Danse contemporaine - Parcours de chorégraphes africain(e)s

Lenteur majestueuse, port de tête gracieux, dos musclé : la silhouette de la danseuse et chorégraphe Nora Chipaumire nous marque par ce qu'elle dégage de force et de douceur tout à la fois. Figure majeure de la scène contemporaine, née au Zimbabwe en 1965, très connue aux États-Unis, elle déconstruit par sa pratique les stéréotypes sur «l'Afrique traditionnelle» tout en y puisant son ancrage.

©MOUVEMENT REVOLUTION PRODUCTIONS ©MOUVEMENT REVOLUTION PRODUCTIONS
Grâce au partenariat qui nous lie, retrouvez sur Tënk et sur Mediapart, deux films complémentaires ! Il s'agit de Movement (R)évolution Africa et Nora.

Dans Movement (R)évolution Africa, actuellement disponible sur le site Mediapart, neuf chorégraphes africain(e)s, parmi lesquels Nora Chipaumire, racontent l'émergence d'une nouvelle forme de danse contemporaine et de ses diverses expressions, profondément singulières. Chorégraphies éblouissantes et témoignages captivants s'entremêlent pour déconstruire les stéréotypes éculés sur "l'Afrique traditionnelle", et dévoilent de vibrantes interprétations chorégraphiques de l'Afrique du XXIe siècle. 

Ces danseurs et danseuses ont fait de leur corps, un langage qui parle de tout un continent, l’Afrique. Nourris de ses traditions et son histoire, ils réinventent des formes d’expression puissantes, poétiques et sensuelles. Avec une liberté de ton et de geste, ils nous donnent à réfléchir sur la question du dominant et du dominé. Colonisation, sexisme, violence : à travers la dance, c'est une volonté de réappropriaton qui s'exprime. Réappropriation par les africains de la représentation de l'Afrique, mais aussi de la représentation des femmes par les femmes elles-même. Dire les rapports de forces, sortir des stéréotypes, et inventer !

Voici quelques paroles issues du film :

"J'aimerais voir plus de choses côte à côte : du traditionnel et du contemporain. Côte à côte pour qu'on n'ait pas l'impression que c'est l'un OU l'autre.Jawole Willa Jo Zolar, chorégraphe américaine
"Je sais que les américains, surtout les afro-américains, ils veulent la danse traditionnelle, ils veulent leurs racines. Mais on peut inventer tout à fait autre chose.Germaine Acogny, chorégraphe franco-sénégalaise
"Ce n'est pas LA danse africaine, mais la nouvelle expression de la danse africaine". Béatrice Kombé, chorégraphe ivoirienne
"La culture africaine est intrinséquement artistique et, on ne peut être artistique, qu'en faisant du neuf.Robert Farris Thompson, historien de l'art, Université de Yale/USA 

©MOUVEMENT REVOLUTION PRODUCTIONS ©MOUVEMENT REVOLUTION PRODUCTIONS

Le second film, Nora, actuellement disponible sur Tënk, est plus intimiste : la chorégraphe Nora Chipaumire se saisit du court métrage auquel elle donne son nom, pour revenir vers les paysages de son enfance et, proposant une exploration dansée de sa vie, entreprend un voyage à travers quelques souvenirs vivaces de sa jeunesse. En somme, une biographie physique. 

Madeline Robert, coordinatrice éditoriale de Tënk, nous dit ceci : "Des pieds nus foulent la terre pour la rabattre sur le sillon déjà semé... Les mouvements, précis et harmonieux, qui ouvrent le film en racontent déjà long sur la transposition de gestes du quotidien en chorégraphies physiques et rythmées de la danse de Nora Chipaumire. La danse comme art de vivre est alors une évidence. Nora réinvente sa vie, la raconte en fable colorée, la re-danse pour nous comme si elle s’était déroulée ainsi, renouvelant la vidéo danse dans un subtil mélange de réel et de mise en scène.

Grâce aux représentations et à la danse, Nora Chipaumire fait revivre son histoire. Entièrement tourné en Afrique du Sud, Nora intègre une multitude d’artistes et de danseurs locaux de tous âges, de jeunes élèves aux vieilles grands-mères. Une bonne part de la musique du film a été spécialement composée par une légende de la musique zimbabwéenne, Thomas Mapfumo.

Dans son ouvrage La danse contemporaine et ses rituelsBetty Mercier-Lefèvre nous éclaire sur cette discipline, parfois dificile à définir, qu'est la danse contemporaine :
"La danse contemporaine est un vaste domaine de forces novatrices, aux contours flous et aux formes multiples et hybrides. (...) Au cours de cette dernière décennie, la danse contemporaine n’a cessé de bousculer nos codes de références autour du corps « idéal », en nous interrogeant, entre autres, sur les visions académiques du « beau » et les représentations esthétiques dominantes. Transgressant nos « habitus » chorégraphiques, la danse contemporaine instaure de « nouveaux » référents poétiques et des rituels d’effervescence esthétique où se jouent les instabilités, les incongruités, les « résidus » selon l’expression de Vilfredo Pareto, de l’existence du social. Cette danse de « l’ici et maintenant » déplace nos regards et nos corps, nos habitudes. Elle est une rupture esthétique mais aussi, l’expression critique des valeurs culturelles et sociales instituées."

De quoi nous donner quelques pistes de réflexion !


•• Movement (R)évolution Africa de Joan Frosch et Alla Kovgan (65 minutes, 2007)

•• Nora de Alla Kovgan et David Hinton (35 minutes, 2008)

Sachez que même sans abonnement, vous pouvez consulter sur Tënk le résumé, l'avis du programmateur et la bande-annonce des films. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.