tempo giusto
Abonné·e de Mediapart

28 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2015

tempo giusto
Abonné·e de Mediapart

Journées sanglantes en Algérie : vous avez dit "affrontements ethniques" ? Appel aux journalistes et à toutes les consciences

tempo giusto
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Affrontements ethniques en France : des Franciliens tuent des Celtes à Saint-Malo. » Aussi choquante et burlesque soit-elle, cette transposition du titre d’une brève du 9 juillet 2015 sur les évènements sanglants à Ghardaïa, en Algérie, est rigoureusement exacte. Or les drames que vivent les habitants du M’zab ont des causes multiples, économiques d’abord, et ne sauraient être décrits comme un conflit « ethnique »… sauf à faire le jeu de la pire propagande.

« Affrontement ethnique en France : des Franciliens tuent des Celtes à Saint-Malo. » Aussi choquante et burlesque soit-elle, cette transposition du titre d’une brève du 9 juillet 2015 sur les évènements sanglants à Ghardaïa en Algérie est hélas rigoureusement exacte. Or les drames que vivent les habitants du M’zab ont des causes multiples, économiques d’abord, et ne sauraient être décrits comme un conflit « ethnique »… sauf à faire le jeu de la pire propagande. http://www.mediapart.fr/journal/international/090715/affrontements-ethniques-en-algerie

 Dire les choses ainsi revient à jeter l’huile de l’ethnicisation sur un incendie social qui n’est contenu qu’à grand peine depuis plusieurs années. S’il n’a pas dégénéré pour l’heure en embrasement, malgré les 22 morts au moins de cette semaine, c’est grâce aux efforts de toute la société du M’zab, notables civils et religieux en premier lieu. Lesquels ont une grande expérience de la gestion des conflits, au sein d’institutions pluriséculaires qui doivent être connues et étudiées lorsqu’il s’agit de rendre compte des évènements en cours. Ces modes d’organisation n’empêchent pas tous les drames. Mais ils font la preuve de leur relative efficacité ces derniers temps, dans un contexte pour le moins incertain.

Le vide de la sous-information, quand ce n’est pas du total silence de la presse sur cette situation dans une région historique de l’Algérie, ne saurait être comblé par la pire propagande belliqueuse : il faut refuser catégoriquement d’entrer dans l’engrenage de la phraséologie ethniciste !

En effet, si les habitants de la région du M’zab sont berbérophones ; si leur pratique ibadite les distingue de l’islam dominant en Algérie ; si leur présence dans la région est attestée par un patrimoine culturel exceptionnel de villes et de jardins remontant au moins au 11ème siècle ap. J-C… Il n’en reste par moins vrai que ces habitants parlent aussi couramment et quotidiennement la langue arabe que tous les citoyens d’Algérie ; que, musulmans, et souvent très pieux, ils sont enracinés dans l’Umma au moins aussi profondément que les protestants dans le christianisme — sur les plans de la foi commune, l’histoire partagée, la langue, les textes sacrés et les socles doctrinaux communs ; qu’ils ont participé à la Révolution et à la guerre d’Indépendance avec tant de foi patriotique que c’est un grand poète du M’zab, Moufdi Zakaria, qui a écrit l’hymne algérien, le Qassaman. Et qu’absolument rien ne peut justifier que l’on parle d’eux comme étant une « ethnie » à part, qui aurait à s’affronter aux « Arabes », dans ce territoire du M’zab ouvert depuis toujours aux échanges économiques, marchands, culturels.

 Mais il est vrai aussi qu’une certaine propagande, prenant prétexte du fait que les « Mozabites » forment pour une part de leur vie sociale une « communauté », cherche à stigmatiser, isoler, particulariser ces populations.

Or, l’information commence là où s’arrêtent ces généralisations, cette ignorance des réalités sociales, ces raccourcis verbaux aux conséquences criminelles.

Nous n’avons aucune excuse : nous avons appris que chaque génocide, chaque « épuration ethnique » commence par et avec les mots. Que le pire s’annonce par la forgerie d’un vocabulaire, de notions, d’une pseudo-érudition même, forgés spécialement pour donner à la propagande ethniciste son socle répugnant, ses motivations mensongères, sa justification théorique. Nous l’avons appris de la « science » nazie, de l’anthropologie raciste héritée du 19ème siècle qui est la caryatide du colonialisme, du génocide des Tutsis, du conflit en ex-Yougoslavie, et en ce moment même de l’ethnicisation et de la territorialisation des persécutions qui ensanglantent l’Irak, la Syrie, la Lybie, l’Egypte.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Kohler : le secrétaire général de l’Élysée est mis en examen
Le bras droit du chef de l’Etat a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d’influence », pour avoir caché ses liens familiaux avec le groupe de transport MSC et être intervenu à de multiples reprises en sa faveur. L’Élysée a mis tout en œuvre pour enterrer le dossier.
par Martine Orange
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost