Sylvain Grandserre

Education

ROUEN - FRANCE

Sa biographie
* "UN INSTIT NE DEVRAIT PAS AVOIR À DIRE ÇA !" (2020) * Prix L. Cros Académie des Sciences Morales et Politiques ; co-édition France-Inter (2012) * Maître d'école * ancien chroniqueur radio / tv * Rédacteur magazines (LA CLASSE, JDPE) * Ebook gratuit "Un instit - CONFINÉ - ne devrait pas avoir à dire ça !" (05/2020)
Son blog
79 abonnés Le blog de Sylvain Grandserre
Voir tous
  • École : on achève bien les « choyés »

    Par
    Dans l'Éducation nationale, le management libéral des ressources humaines crée des situations de maltraitance institutionnelle aux antipodes des discours ministériels prétendument bienveillants. Par peur des représailles, c'est sous couvert d'anonymat qu'est publié ce texte d'un collègue enseignant. Où comment le gouvernement de Jean Castex confond volontairement « choyer » et « laisser choir ».
  • Un instit ne devrait (toujours) pas avoir à dire ça !

    Par
    En mars 2020, le jour même de l'annonce de la fermeture de toutes les écoles, sortait mon nouveau livre «Un instit ne devrait pas avoir à dire ça !». Un ouvrage toujours d’actualité car celle des écoles semble s'être arrêtée à la seule lutte contre la pandémie. Une erreur d'appréciation qui arrange bien le bulldozer Blanquer dont le plus grand «chantier» est bien celui d'une démolition méthodique.
  • Blanquer: le ministre qui bugue !

    Par
    Ça devait se régler en un clic, finalement, c'est un couac qui mériterait des claques. Un gros hic dans l'enseignement numérique. Face au bis repetita du big bug, retour des blagues à gober d'un Blanquer qui va commencer à gamberger.
  • L'instit des «grandes gueules» - Souvenirs d'un prof dans les médias - Texte intégral

    Par
    Invité pendant 12 ans à des débats radio/TV, je livre une analyse des mécanismes de fabrication du buzz et pointe la dérive de ces médias. Une conviction : la zemmourisation médiatique encourage la trumpisation politique. Il ne s'agit pas de «cracher dans la soupe», mais de comprendre pourquoi elle a désormais si mauvais goût. Ce récit a fait l'objet de l’émission Arrêt sur images du 26/03/2021.
  • À l'école: pas de vaccins mais des manipulations !

    Par
    Bientôt avril. À l'école, Pour lutter contre l'épidémie, on attend toujours la vaccination des professeurs « souhaitable au mois de mars au plus tard » mais « si on arrive à le faire avant ce serait bien” (J-M. BLANQUER, BFMTV, 03/01/2021). Pour l'heure, le ministre préfère pratiquer quelques manipulations... de chiffres ! Même un élève de CM2 peut comprendre le stratagème tellement c'est énorme !