Le travail c'est la santé ? demande Pierre Carles

Depuis 2003 beaucoup de choses ont changé dans le monde du travail, une succession de crise économiques, la montée en puissance de l'uberisation, et maintenant les bouleversements induits par la crise du COVID-19. Et pourtant la question posée par ce documentaire; celle de savoir s'il est possible de refuser le travail précaire et vide de sens, demeure vigoureusement pertinente.

eb58e828

Ce film, vieux de presque quinze ans, retrouve par le hasard du calendrier électoral une actualité qu'il n'aurait en fait jamais dû quitter. Renouant avec l'histoire de la critique du travail, entre "Le Droit à la paresse" et "Le Manifeste des chômeurs heureux", il soulève tout l'intérêt d'un revenu déconnecté du travail, sans condition et garanti à tous, pour sortir nos sociétés du productivisme, de l'impasse écologique et de la précarité généralisée, comme avait pu l'observer André Gorz dès la fin des années 1980.

Brieuc Mével
Coordinateur réseau d'éducation populaire à l'environnement et au développement durable

Attention ! Danger Travail

De Christophe Coello, Pierre Carles, Stéphane Goxe (2003, 105 minutes)

Peut-on considérer la question du travail sous l’angle du refus sans provoquer la réprobation générale ? Est-il possible d’aborder le thème du chômage sans le présenter sous le signe exclusif de la tragédie, mais en y décelant au contraire un des moyens d’échapper aux griffes de l’exploitation ? "Attention ! Danger Travail" en propose l’expérience en présentant des chômeurs qui ne paraissent ni accablés ni désespérés. Une façon d’envisager autrement la recherche du bonheur, qui suscite l’incompréhension du patronat mais interroge surtout l’un des principaux fondements de nos vies.

Extrait Attention danger travail © Tënk

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.