ET PENDANT CE TEMPS RMC BIS

Quelques réflexions pour après

Et pendant ce temps ….. RMC Bis
La radio de mon véhicule de remplacement est syntonisée sur RMC que j’écoute rarement et moins encore depuis l’épisode « Les Communistes collabos » .Comme beaucoup j‘ai cru à un moment d’égarement ; je me trompais .
Avant d’en venir au propos principal , quelques observations
Comment décrire le paysage politique issu de la séquence électorale qui s’achève ? Dans les commentaires que je lis , on prend au sérieux à juste titre au plan européen la montée ( qui n’est cependant pas globale ) des populistes de droite , néo fascistes et autres ; en France , le regard est attiré par le score du RN ; qu’il soit préoccupant est une certitude ; on ne devrait cependant pas sous-estimer le fait – c’est une opinion personnelle et je la partage- que Droite + Extrême Droite ensemble n’ont pas dans ce pays une majorité absolue et loin s’en faut ( dans Droite j’inclus évidemment LREM , ceci dit pour qu’il n’y ait pas de confusion ) ; on m’objectera surement que la Droite classique ajoutée ça dépasse 50% ; mais cette Droite classique a été fracassée ; il ne me semble pas qu’elle doive être prise comme repère politique pour le moment . Ce qui m’importe ici ce sont deux aspects ; à mon sens , la Droite et son Extrême n’ont plus de réserves politiques ; si on regarde du côté de la gauche politique ( prise dans son ensemble ) c’est loin d’être le cas ; un immense réservoir potentiel existe chez les abstentionnistes dont il faut dire que beaucoup ont simplement rompu avec la politique et a fortiori dans un scrutin qui leur semble hors sol .
Mais ce qui est encore beaucoup plus important est le fait qu’une majorité de compatriotes, certes variable suivant la question, se prononce avec constance pour des mesures d’égalité sociale , des mesures de justice fiscale , et sont pour beaucoup à trouver le capitalisme insupportable ; ce socle ne se traduit pas dans les urnes, mais c’est un socle de gauche . On en reparlera ; ne pas voir cette réalité et croire le RN à la porte du pouvoir c’est se tromper à mon sens ; bien évidemment , sous-estimer le danger n’est pas plus licite ; le RN fait un score bien trop important pour qu’on le néglige .
Pendant ce temps les coups redoublent ; je ne m’y étends pas et ne dirais rien de ce que je pense de la campagne des Européennes . Je n’en ferais pas autant dans ma Section……
Ce n’est pas directement l’objet du billet . Donc retour à RMC : hier , j’entends qu’il va s’agir de pourfendre l’idée communiste car elle est aussi criminelle que le fascisme , que le communisme a fait autant de victimes sinon davantage que le fascisme et que nier ces « faits » c’est du négationnisme .
Que se passe-t-il donc pour qu’il soit considéré comme impératif d’en remettre une louche ?
Il se passe que je ne suis pas seul à avoir pris la mesure de l’état des esprits et que les petites remarques ci-dessus inquiètent et alertent les chiens courants du capital .
Il est de première nécessité de barrer la route dans les esprits aux solutions qui frappent à la porte et pour le moment ne trouvent pas la clé pour ouvrir .
Mais cette affaire nous concerne au premier degré . L’ombre portée de ce qui a été fait au nom du communisme n’empêche surement pas que le PCF franchisse le seuil des 5% et y parvenir n’est pas hors de portée si on fait ce qu’on doit faire, mais elle empêche sans aucun doute une masse de compatriotes d’aller avec confiance vers nous .Notre influence potentielle est 20% . Ce n’est surement pas pour demain. Mais en attendant si l’on peut dire , la campagne en cours , car il est avéré qu’il s’agit d’une campagne, et pas d’un écart imbécile , a un sens et une portée .
Il était assez facile de réduire en poudre les auteurs de « Communistes collabos » ;là c’est une toute autre question .
Non seulement le PCF n’a jamais commis de crimes du type de ceux dont on parle mais comme cela fut rappelé , on lui doit en France des conquêtes sociales d’une solidité telle que même avec des coups redoublés , elles continuent de résister, affaiblies , minées , mais elles résistent .
Cela ne devrait pas détourner du fait tout aussi important, que à l’époque où des crimes inexpiables ont été commis au nom du communisme , le PCF n’a pas regardé ailleurs ; il a couvert et soutenu parfois jusqu’à la démesure . Ne comptez pas sur moi pour une liste ; dire que nous avons bien changé est surement vrai – encore que, ne m’obligez pas à développer - mais cela ne suffit pas ; dire que nous avons condamné est surement vrai, mais chacun sait que ce fut avec retard , en crabe , difficultueusement ; on ne s’en tire pas avec ça ; énoncer ce qui fut la réalité du capitalisme après-guerre ne suffit pas non plus. Nous ne pouvons pas gommer notre propre histoire politique et il faut porter la chose sans barguigner . N’allez pas penser que je puisse imaginer qu’à cette campagne on doive répondre par « la repentance » ; si je le croyais , je ne serais pas membre du PCF . Je répète : les moments glorieux que le PCF a contribué à écrire , et parfois écrits seul comme parti politique , permettent de regarder en face ses pages sombres . Mais ce n’est pas de cela qu’il est question : cette campagne réinstille la peur : elle conforte le duo infernal Droite + Extrême Droite . En règle générale , les communistes sont appréciés ; ils et elles sont de toutes les luttes , de tous les combats pour la justice sociale ; comme Maires, ils gardent un potentiel de sympathie très important .Donner une part sérieuse de POUVOIR POLITIQUE au PCF comme tel , c’est une toute autre question .
C’est là, et nulle part ailleurs, ce qui plombe l’horizon politique de nos compatriotes et nous plombe . Cette campagne a pour objectif d’écarter nos compatriotes d’un choix politique primordial et même d’en empêcher tout rapprochement . Vous dire que j’ai la solution miracle est idiot .
Pour tout vous dire, je pense qu’il existe un moyen . Il a déjà été évoqué et nous l’avons écrit mais nous ne l’avons pas FAIT . Ce n’est aucunement le seul ; pour moi cependant il est central . Nous ne faisons RIEN pour rendre nos compatriotes coacteurs et codécideurs ; il faut impérativement cesser de penser que « nous » avons les solutions et qu’il faut en quelque sorte les faire plébisciter . Donner à tous et toutes , en tout cas le grand nombre l’occasion de SENTIR ce qu’est l’exercice du POUVOIR est capital ; il n’existe qu’un seul parti en France qui puisse faire ça ; arrêtons les slogans creux sur « la démocratie participative » ; dans ce pays l’appétit de décider est intact et ce n’est pas Macron ni aucune autre force politique qui vont en donner l’occasion . Sortons des mairies que nous dirigeons pour appeler les citoyennes et citoyens à s’impliquer dans les choix et surtout le faire SANS APRIORI ; et faisons ça partout , modestement ou non mais PARTOUT . Les élections Municipales seront un terrain de travaux pratiques essentiel . Je ne pense pas qu’aux Municipales mais c’est un début .

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.