Sylvain Grandserre

Education

ROUEN - FRANCE

Sa biographie
* "UN INSTIT NE DEVRAIT PAS AVOIR À DIRE ÇA !" (2020) * Prix L. Cros Académie des Sciences Morales et Politiques ; co-édition France-Inter (2012) * Maître d'école * ancien chroniqueur radio / tv * Rédacteur magazines (LA CLASSE, JDPE) * Ebook gratuit "Un instit - CONFINÉ - ne devrait pas avoir à dire ça !" (05/2020)
Son blog
67 abonnés Le blog de Sylvain Grandserre
Voir tous
  • Blanquer: le ministre qui bugue !

    Par
    Ça devait se régler en un clic, finalement, c'est un couac qui mériterait des claques. Un gros hic dans l'enseignement numérique. Face au bis repetita du big bug, retour des blagues à gober d'un Blanquer qui va commencer à gamberger.
  • L'instit des «grandes gueules» - Souvenirs d'un prof dans les médias - Texte intégral

    Par
    Invité pendant 12 ans à des débats radio/TV, je livre une analyse des mécanismes de fabrication du buzz et pointe la dérive de ces médias. Une conviction : la zemmourisation médiatique encourage la trumpisation politique. Il ne s'agit pas de «cracher dans la soupe», mais de comprendre pourquoi elle a désormais si mauvais goût. Ce récit a fait l'objet de l’émission Arrêt sur images du 26/03/2021.
  • À l'école: pas de vaccins mais des manipulations !

    Par
    Bientôt avril. À l'école, Pour lutter contre l'épidémie, on attend toujours la vaccination des professeurs « souhaitable au mois de mars au plus tard » mais « si on arrive à le faire avant ce serait bien” (J-M. BLANQUER, BFMTV, 03/01/2021). Pour l'heure, le ministre préfère pratiquer quelques manipulations... de chiffres ! Même un élève de CM2 peut comprendre le stratagème tellement c'est énorme !
  • BLANQUER : UN BÊTISIER À PLEURER... DE RAGE !

    Par
    Encore des mots, toujours des mots, les mêmes maux… Le constat actuel est terrible pour l’Éducation. Médiatiquement, nos écoles ne vivent plus dans la réalité de constats avérés mais dans la virtualité des annonces répétées. Jean-Michel BLANQUER peut dire n'importe quoi, une chose et son contraire, il sait que le zapping permanent de l'info rend amnésique le spectateur médusé. Petit florilège.
  • Lettre ouverte à un jeune "soixante-ignare"

    Par
    La jeunesse confinée d’aujourd’hui doit-elle ses souffrances à celle libérée d’hier ? Les interdictions désormais appliquées aux jeunes émaneraient-elles de ceux qui voulaient justement interdire d’interdire ? La thèse est défendue par l'étudiant et chroniqueur Maxime LLEDO, auteur d'un récent ouvrage très médiatisé. Il n’est pas interdit de lui répondre.