Une sélection de 4 documentaires à visionner en famille sur Tënk

En ce premier lundi de confinement, une sélection de 4 documentaires à visionner en famille s'impose. Du court au long-métrage, voici notre sélection :

HOPPTORNET © AXEL DANIELSON ET MAXIMILIEN VAN AERTRYCK HOPPTORNET © AXEL DANIELSON ET MAXIMILIEN VAN AERTRYCK

Hopptornet (15 minutes) : Un plongeoir de dix mètres, quatre micros, deux caméras. Dans leurs costumes de bain, des corps tombent (ou pas...) dans la piscine très loin tout en bas. C'est à partir de ce dispositif presque schématique que le film va opérer une diffraction du regard. Isolés de tout contexte social et placés devant une peur ancestrale, les corps apparaissent dans le plus grand dénuement. Les masques tombent et on se délecte, hilares, de chacune de ces formidables saynètes. Petit trésor de mise en scène documentaire, "Hopptornet" convainc sans retenu et obtient en 2017 au Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand le Prix du Public et le Prix Spécial du Jury. 

lift

 Lift (24 minutes) : Quand le cinéaste Marc Isaacs décide de tourner un documentaire dans un ascenseur d'une tour de Londres, il n'a aucune idée de la façon dont les habitants vont réagir et de ce qu'ils vont révéler de leur vie. Il s'est tout simplement installé dans l'ascenseur avec sa caméra et a attendu le bon moment pour poser des questions. Le résultat est à la fois humoristique et émouvant. Toute la société britannique est saisie dans ce microcosme et la plus simple des approches devient une parabole du multiculturalisme. 

anais
Anaïs s'en va-t-en guerre (46 minutes) : Anaïs a 24 ans. Elle vit seule dans une petite maison au milieu d’un champ en Bretagne. Rien ne l’arrête, ni l’administration, ni les professeurs misogynes, ni son tracteur en panne, ni les caprices du temps. En accord avec ses convictions profondes, elle est portée par son rêve de toujours : celui de devenir agricultrice et de faire pousser des plantes aromatiques et médicinales. Présente presque à chaque plan du film, le plus souvent seule, en dehors de quelques visites de son professeur ou de sa mère, la personnalité de la jeune femme contribue, par son charisme et sa détermination, à faire de ce film une épopée contemporaine rayonnante.

1d63fa55

L'image qu'on s'en fait (75 minutes) : Que nous racontent ces panneaux touristiques des bords d’autoroute, censés nous informer des principaux points d’intérêt patrimonial ? Témoins de notre époque, ils dissèquent le territoire national en autant de petits camemberts dignes d’intérêt et condensent par un symbole iconographique toute l’épaisseur de lieux singuliers. Au départ conçus comme une porte d’entrée pour découvrir un territoire, aujourd’hui, de par leur omniprésence et leur uniformisation, ils sont désormais l’indice d’un fait majeur de notre modernité : l’appauvrissement de l’expérience.

Et pour tout le reste, rendez-vous sur tenk.fr 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.