole-sanitaire-retour-des-eleves-en-classe-le-22-juin-14-06-2020-8335431.php

=> N'oublions pas l'incroyable pataquès entre Jean CASTEX et Jen-Michel BLANQUER à propos des deux derniers jours de cours en décembre 2020. Pour l'un, les élèves seraient mieux chez eux à l'approche des retrouvailles familiales de Noël. Pour l'autre, la présence en classe restait souhaitable ! 

- BFMTV : https://www.bfmtv.com/societe/education/covid-19-catex-reaffirme-que-les-enfants-pourront-ne-pas-aller-a-l-ecole-jeudi-et-vendredi_AD-202012150107.html

- BFMTV : https://www.bfmtv.com/politique/absence-toleree-a-l-ecole-jeudi-et-vendredi-jean-michel-blanquer-assure-que-c-est-un-simple-conseil-qui-vient-du-conseil-scientifique_VN-202012150326.html

=> Mais là encore, personne ne perd trop de temps à revenir sur cet échec public. Une autre actualité survient déjà. Récemment, quand s’ouvre l’enquête autour du syndicat Avenir Lycéen qui pourrait éclabousser le ministre, celui-ci allume aussitôt un contre-feu en assimilant des réunions non-mixtes de l’UNEF à du « fascisme ». C’est du bel ouvrage, un vrai métier.

- LIBÉRATION : https://www.liberation.fr/societe/education/avenir-lyceen-la-justice-enquete-sur-des-soupcons-de-detournement-de-biens-publics-20210316_GV4JRWZ4VVE43COWSWT7GMPQTI/

 - BFMTV : https://rmc.bfmtv.com/emission/reunions-en-non-mixite-a-l-unef-sur-rmc-jean-michel-blanquer-dit-craindre-une-pente-fasciste-du-syndicat-etudiant-2038727.html

On pourrait encore citer des tas d’exemples en remontant le fil des déclarations du ministre de l’Education nationale. Rien que sur la question du prétendu maintien des épreuves du baccalauréat 2020, il y aurait de quoi faire un article entier. Pourtant, celui qu’on surnommait « Monsieur contrôle Z » - du nom de la fonction sur le clavier permettant d’effacer l’action précédente – est devenu « Monsieur Teflon ». Rien n’adhère, tout glisse, rien ne colle, sans matière grasse mais avec beaucoup de matière grise pour que l’idéologie en place poursuive la mise au pas de tout un appareil éducatif. Car pendant la crise, les travaux de démolition continuent !

Nous risquons donc de finir le quinquennat comme ça, sans aucun retour critique, aucune mémoire des déclarations, aucun droit de suite. Rien. Le ministre - qui sait très bien ce qu'il fait et où il veut aller - annonce, déclare, prétend, promet, pérore, accuse mais s’étale, se plante, se vautre et ça passe comme une lettre à la poste. Sommes-nous devenus timbrés ?

Sylvain GRANDSERRE
Maître d’école, auteur, rédacteur
Auteur de "Un instit ne devrait pas avoir à dire ça !" (coédition ESF / La Classe)
Ex-chroniqueur radio/tv

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.