COP 21: Manifestons et inventons en contournant l'état d'urgence !

Cop 21 : Manifestons et inventons en contournant l’état d’urgence !

Ci-dessous, 4 propositions de manifestations qui contournent les dispositions de l’état d’urgence sans mettre quiconque en danger, ni dans l’illégalité. En ces temps de limitation des possibilités de pressions et d’expressions collectives dans les espaces publics, toutes les autres idées sont bienvenues. Inventons-manifestons !

— Nous rassembler sur une place numérique spécialement créée : créer un site éphémère ouvert tel jour de 14H à 20H (par exemple), et nous y rendre en masse avec tous nos slogans, nos pancartes, et nos messages.

Le lien sera envoyé à toutes les autorités concernées et diffusé sur les réseaux sociaux.

Equivalent d’une manifestation : rendez-vous et rassemblement collectif dans un espace et un temps donnés, permettant le décompte des participants (il suffira d’inscrire nom ou pseudo comme sur une pétition) et l’expression libre de toutes et tous, des collectifs (associations, groupements etc.) comme des personnes à titre individuel.

Appel aux Anonymous et aux virtuoses de la toile : Il faut créer, de manière évidemment désintéressée, non marchande, un site interactif, l’idéal étant que l’espace de la place virtuelle puisse être rempli de graphies, de couleurs et d’éléments visuels et sonores.

 

— Fabriquer un Monument éphémère de contestation greffé sur un espace public bien exposé — par exemple à Paris : colonne de la Bastille, statue de la République — constitué de l’accumulation de tous objets, messages et signes que chacune et chacun déposera librement. Le but est de manifester un collectif inventif et spectaculaire, en évitant tout attroupement.

 

— Synchroniser des protocoles de manifestations sans attroupements, en convenant d’une heure donnée et d’une durée précise : immobilisation totale de quelques minutes dans l’espace public où que l’on soit ; tintamarres de batucadas ou de casseroles depuis l’endroit où l’on se trouve. Grève-minute. Etc.

Permet une manifestation collective massive et spectaculaire sans attroupements (NB : par la non-violence active, des peuples entiers ont réussi à manifester bruyamment et pacifiquement à la barbe des pires dictatures !)

 

Actions de déploiements et accrochages de banderoles par unités de 2 ou 3 personnes dans des espaces publics exposés, en évitant rassemblements et engrenages de provocations inutiles.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.