Tënk
La plateforme SVoD dédiée au documentaire d’auteur
Abonné·e de Mediapart

210 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 avr. 2022

Kiffe ta race : combler l'image manquante

Salut, c’est Rokhaya Diallo et Grace Ly. Bienvenue dans cette Escale “Kiffe ta race” diffusée sur Tënk, une évasion en images qui sautent à pieds joints dans les questions raciales. Si tu es familier·ère de notre podcast, tu sais déjà que nous avons à cœur de nous saisir de ces sujets, en les affrontant sans détour !

Tënk
La plateforme SVoD dédiée au documentaire d’auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous avons grandi les yeux rivés sur des films qui ont modelé notre horizon, forgé nos convictions personnelles et nourri notre regard sur notre monde. Dans le lot, nous avons hélas absorbé des représentations grossières, fausses ou réduites affectant notre perception de nous-mêmes. Depuis nos écrans, nous avons subi l’absence de visibilité juste, soit que les personnes auxquelles nous pouvions nous identifier étaient inexistantes ou présentées de manière infamante, ou que les histoires dont se réclamaient nos familles ne semblaient pas avoir droit de cité dans le déroulé du récit national. "Ne pas se voir signifie que vous n’existez pas" dit la sociologue des médias Marie-France Malonga. Car l’invisibilité interroge nécessairement la légitimité et, à terme, questionne l’estime de soi.

Au fil de nos vies nous avons ressenti le poids des images manquantes de l’histoire, de ces histoires de France qui sont les nôtres et qu’on ne raconte pas assez. Le vide criant et les blessures laissées béantes par les non-dits continuent de fracturer nos vies.

Pour nous en défaire, nous avons décidé d’être actrices de la conception des images qui narrent la multiplicité des perspectives. En choisissant l’aventure du documentaire et de la création vidéo, nous avons donné la parole à des personnes capables d’imposer leurs voix dans un contexte où elles ne sont pas nécessairement bienvenues.

Puis, avec notre podcast Kiffe ta race nous avons donné naissance à un espace de dialogue, de critique culturelle et d’analyse en partant de nos vécus communs. Nous y avons associé les expériences d’artistes, de chercheur·ses, de militant·es qui nous ont ainsi aidées à amplifier la portée de nos voix. Ce chemin nous permet d’aller au-delà des sentiers battus par les discours de surface et fixer notre propre agenda de combat, approfondir notre connaissance de toutes nos histoires et traduire les assignations raciales pour s’en affranchir.

Aussi la proposition de collaborer avec Tënk au cours de cette Escale nous enthousiasme car elle nous offre l’opportunité d’explorer les productions existantes et de saluer le talent des réalisateur.rices qui depuis des décennies documentent scrupuleusement les dénis de notre pays. Nous vous proposons de (re)découvrir 7 œuvres qui contribuent à décentrer notre regard, épousseter nos représentations et sortir d’un centre unique.

La sélection de cette Escale “Kiffe ta race” est un voyage franco-français. Nous traversons l’Allier et ses vestiges du Vietnam post-Ðiện Biên Phủ dans Allée des Jasmins. Nous passons par les grands ensembles de Clichy-sous-Bois portant les visages de Zyed Benna et Bouna Traoré dans Clichy pour l'exemple. Dans Tours d’exil nous flânons au pied des tours du treizième arrondissement de Paris teintées de Cambodge et des exactions du régime des Khmers Rouges. Nous errons dans les bidonvilles silencieux de Cassis privés des cris de joie des familles des ouvriers tunisiens qui ont construit la ville de leurs mains (Les Oubliés de Cassis). Nous entrons dans l’intimité d’une lignée de femmes entre Paris, Saigon et Ténérife (Les Rivières). Nous goûtons la canne à sucre d’une usine de Marie-Galante à l’arrière-goût d’injustice (Paroles de nègres). Nous écoutons des femmes qui ont fait le choix du foulard et défient l’invisibilité à laquelle notre société les astreint (Identités voilées).

Nous vous souhaitons de kiffer votre Escale avec Kiffe ta race que nous envisageons comme un espace de dialogue, de critique culturelle et d’analyse à partir de nos vécus communs. Cette trajectoire nous permet ici de faire résonner les marges dans lesquelles nos histoires sont confinées pour les imposer à leur place - au centre - dans notre présent et affirmer notre France de 2022 dans sa pluralité.

Bande-Annonce - Escale : Kiffe ta race © Tënk

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le jugement consacre la liberté d’informer
Dans un jugement du 6 juillet 2022, le tribunal de Nanterre a condamné l’État pour sa tentative de perquisition des locaux de Mediapart du 4 février 2019, la jugeant « ni nécessaire dans une société démocratique ni proportionnée à l’objectif poursuivi ». Le jugement, très sévère pour le parquet de Paris, consacre aussi la protection des sources.
par Edwy Plenel
Journal — Exécutif
À l’Assemblée, Élisabeth Borne invente le « compromis » sans concession
La première ministre a prononcé, mercredi 6 juillet, sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Face aux députés, elle a tenté de tracer les contours d’un quinquennat du « compromis », sans rien céder sur le fond du programme d’Emmanuel Macron.
par Romaric Godin et Ilyes Ramdani
Journal
Face à la première ministre, LFI et le RN divergent sur la stratégie
Les deux forces d'opposition ont fait vivre une séance mouvementée à Élisabeth Borne qui prononçait, mercredi 6 juillet, son discours de politique générale. La gauche a déposé une motion de censure. La droite et l’extrême droite ont annoncé qu’elles ne la voteront pas.
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — Santé
Au ministère de la santé, un urgentiste qui rêvait de politique
La nomination de François Braun au chevet d’un système de santé aux multiples défaillances est plus qu’un symbole. Ce médecin de terrain, formé dans les déserts médicaux, est aguerri aux crises sanitaires. Mais il laisse, à Metz, un service d’urgences en grandes difficultés.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Boone : « La pauvreté est contenue »
Quand l’économiste Laurence Boone considérait que « l’argent est très bien redistribué vers les pauvres » et quand le chef de l’État fustige les « profiteurs de guerre ». Petit retour également sur les Gilets jaunes d’avant les Gilets jaunes.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Un ministère au double intitulé et à la double tutelle pour un double jeu ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la formation professionnels auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse mais aussi du ministre du Travail. Cet intitulé et cette double tutelle n'ont pas de précédent. Serait-ce propice à un double jeu ?
par claude lelièvre
Billet de blog
Sous Macron, l'écologie chute en 10ème place mais l'homophobie se classe en 1ère
Au dernier remaniement, plusieurs homophobes rentrent définitivement au gouvernement. Le plus notable, Christophe Béchu, maire d'Angers, devient Ministre de la transition écologique, domaine où il n'a aucune compétence. Le rang protocolaire du Ministère de l’Ecologie, lui, passe du 5ème au 10ème rang.
par misterjbl
Billet de blog
Est-ce la fin du Bac Pro ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée à l'enseignement professionnel. Dans un tweet daté du 17 mars, elle expliquait vouloir "une réforme du lycée professionnel sur le modèle de l'apprentissage" laissant présager d’un bouleversement de l’éducation nationale.
par Germain Filo