"Petit Dieter doit voler" de Werner Herzog

La plage Histoire & Politique vous offre à voir le destin héroïque de Dieter Dengler, petit garçon rêveur devenu grand pilote invincible lors de la guerre du Vietnam. (Billet de Pauline Marion)

© "Petit Dieter doit voler" de Werner Herzog - Werner Herzog Film GmbH © Tënk

"Petit Dieter doit voler" est l’histoire d’un soldat de la guerre du Vietnam dont la mort n’a pas voulu. Dieter raconte comment, précisément, il a survécu. À travers la jungle, il subit la mousson, les glissements de terrain, la boue, les sangsues, de terribles conditions de détention… Pourtant rien n’y fait : la nécessité de survivre est trop forte, il s’échappe, combat, survit. Entre le récit du personnage et la reconstitution opérée par le cinéaste, ce film vous propose un point de vue unique sur une évasion spectaculaire.

© "Petit Dieter doit voler" de Werner Herzog - Werner Herzog Film GmbH © "Petit Dieter doit voler" de Werner Herzog - Werner Herzog Film GmbH

 Les premières images sont celles de Dieter, souriant, sur la route d’un centre de tatouage afin de graver à jamais la vision "que la mort ne [le] voulait pas". Le cadre est posé, c’est la vie d’un homme hors du commun que l’on va découvrir. S’en suivent des images d’archives sur la guerre du Vietnam qui nous rappellent les bombes lâchées sur le terrain et les traces que ces événements ont laissé sur la vie de Dieter, comme sur celle de nombreux autres soldats. C’est en effet le point de vue d’un soldat américain qui nous est raconté : la méconnaissance du terrain et des peuples vietnamiens, la peur de mourir de faim, la mauvaise préparation physique ou encore la non-maîtrise de la langue. Le réalisateur, Werner Herzog, a toujours raconté de manière obsessionnelle le destin héroïque d'individus excentriques et hors du commun. Dans ce film encore, c’est la vie d’un individu pas comme les autres qu’il nous offre à voir.

Le réalisateur revient sur la vie de Dieter pour en extraire les grandes lignes et nous montrer l’impact de la guerre sur ce petit garçon passionné par les avions et qui voulait voler. Vient ensuite son entrée aux Etats-Unis, sa passion et sa persévérance pour arriver à ses fins. Dieter est un individu attachant dont on ne peut plus s’arrêter d’écouter les histoires et les anecdotes, dont on veut comprendre ce qu’il l’a poussé à combattre pour survivre et qui ne semble éprouver aucune rancœur aujourd’hui. Werner Herzog nous offre une expérience complète en reconstituant la détention de Dieter. Les images de sa captivité laissent le spectateur imaginer et se représenter ces moments de détention et de traversée dans la jungle.

Pour Herzog l'art est plus vrai que la vie et la  caméra ne doit jamais voler bas. Il a ainsi souvent brouillé la distinction conventionnelle entre fiction et documentaire : "Petit Dieter doit voler" ne fait pas exception. Herzog a mis en scène et reconstitué, avec peu de moyens, les souvenirs de Dieter Dengler : il a inventé des motifs significatifs et suggéré à son personnage certaines images qui renforcent l'efficacité émotionnelle et les valeurs narratives de l'histoire vraie, sans violer les faits essentiels. Archives et affabulations, documents et scènes rejouées ne sont pas en contradiction ici. Il faut de l'art pour que l'expérience d’autrui devienne nôtre.


•• Petit Dieter doit voler de Werner Herzog (60 minutes, 1997)

Chaque vendredi, tenez-vous informé-e-s de notre programmation et découvrez les derniers documentaires mis en ligne grâce à notre newsletter. Inscrivez-vous ici !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.