Tënk
La plateforme SVoD dédiée au documentaire d’auteur
Abonné·e de Mediapart

211 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 oct. 2021

Tënk
La plateforme SVoD dédiée au documentaire d’auteur
Abonné·e de Mediapart

« On peut tuer un homme mais pas des idées » : Sankara n'est pas mort

Il y a 34 ans, Thomas Sankara, père de la révolution burkinabè et icône panafricaniste est abattu lors du coup d'État qui place Blaise Compaoré au pouvoir. Il y a quelques jours s'ouvrait le procès de son assassinat; aussitôt reporté. Pour comprendre pourquoi au "Pays des Hommes intègres", la question reste tabou, le poète Bikontine nous emmène en voyage le long de l’unique voie ferrée du pays.

Tënk
La plateforme SVoD dédiée au documentaire d’auteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sankara n'est pas mort

Réalisé par Lucie Viver - 2019, 110 minutes

Le résumé : Au Burkina Faso, après l’insurrection populaire d’octobre 2014, Bikontine, un jeune poète, décide de partir à la rencontre de ses concitoyen·nes le long de l’unique voie ferrée du pays. Du Sud au Nord, de villes en villages, d’espoirs en désillusions, il met à l’épreuve son rôle de poète face aux réalités d’une société en pleine transformation et révèle en chemin l’héritage politique toujours vivace d’un ancien président : Thomas Sankara. 

L'avis de Tënk : "Pour son premier long métrage, Lucie Viver accompagne seule le poète Bikontine. Elle tient la caméra et fait la prise de son. Et les voilà partis sur la grande diagonale du chemin de fer, du Sud-Ouest vers le Nord. Sankara avait invité son peuple à prolonger la ligne au-delà de Ouagadougou sans aide extérieure, la fameuse ""bataille du rail"". Les paysages changent, d'abord verdoyants puis sahéliens et arides, à l'image de Bikontine mais aussi du Burkina qui va d'espoirs en désillusions. À chaque gare une halte, des rencontres improvisées. C'est surtout aux travailleurs que s'intéressent Bikontine et Lucie, qui met en scène sans apparaître à l'écran.
Comment garder l'espoir alors que tout devient aride ? Bikontine joue l'équilibriste sur les rails au-dessus du vide… Pas de poésie sans prise de risque. Pas de création sans courage. Il est un corps errant, ouvert et incertain, fort de ses mots mais qui n'en fait pas des discours, à l'unisson de la guitare mélancolique de Rodolphe Burger mais aussi de ses coups de rage comme dans ""Bled Number One"" de Rabah Ameur-Zaïmeche. Dans son épreuve initiatique, lonesome cow-boy qui brave le vertige, il hésite encore entre l'ailleurs et l'ancrage de Sankara, et avec lui toute une société."

Olivier Barlet, Critique de cinéma et rédacteur pour Africultures

Distinctions

  • 2019 : Festival Film Dokumenter Jogja - Yogyakarta (Indonésie) - Sélection
  • 2019 : Les Écrans Documentaires - Arcueil (France) - Sélection
  • 2019 : Camden International Film Festival (CIFF) - Camden (États-Unis) - Prix John Marshall du Média Ethnographique Contemporain
  • 2019 : FIDADOC - Festival international du film documentaire d'Agadir - Agadir (Maroc) - Sélection
  • 2019 : Étonnants Voyageurs - Festival international du livre et du film - Saint-Malo (France) - Sélection
  • 2019 : Cinéma du réel - Paris (France) - Compétition française Longs métrages
  • 2018 : EntreVues - Festival du film de Belfort - Belfort (France) - Prix "Films en Cours"
Bande-Annonce : "Sankara n'est pas mort" de Lucie Viver © Tënk

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias