Avant les états généraux du film documentaire, 4 films des éditions précedentes

Comment mieux commencer un festival qu'en se remémorant les souvenirs des éditions précédentes ? C'est ce que nous vous proposons en mettant en ligne dès aujourd'hui 4 films qui ont été à l'honneur des éditions précédentes des états généraux du film documentaire. Une sorte de répétition générale avant le grand décollage prévu dimanche 16 août !

4-films-des-ed-precedentes-1

Untɨ, les origines de Christophe Yanouwana Pierre (2018, 56 minutes)

À travers le voile de la brume ou le blanc immaculé des images surexposées, le réalisateur Christophe Yanouwana Pierre (nom composé de son nom de citoyen guyanais "Christophe Pierre" et de son nom amérindien "Yanouwana") nous convie sur ses terres pour un voyage intérieur et hypnotique. C'est avant tout celui d’un double deuil : celui de son père et de sa fille, événements qui l'ont ramené à sa culture amérindienne, jusqu’ici ignorée. Lorsqu’il filme les rites kali’na qu’il organise pour la mort de son père avec sa famille, il sauvegarde une pratique ancestrale comme le ferait un ethnographe, construit sa nouvelle identité politique et réalise une séquence de son premier film. La langueur de sa voix-off, comme celle des plans sur le fleuve Maroni, est porteuse de la tristesse de la perte de ses proches et d’une lassitude acerbe face à la violence de la colonisation qui perdure. Mais elle témoigne également de cette intériorité récemment retrouvée et chérie, à laquelle il s’accroche pour avancer, caméra à la main.

Distinctions

  • 2019 : Festival Présence autochtone - Montreal First Peoples' Festival - Montréal (Canada) - Prix de la Relève autochtone Main Film
  • 2019 : Festival international du cinéma des peuples Ânûû-rû Âboro - Poindimié (Nouvelle-Calédonie) - Compétition internationale moyens-métrages
  • 2019 : États généraux du film documentaire - Lussas (France) - Sélection Docmonde

3cacac0f

Une fille de Ouessant de Eleonore Saintagnan  (2018, 28 minutes)

Ayant bénéficié d'une résidence artistique au Sémaphore du Créac'h, la plasticienne et documentariste Éléonore Saintagnan en ramène une œuvre hybride. Avec un lyrisme parfois teinté d'humour, "Une fille de Ouessant" tisse images d'aujourd'hui en couleurs et films d'archives en noir et blanc pour raconter l'histoire fictive de Barba et de sa sœur, filles de pêcheur ayant vécu dans la première moitié du 20e siècle à Ouessant. Le récit à la première personne puise volontiers dans le réel, convoquant les superstitions et les traditions insulaires : élevage des moutons, travail des goémoniers, pillage des bateaux échoués, etc. Inspiré notamment du travail du réalisateur Jean Epstein, qui a lui-même filmé l'île, l'ensemble dessine le portrait d'un territoire à la vie rude. Dans ce monde austère, rythmé par les rites funéraires pour les disparus en mer, les femmes n'ont d'autre choix que d'attendre.

Distinctions

  • 2018 : FIFF - Festival International du Film Francophone de Namur - Namur (Belgique) - Sélection
  • 2018 : États généraux du film documentaire - Lussas (France) - Sélection Plein air
  • 2018 : Visions du Réel - Nyon (Suisse) - Sesterce d'argent Fondation Goblet - Meilleur court métrage

a8553f74

Demons in Paradise de Jude Ratnam  (2017, 94 minutes)

Sri Lanka, 1983. Jude Ratman a cinq ans. Il fuit à bord d’un train rouge les massacres perpétrés contre les Tamouls par le gouvernement pro-cinghalais de Sri Lanka. Aujourd’hui, réalisateur, Jude parcourt à nouveau son pays du sud au nord. Face à lui défilent les traces de la violence de 26 ans d’une guerre qui a fait basculer le combat pour la liberté de la minorité tamoule dans un terrorisme autodestructeur. En convoquant les souvenirs enfouis de ses compatriotes ayant appartenu pour la plupart à des groupes militants, dont les Tigres Tamouls, il propose de surmonter la colère et ouvre la voie à une possible réconciliation.

Distinctions

  • 2018 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques
  • 2018 : DOK.FEST Internationales Dokumentarfilmfestival München - Munich (Allemagne) - Sélection
  • 2017 : Escales Documentaires - La Rochelle (France) - Sélection Escale Locale
  • 2017 : Festival de Cinéma de Douarnenez - Gouel Ar Filmou - Douarnenez (France) - Sélection Grande Tribu 2017
  • 2017 : États généraux du film documentaire - Lussas (France) - Plein air
  • 2017 : Festival de Cannes - Cannes (France) - Sélection officielle - Séances spéciales

7db33aa5

Et au centre de la terre, il y avait le feu de Bernhard Hetzenauer  (2013,78  minutes)

Une vieille dame digne, visionnaire, qui par son seul vécu incarne les souffrances d'un siècle. Un jeune cinéaste en quête de réponses à ses interrogations. Un regard sur le monde, une sagesse léguée d'une génération à une autre. C'est à 10 000 km de chez lui, sous les tropiques, que Bernhard Hetzenauer, à travers ce portrait biographique né d'une rencontre aussi heureuse qu'improbable (mais nullement fortuite), s'approche de sa propre histoire familiale et, pour finir, de la sienne. Et Vera Kohn, qui a passé sa vie à chercher guérison en guérissant les autres — ceux qui ont subi, ceux qui ont engendré, ceux qui ont toléré l'horreur —, qui en sait de la souffrance et de sa transmission, partage, dans un geste généreux qu'on voudrait qualifier de testamentaire, les fruits de ses réflexions et expériences. Et le cinéaste, qui échappe aux tentations de la simple introspection personnelle, nous les fait partager à son tour, lui rendant ainsi hommage avec les moyens qui sont les siens, généreux en temps et en images.

Distinctions

  • 2015 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques
  • 2013 : Edoc, Festival International de cine documental - Quito (Équateur) - Sélection
  • 2013 : États généraux du film documentaire - Lussas (France) - Sélection
  • 2013 : FIDBA Festival Internacional de Cine Documental de Buenos Aires Argentina - Buenos Aires (Argentine) - Sélection "Les Vagabondages Cinématographiques"

147f3054

Retrouvez a suite des états généraux du film documentaire est en ligne dès le 16 Août sur Tënk.fr !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.