«Bachar à la Zad», une expérience politique inédite soutenue par Tënk et Mediapart

Derrière le titre, volontairement provocateur, se cachent deux visions du monde qui parfois s’entrecroisent, parfois s’opposent, mais qui sont unies par une même réalité, celle de la galère au quotidien. Un film unique, qui a pu émerger dans le cadre de l'appel à projet de soutien à la création Mediapart x Tënk.

bzad-1

Bachar à la ZAD de Pierre Boulanger (2020, 21 minutes)

Adil et Bilel n’ont jamais entendu parler de Notre-Dame des Landes avant d’accepter l’idée d’y faire un court séjour. Originaires de Grigny en banlieue parisienne, ils découvrent sur la Zad une conception du vivre ensemble qui leur est tout à fait étrangère, et les conduit à questionner leur rapport à la société et à l’engagement politique.

Le parcours d’Adil et Bilel au sein de la fête d’abandon du projet d’aéroport fonctionne comme un support au questionnement politique du film. Sa force réside dans son approche en deux segments : le premier qui nous laisse suivre la découverte de la ZAD par Adil et Bilel, le second qui les filme dans leur quartier pendant l’annonce de l’expulsion des zadistes. En découpant ainsi son récit, Pierre Boulanger évite de tomber dans l’écueil du paternalisme et montre qu’au-delà des différences existe une convergence qui n’est ni acquise, ni promise mais qui doit se construire dans un respect mutuel."

Bachar ZAD de Pierre Boulanger - Extrait © Tënk

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.