«Quelque chose de grand», sur le chantier se crée l'humanité

Coup de cœur de la semaine sur Tënk, Quelque chose de grand est un film singulier. Originellement un film «institutionnel» commandé par Eiffage, géant du BTP, la réalisation de Fanny Tondre transcende cette condition en creusant ses personnages au-delà de la façade, pour en faire des illustrations du concept orwellien de la «décence commune», soudés par la dureté de la tâche.

60cd697a

C'est un immense chantier, dur et bruyant, auquel, en simple passant de la rue, nous ne comprenons rien. Le film plonge à sa découverte, en plein cœur de l'action. Il ne s'agit pas ici d'interroger les conditions de travail, les rapports hiérarchiques, ni même, pourquoi pas, la surabondance de "grandes choses" qui se construisent sans cesse. Ici on cherche de la beauté. On sait qu'il peut y en avoir, de la beauté dans le béton. Mais on ne la cherche pas dans le béton même, plutôt dans les gens qui le travaillent. Fanny Tondre creuse ses personnages pour aller au-delà de la façade et nous les rendre touchants. Certains tendres, certains "bruts de décoffrage", tous engagés dans un métier, avec une passion qui semble naître du groupe, de l'expérience collective, d'une forme de communauté d'hommes. Et c'est toujours une victoire, quelque part, de voir deux gars bien costauds se prendre dans les bras la larme à l'œil.

Quelque chose de grand de Fanny Tondre  (2016, 71 minutes)

"Dans un décor architectural, graphique et sonore, gigantesque construction de béton, se raconte la vie des hommes de chantier, passionnés, sensibles et drôles.
En même temps que se construit leur ouvrage se joue un fabuleux théâtre de l'humain."

Distinctions

  • 2018 : Filmer le travail - Poitiers (France) - Compétition internationale
  • 2017 : États généraux du film documentaire - Lussas (France) - Plein air

"Quelque chose de grand" se prépare sur Tënk

Bande Annonce - Quelque chose de grand de Fanny Tondre © Tënk

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.