Egypte : jour 4

Récit de la journée du vendredi 28 janvier 2011 au Caire. Plus d'internet en Egypte depuis ce matin. Je raconte à Mediapart par téléphone : «Cet après-midi le centre-ville était quasiment inaccessible puisque l’armée bloquait les ponts.

Récit de la journée du vendredi 28 janvier 2011 au Caire. Plus d'internet en Egypte depuis ce matin. Je raconte à Mediapart par téléphone : «Cet après-midi le centre-ville était quasiment inaccessible puisque l’armée bloquait les ponts. Vers 13h, des petits rassemblements étaient disséminés du côté de la grande artère Talat Harb, dans le centre-ville. Comme chaque foi, des blindés des forces de l’ordre se trouvaient aux deux extrémités, avec sur le toit un tireur flanqué d’une armé létale et d’une arme à tirer des gaz lacrymogènes. Devant les tirs, les groupes fuyaient dans les petites rues perpendiculaires avant de se regrouper de nouveau. J’ai rencontré dans l’après-midi des manifestants qui m’ont affirmé que deux personnes avaient été tuées aujourd’hui au Caire. Ils m’ont montré des photos : sur l’une d’elles un homme était à terre, après visiblement avoir été tabassé par la police. Sur une autre, il n’y avait que des traces de sang sur le sol, un manifestant me précisant que la police avait emmené le corps.
« Les manifestants sont démunis, ils n’ont que leurs mains et leur voix. Ils pensent que l’armée va se joindre à eux, sur le mode tunisien, mais ça n’a pas l’air d’en prendre le chemin. Tous les meneurs ont été arrêtés ces derniers jours. »

(Témoignage inclus dans le récit de la journée de vendredi, que vous pouvez lire ici.)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.