SylvainPö
Abonné·e de Mediapart

47 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 oct. 2020

Publicité Mensongère

« Le but de l'homme moderne sur cette terre est à l'évidence de s'agiter sans réfléchir dans tous les sens, afin de pouvoir dire fièrement, à l'heure de sa mort : je n'ai pas perdu mon temps. » (Pierre Desproges). Le personnage principal du premier roman de Raphaël Enthoven est moderne et il s'agite.

SylvainPö
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le but de l'homme moderne sur cette terre est à l'évidence de s'agiter sans réfléchir dans tous les sens, afin de pouvoir dire fièrement, à l'heure de sa mort: je n'ai pas perdu mon temps. (Pierre Desproges).

Le personnage principal du premier roman de Raphaël Enthoven, Le Temps Gagné, est moderne (vocabulaire cru, c'est moderne, non?) et il s'agite. Donc à l'heure de sa mort il pourra à coup sûr dire qu'il n'a pas perdu son temps. Ça tombe bien, son père lui conseillait d'en gagner. "Gagne du temps. Sois péremptoire, snob ou dogmatique…Mais gagne du temps".

Et si vous aussi, vous souhaitez économiser votre précieux temps de cerveau disponible, ne lisez pas Le Temps Gagné (Les éditions de l'observatoire, 2020). Autrement vous risquez de vous sentir spolié. J'ai été assez docile pour aller jusqu'à la page 372. A cet endroit l'auteur décrit la manière dont Faustine, la compagne du narrateur, insonorisait le "plouf" de son caca. Ce passage scatologique aura été salvateur, il restait 150 pages.

Une métaphore de publicité mensongère ? D'abord, on y perd son temps, et ensuite il n'y a rien dans ce roman qui fasse penser au chef d'œuvre de Marcel Proust. A mon humble avis, le problème de l'auteur est qu'il a des facilités pour écrire et qu'il est cultivé. Aurait-il pensé que son journal intime pourrait servir de trame à une histoire? Mais un roman c'est l'histoire de, et dans le cas présent je serai incapable de vous dire de qu'elle histoire il s'agit.

La publication d'un journal aurait été plus judicieuse. Dans un journal, on ne s'attend pas à une histoire, on cherche à rentrer dans l'intimité de l'auteur, sans but précis, on chine. Mais Le Temps Gagné nous promet en quelque sorte une histoire et lorsque la petite souris s'aperçoit qu'il n'y a pas de morceau de fromage dans le grand labyrinthe, elle s'énerve. Je fis l'erreur d'accorder beaucoup de crédit à Raphaël Enthoven, le philosophe, d'ou les 372 pages. Mais c'est d'Enthoven le romancier dont il est question ici. Eine grosse Nuance.

Le narrateur évolue dans la gauche caviar, le terme est employé. Je parlerai plutôt de Bourgeoisie Bon Marché (BBM). Le plus crispant est que l'auteur ponctue son texte de passage de gros mots bien vulgaires. S'imagine-t-il que ça fait bonhomme, que c'est le symptôme d'une forme d'adversité sociale, d'une origine populaire? Comme si il tentait de se mettre à notre hauteur. Imposture.

Un des rares intérêts de l'ouvrage est qu'il m'a donné l'envie de lire "Rien de Grave" (Ed. Stock, 2004) de Justine Levy. Je conseille. Plus court, moins arrogant. Un cri d'angoisse et de peine teinté d'espoir. Une écriture simple qui vous tire rapidement vers la lumière au bout du tunnel. Très bien. Avalé en à peine deux jours.

En revanche, toujours cette manie BBM de citer sans arrêt les noms de rue. J'ai mis un moment à comprendre l'intérêt mais lorsqu'on possède plusieurs lieux de vie ou de villégiature ça devient indispensable sinon on ne s'y retrouve plus. Indéniablement nous avons affaire à des PDF. Plusieurs Domiciles Fixes. Rue Condé, rue Bonaparte, rue de Savoie, rue de l'Ancienne Comédie. Chez les BBMs, on ne descend pas en dessous de 15k euros le mètre carré. It's safer.

Bref, Le Temps Gagné est une confusion des genres littéraires. Si vous souhaitez plonger dans la confusion, lisez plutôt le récit de Marie Tanguy, Confusions (Editions Jean Claude Lattès, 2020). Je vous en parlerai une autre fois.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan