LE JOURNAL DE DIMITROV (a)

Ce document extraordinaire , le Journal de G Dimitrov apporte des éclairages sur JD Staline ; bien d'autres études ont été consacrées de façon savante à ce qui fut pour les communistes , en particulier français une période d'égarement . Ce qui suit n'est qu'un hors d'oeuvre et devrait donner à penser .

RETOUR AUX SOURCES : LE JOURNAL DE DIMITROV (a)

(STALINE DANS LE TEXTE ( 1934_ 1939) )

Comme on le sait G Dimitrov fit face à un « procès » à Leipzig en 1933 , où juste après l’arrivée au pouvoir de Hitler , un incendie éclata au Reichstag et ce fut le prétexte pour les nazis d’inculper Georges Dimitrov qui , à l’époque , était déjà célèbre en Allemagne et y représentait l’Internationale Communiste ; il retourna l’accusation contre ses accusateurs lors de séances mémorables ,  déstabilisa Göring .A ce procès inouï , il fut assisté d’une part par les plus grands avocats communistes français – lesquels ne purent intervenir de façon directe , et il refusa l’avocat nazi commis d’office - ,  d’autre part une protestation internationale considérable essentiellement dans nombre de pays « occidentaux »  où les plus grands intellectuels progressistes animèrent un immense  mouvement de solidarité . Le nazisme à cette époque était encore fragile et il fut « libéré » , après avoir subit toutes sortes de tortures mentales et physiques , devant écrire et «  se nourrir » avec des menottes … Il demanda alors la nationalité soviétique qui lui fut accordée et où il émigra jusqu’à la fin de la Guerre mondiale . Nous ne chercherons pas ici à couvrir l’ensemble des questions , nous bornant à citer in extenso la plupart du temps soit des conversations  avec JV Staline , soit des documents de Staline lui-même ; ces documents sont irréfutables , beaucoup parlent d’eux-mêmes, mais il arrivera que je les commente ( en italique ) . Outre ce qui a déjà été mentionné , ce qui fait le cœur du propos réside en fait dans les positionnements de JV Staline juste avant, pendant et juste après la guerre ; très épisodiquement , d’autres références viendront s’y joindre , notamment les Mémoires de G Joukov , ceux de I Maïski ambassadeur d’URSS au Royaume Uni avant la Guerre et des Mémoires peu consultées de l’interprète de Staline lors des grandes Conférences Internationales. Ce travail est sous mon exclusive responsabilité .

01.04.1934

Au Komintern ( chez Manouilski)

Conversation (téléphonique ) avec Staline à propos de la Lettre autrichienne ( en Février 1934,  coup d’état semi fasciste en Autriche , soulèvement des sociaux-démocrates et d’autres forces écrasées dans le sang)

ACTE I

«A propos de votre lettre aux travailleurs autrichiens …

«JV Staline : Vous qualifiez le combat mené en Autriche d’INSURRECTION .Nous Bolcheviques , avons toujours désigné par le terme d’insurrection une lutte armée pour la conquête du pouvoir .Or la conquête du pouvoir en Autriche n’est pas l’objectif. Dés lors il s’est agi dans ce pays d’une résistance armée ou d’une lutte armée mais pas d’une insurrection. Qualifier cet événement d’insurrection est inexact d’un point de vue scientifique et bolchévique. Réfléchissez-y et si vous êtes d’accord avec cette correction, il faudra également modifier d’autres partie de votre lettre ,en particulier lorsque vous parlez des règles de l’insurrection. »

« G Dimitrov : J’ai pris en compte dans ma lettre les positions du Komintern sur ce point qui avaient été définies avant mon arrivée »

« JV Staline « Mais ces positions sont erronées « 

G Dimitrov : » Vous savez qu’Otto Bauer lui-même , qualifie les évènements qui se sont déroulés en Autriche d’insurrection armée . »

JV Staline » Oui , Bauer veut se vanter d’avoir mené une insurrection .Mais ce n’est pas le cas .Nous devons dire la vérité et ne pas permettre que s’installe la confusion » ……

Il est convenu de modifier la lettre ….

Acte II     

07.04.1934 Chez Staline ( Kremlin)

A propos de la lettre autrichienne :

Remarques de JV Staline :

  • Trop longue
  • Ne pas critiquer mais discuter , convaincre . Les travailleurs européens ont des liens historiques avec la démocratie parlementaire .Il faut leur démontrer que la bourgeoisie est en train de renoncer à la démocratie parlementaire pour glisser vers le fascisme ( de façon ou d’autre ) , car elle ne peut régner autrement. Pour le travailleur , contrairement à la situation qui prévalait dans le passé , la lutte pour la démocratie parlementaire n’ a pas de sens .
  • Lutte armée pas insurrection….

….

  • ( 5) dans le texte ) Les travailleurs sociaux-démocrates doivent tirer eux-mêmes les conclusions. Ne pas parler aux travailleurs comme si vous étiez leur mentor .

Il faut expliquer patiemment et de façon compréhensible au travailleur européen pourquoi la démocratie parlementaire ne peut plus avoir de valeur pour la classe ouvrière .Dans le passé ….. Aujourd’hui , après qu’elle a vaincu la féodalité et qu’elle doit faire face à un nouvel ennemi , le prolétariat, et que dans un contexte de crise du capitalisme , elle doit surmonter de grosses difficultés , elle ne peut plus gouverner avec les méthodes de la démocratie parlementaire .Elle prend le chemin du fascisme.Et dans tous les pays la bourgeoisie glissera vers le fascisme .Même en Angleterre ; quoique sous des formes différentes .

Nos camarades du Komintern transposent tout ce qui était bon pour les travailleurs russes aux travailleurs européens .Ile ne comprennent pas que chez nous il n’y a jamais eu de systéme parlementaire .Les travailleurs russes n’ont tiré aucun bénéfice de la Douma .Ce qui n’est pas le cas en Europe .Si notre bourgeoisie avait eu 30 ans de plus , elle se serait surement liée aux masses par le biais du parlementarisme et nous aurions eu beaucoup plus de mal à la renverser .Ne pas dire du mal de la démocratie parlementaire mais expliquer cette évolution aux masses laborieuses .

G Dimitrov : «  En prison j’ai beaucoup réfléchi  . POURQUOI , PUISQUE NOTRE DOCTRINE EST JUSTE , ne sommes-nous pas suivis dans l          es moments décisifs par des millions de travailleurs qui préfèrent rester du côté de la social- démocratie , bien quelle les ait tellement trahis ou – comme en Allemagne – basculer même dans le camp des nazis ?

JV STALINE » Et quelles conclusions en tirez vous ? « 

G Dimitrov : «  Je crois que cela tient principalement à notre systéme de propagande , à une mauvaise approche des travailleurs européens »

JV STALINE « Non , ça n’est pas la cause principale .La cause principale est à chercher dans le processus historique , dans les liens historiques qui existent entre les masses européennes et la démocratie bourgeoise .La seconde raison est liée à la situation particulière de l’Europe ….Les pays européens sont tributaires de leurs colonies .Sans les colonies ils ne peuvent plus exister. Le travailleurs le savent ET ONT PEUR DE PERDRE LES COLONIES .

INTRINSEQUEMENT , ILS N’ADHERENT PAS A NOTRE POLITIQUE ANTIIMPERIALISTE . ILS EN ONT MÊME PEUR…..

Les millions de personnes qui composent les masses ONT UNE PSYCHOLOGIE MOUTONNIERE .Ils n’agissent que par l’intermédiaire de leurs dirigeants .Quand ils perdent confiance dans leurs dirigeants ils se sentent perdu et impuissants . Ils ont peur de perdre leurs dirigeants .C’est pour cela que les travailleurs sociaux-démocrates suivent leurs dirigeants même s’ils n’en sont pas satisfaits .Ils n’abandonneront ces dirigeants que pour de meilleurs dirigeants .Et pour cela il faut du temps

C’est ce que Manouilski ne comprend pas .Tous les ans il prophétise une révolution prolétarienne qui ne vient pas. Une fois il a rendu compte d’une insurrection qui n’a pas eu lieu ……

…..J’ai appelé Varga pour lui demander des chiffres sur la crise ; il a demandé avec étonnement et frayeur : quels chiffres ? Les vrais chiffres ? Il m’a apporté les chiffres … Vous vous rendez compte ? Il a peur de donner les chiffres exacts à l’IC ( Komintern) car il pourrait être qualifié immédiatement d’opportuniste de droite ; il n’a pas pu se décider à publier son rapport sans mon accord « 

V Molotov « Varga est un bon savant mais peureux «  ( il en sait quoi Molotov sur la question de savoir si Varga  est ou non un bon savant ???? Note de OG )

JV STALINE : « Les gens n’aiment pas l’analyse marxiste avec ses grandes phrases et ses considérations générales. C’est encore la survivance de la période de Zinoviev. Ah ! Ilitch était si précis à cet égard et à quel point ! » 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.