Une espacade artistique avec Alain Cavalier autour de l'oeuvre de Georges de La Tour

Alain Cavalier nous raconte, nous conte, nous invite à regarder et à ressentir ce qu'est pour lui "George de la Tour"... et nous propose une sublime aventure artistique.

Bande anonce - "Georges de La Tour" d'Alain Cavalier © © Georges de La Tour, Alain Cavalier

“Toi, spectateur qui regarde...”, Alain Cavalier s’adresse à nous dès le début de son film qu’il a consacré à Georges De La Tour, lors de l’exposition qui lui fût dédiée en 1997 à Paris. Ce n’est d’ailleurs pas tant en historien d’art qu’il dialogue avec le peintre du XVII° siècle, qu’en cinéaste amoureux d’ombres et de lumière, de visages et de gestes, de beauté et de mystère. Ce film est une invitation, à voir, à regarder, à partager… Loin de tout didactisme, de toute Histoire de l’Art officielle, de toute analyse de tableau rigoureuse, Cavalier se fait conteur, passeur. Il nous (ré)apprend à regarder, à ressentir. Avec comme point de départ un tableau, il suit le fil de sa pensée qui vagabonde : il associe des idées, digresse, juxtapose des images, établit des liens… Il nous raconte son histoire, son rapport personnel à ces œuvres… Nous raconte son "George de la Tour". Ainsi replace-t-il l’Art pour ce qu’il est (et qu’on oublie trop souvent) : d’abord un dialogue intime entre une œuvre et celui qui la regarde… Et c’est très revigorant !

 


•• Georges de La Tour d'Alain Cavalier (27 minutes, 1997)

Chaque vendredi, tenez-vous informé·e·s de notre programmation et découvrez les derniers documentaires mis en ligne grâce à notre newsletter. Inscrivez-vous ici !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.