BISBILLES IDIOTES ET DEBAT DE FOND

On discute ici de la récente intervention de Patrick le Hyaric à la Fête de l'Humanité .

« BISBILLES IDIOTES » ET DEBAT DE FOND
Beaucoup d’intentions de « prolixité » , pour reprendre l’expression de certains de mes censeurs de style ,m’ont assailli , alors même que j’enchaîne les coups d’assommoir que seules ces prétendues réflexions sont à même de mettre dans un recoin de mon esprit et permettent de ne pas sombrer ; ce fut le cas souvent dans ma vie . N’allez pas faire de la Psychologie à deux balles .
J’ai changé de slip et ayant découvert ensuite qu’il provenait de Roumanie – il est clair que notre pays ne peut pas fabriquer de slips de qualité et bon marché et les miens ne le sont pas du tout ( bon marché , la main d’œuvre c’est autre chose, malgré l’ « agilité » supposément retrouvée de nos entreprises) – j’ai plus encore envie qu’avant de contribuer aussi modestement que ce soit à changer ce monde, où chaque détail infime de la vie courante indique que c’est le capitalisme qui envahit tout et pourrit tout ce qu’il touche .
Ayant certaine occupation matinale qui me détourna de mon ordinateur , je bus ma tasse de poison quotidien sur une radio périphérique où Marc Lévy déclamait que « l’Amérique est le navire amiral de nos démocraties » ; entre le « navire amiral » au plan mondial au moment où il se prépare une intervention militaire en Amérique Latine et la « force centrale de gauche qu’on le veuille ou non » en France , nous voilà bien.
Cela me ramena aussitôt à la déclaration de Patrick le Hyaric ( ci-dessous PlH qu’il m’en excuse ) à la Fête de l’Huma .
J’avoue avoir été un moment interloqué par la fameuse phrase . Après tout , non seulement c’était le droit absolu de PlH de la prononcer ( tenir un quotidien comme l’Humanité ce n’est pas rien et ça mérite le respect avant tout commentaire ) mais en outre , non seulement cela reflète le centre de gravité de la sensibilité rédactionnelle de l’Humanité attestée encore récemment par deux pages sur la Gréce , dont j’aurais l’occasion de reparler mais surtout à l’évidence une sensibilité importante sinon majoritaire du public de la Fête. Cette phrase, il est sûr que beaucoup l’attendaient . Pourtant, tout en notant qu’elle avait assez peu en commun avec les récentes déclarations de Marie -George Buffet et encore moins avec celles de Stéphane Peu et n’indiquent pas du tout une démarche identique à celle du texte à vocation alternative » Le Printemps .. » , cette phrase ne passait pas . J’en cherchais les raisons .
Je repris ma boussole politique à savoir les DEUX questions dont je rebats les oreilles de mes auditeurs – trices ,virtuel- les éventuel-les . )
Supposons qu’on prenne cette phrase au sérieux et qu’on en fasse une DECISION du Congrès ( patientez un peu avant de hurler ).
1) Cette décision permettrait t-elle en son principe d’apporter des avancées progressistes même millimétriques aux populations concernées ?
La Réponse était Oui sans équivoque ; on obtient déjà des avancées progressistes millimétriques dans l’UE telle qu’elle est et Francis Wurtz y revient à toute occasion , non pas pour en faire « une table renversée » mais pour indiquer que les choses sont possibles , que les brèches peuvent s’ouvrir etc…IL n’existe pas de carcan dont les exigences et besoins populaires ne peuvent venir à bout.
2) Cette décision contribuerait t-elle à un rassemblement populaire majoritaire à gauche ?
Là , mon ordinateur mental hurla : « Je ne peux pas te donner de réponse ».
Comme je l’ai dit antérieurement si ces deux questions n’ont pas de réponse nettement tranchée , c’est aussi une indication.
Je creusais donc plus loin.
Une décision se met en œuvre ; sans cette mise en œuvre , une déclaration n’est rien. Quand Maurice Thorez décida de lancer le Front Populaire au grand dam de l’Internationale Communiste avant que celle -ci ne se ravise , le pays se couvrit en quelques mois de Comités du Front Populaire .Imaginons : demain le PCF , ou/ et l’Humanité appellent à créer partout des Comités d’action pour un Programme et une Liste commune de gauche aux Européennes .
J’admets qu’il y faut beaucoup d’imagination. Mais bon ; déjà une telle initiative casserait pour un moment la campagne déjà engagée ; on ne peut pas courir deux lièvres même si ces lièvres courent côte à côte ; qui s’investirait dans lesdits comités ? Qui , en dehors des Communistes et de quelques autres et encore faut-il « imaginer » que dans sa masse le PCF y soit disposé , ce qui on l’admettra, n’est pas le cas pour de bonnes et mauvaises raisons . Le risque n’est -il pas grand de voir ces Comités vivre comme les roses ? Et si oui pourquoi ?
D’une part , nos compatriotes de gauche ne sont et ne seront pas dupes d’une construction à laquelle manquent jusqu’aux fondations .PlH dans la même phrase dit sa conviction que c’est possible . On va revenir sur cette conviction ; d’autre part , comment faire précéder la question du contenu avant celle du casting ? Ne pas le faire ne peut pas être dans l’esprit de PlH . Le contenu ne tombera pas du ciel . Nous sommes à 9 mois ; c’est assez pour une campagne dynamique mais beaucoup trop peu pour le contenu politique COMMUN .
Si on veut étudier sérieusement la « conviction » de PlH il convient d’examiner ce que disent aujourd’hui d’autres forces politiques de gauche et FI est l’une d’elles , pas la seule .
Jean-Luc Mélenchon dans un discours fleuve à Marseille a décliné ses orientations ; il n’est pas parti pour y renoncer . On ne peut pas exiger de lui une chose pareille . Qu’y trouver ? Stéphane Peu ne fait pas dans la dentelle ; il est d’accord sur tout. Le PCF n’est pas en désaccord sur tout mais on conviendra que c’est peu, si j’ose dire .
Voyons ça .
Déjà il y a la « bisbille idiote » de la politique migratoire .Pas de faux procès ; JLM veut accueillir les naufragés de la misère et de la guerre ; mais en même temps, « comprend » les syndicalistes allemands qui voient dans la politique de Mme Merkel une concurrence accrue sur les salaires et enrage que ceux qui le critiquent ne voient pas que c’est du « pur marxisme » ; il « comprend » les « italiens excédés » , clin d’œil à Sarah ou non , discours sur les gaspillages effarants de l’aide au développement ou non , quelle politique pour l’UE demain sur la question migratoire ? On va clarifier cette question dans les Comités pour un programme et une Liste commune » ?
Après une bonne heure, dont la moitié consacrée à une immense prédication sur l’écologie , voilà la question des Traités ; on commence par dire que le « Parlement n’a aucun pouvoir » ( si c’était vrai on se demande pourquoi y envoyer un « commando » , expression qui rassurera le moindre berger ulcéré contre le loup ) , puis d’un mot il envoie Tsipras et Hollande à terre : « Nous ne sommes pas comme eux ; nous allons faire ce que nous disons » . Une amie me disait qu’encore aujourd’hui «elle ne savait pas ce qu’elle aurait fait à la place de Tsipras » ; c’est gentil, mais Tsipras, lui, ne pouvait pas avoir la possibilité de se demander ce qu’il ferait à la place de Tsipras … et en attendant, la Gréce est la grande absente de la Fête de l’Huma ; dans un instant je vais déraper et je me retiens . Puis il poursuit : le rail , c’est l’Europe ,les Retraites c’est l’Europe ,…., Macron n’en est que le « petit copiste » . Je n’avais pas compris Francis Wurtz quand il avait écrit son billet non polémique . Une fois le public conquis et convaincu que là-dedans tout est pourri , il enchaine : « nous, nous allons faire ce que nous disons : Plan A , on négocie ; on a plein d’alliés , pas la Grèce ( pouah !) , mais l’Italie , l’Espagne , le Portugal, l’Irlande … ; tous ces pays n’attendent que le commando pour comprendre . Mais si ça ne marche pas ; il a pensé à tout :Plan A’ : on fera avec ceux qui ont compris ; et si ça ne marche pas ? Plan B : on le fera quand même » .
Maintenant vous m’expliquez comment on clarifie dans les Comités pour un programme et une Liste commune .
Je peux poursuivre longuement . Ses références à la finance et au capitalisme sont des moulinets de sabre en bois . Il termine en disant qu’on va faire de ces élections un référendum anti Macron. Diable ! Je n’en dis rien : trop c’est trop .
On va clarifier ça dans les Comités etc ???
J’ajoute que je n’ai vu personne y compris dans le texte « Printemps… » consacrer un seul mot à la méthode pour faire de la Phrase de PlH autre chose qu’une « intime conviction » .
Cette phrase est « une idée folle » et ce n’est pas moi qui dirais qu’on n’en a pas besoin . Le probléme c’est qu’elle n’est pas assez folle pour être vraie .
Et où en sont les autres forces politiques de gauche et écologistes ? Benoit Hamon cherche un toit ; EELV sait où ils habitent et pour le moment préfère s’balancer .
Mon ordinateur mental qui ne sait pas répondre à la question 2) n’est pas détraqué .
Le PCF ne se « replie pas » pour autant et sa position n’est pas celle du « réalisme » glacé . Il veut ajuster la hausse du tir à bonne hauteur . C’est bien parti .
Ce sera tout pour aujourd’hui .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.