LE SCANDALEUX PROPOS DE F PARNY

Les scandaleux propos de Francis Parny Un ex membre de la Direction du PCF, Francis Parny, passé à l’» Etat-major » de Jean Luc Mélenchon produit à l’occasion du vote de la Conférence nationale du PCF, un déchet de la pensée.

Les scandaleux propos de Francis Parny

Un ex membre de la Direction du PCF, Francis Parny, passé à l’» Etat-major » de Jean Luc Mélenchon,   produit à l’occasion du vote de la Conférence nationale du PCF, un déchet de la pensée. On pourrait lui demander de commencer par écrire sans fautes d’orthographe avant de songer à être lu.

Francis Parny ment, insulte et vocifère ; contre Marine Le Pen ? Juppé, Sarkozy, Hollande, Montebourg ? Non ; contre le Secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. Celui-ci n’a pas besoin d’être « défendu » et encore moins par une plume comme la mienne, mais trop c’est trop.  

Le lire conduit et conduira peut-être plusieurs de mes camarades à s’ancrer dans le vote qu’ils et elles ont émis samedi et que je respecte d’autant plus que c’eût été le mien avant d’entendre l’objet de la vindicte de Francis Parny, Pierre Laurent.

C’est surement ce que souhaite l’auteur de cette chose inqualifiable mais ce serait lui faire trop d’honneur que de tomber dans le panneau.

Je réserve à un autre billet ou à d’autres billets les raisons pour lesquelles en écoutant P Laurent j’ai changé d’avis. Pierre Laurent a fait part de son choix, à savoir non pas le « ralliement » à Jean-Luc Mélenchon, mais engage le PCF à voter pour ce candidat, choix évolutif précise-t-il ; Francis Parny ment, Francis Parny ment, Francis Parny ment effrontément.

Il en profite pour passer au Kärcher toute la période précédente ; des insuccès temporaires des initiatives prises par Pierre Laurent, il a l’explication : le PCF ne compte plus et il ose écrire « plus personne n’a besoin de lui » ; c’est sans doute dire tout haut ce que son maître d’aujourd’hui pense tout bas et pas si bas qu’on ne l’entende ; quant à la réalité c’est une autre affaire ; le peuple de France dans sa diversité a et aura besoin du PCF. Mais pourquoi ce torrent haineux ? Sans doute parce que F Parny découvre que le PCF n’obéit à rien qu’à sa propre réflexion collective et surtout pas aux injonctions dont il est lui-même un adepte.   

Je souhaite pour ma part que les communistes donnent la majorité au choix présenté par Pierre Laurent et qu’ils et elles le donnent par conviction, pas par défaut ; qu’ils et elles   le donnent parce qu’ils et elles auront intégré la stratégie qu’ils et elles ont déterminée ; une stratégie qui doit s’engouffrer comme une tempête dès à présent dans un paysage dévasté où, à gauche, seul le PCF est encore debout, qu’ils et elles y voient non pas un geste d’abandon mais un geste puissant et offensif .  Mais je pense que la claque magistrale donnée ce samedi à un candidat qui ose prétendre à une révolution citoyenne et se comporte en petit César, était bienvenue. Il était grand temps.

Quoi qu’il en soit, ce seront les communistes et toutes et tous les communistes qui vont décider.

En dire plus serait faire beaucoup d’honneur à Francis Parny dont le rouge devrait  monter à son  front s’il lui restait un minimum de vergogne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.