Causes Communes

Débattre, partager nos expériences, accueillir des paroles sensibles, faire de notre pluralité un atout, recomposer une vision d’ensemble à partir des pratiques, c’est le chantier démocratique inauguré cette rentrée : organiser des rencontres autour des luttes actuelles et de leurs intersections. Du 28 septembre au 6 octobre, au Théâtre Antoine Vitez, scène d'Ivry.

Pendant dix jours, dans la foulée de l’ouverture de saison, le Théâtre Antoine Vitez vous propose de faire corps autour des bonheurs à inventer et à construire. Dix jours pour détricoter la fabrique du consentement idéologique, en compagnie de celles et ceux qui nous donnent à lire et entendre des voix discordantes : universitaires partageux et partageuses, journalistes indépendants et indépendantes, militantes et militants engagé-e-s dans des expériences singulières.

Écologie, féminisme, luttes des classes...  il s’agit, en compagnie des artistes et du poème, de convier la politique dans ce lieu du sensible.

Celles et ceux qui lancent l’alerte, qui organisent l’hospitalité due aux migrants au risque de l’illégalité, les zadistes des grandes causes et du quotidien, les travailleuses et travailleurs debout contre leurs exploiteurs, les étudiantes et étudiants mobilisés contre la sélection, les femmes dénonçant leur « porc »…

Combien sont-ils qui redressent la tête au cœur de l’orage ? Combien sommes-nous ? Certes nous vivons en de sombres temps, mais « là où croît le péril croît aussi ce qui sauve », nous dit le poète Hölderlin.

LE PROGRAMME

Vendredi 28 septembre à partir de 19h

Forgeons nous-mêmes notre forge

On nous l’a dit et répété : There is no alternative. Fin de l’Histoire. Et ne faites pas d’histoire ! Mais il semble  que la partie ne soit pas finie. Alors au fait, quels sont les acteurs de l’Histoire ? Les peuples ? Les généraux ? Les politiciens ? Les premiers de cordée ? Les travailleurs ? Les fainéants ?

Nos invité-e-s

Mathilde Goanec, journaliste à Mediapart en charge des questions sociales ;

Mathilde Larrère, historienne « détricoteuse », spécialiste du XIXème siècle, a coordonné l’ouvrage Quand les peuples font l’Histoire. Elle interroge notamment la construction des allégories et symboles qui accompagnent la construction de l’imaginaire révolutionnaire ;

Bernard Friot, économiste et sociologue, entend déconstruire boulon par boulon la « religion capitaliste », notamment au sein de l’association Réseau salariat, dont il est cofondateur ;

Ali Algül, secrétaire de l’Union locale CGT Ivry Charenton St Maurice, est conseiller municipal à Ivry sur Seine et très impliqué dans les récentes luttes au sein de Carrefour.

Le poète Mehdi Krüger, artiste en résidence au Théâtre Antoine Vitez, ponctue la rencontre de ses textes et d’improvisations slamées. « La véritable utopie c’est d’arriver à rester en lutte permanente », dit-il.

…………………………………………………………………………………………………………..

 Dimanche 30 septembre à partir de 17h

Osons la fraternité

La « crise de l’hospitalité » est à la croisée des chemins. Les citoyens de la Roya, de Calais ou d’Ivry font un choix de société. Que dit le droit ? Où est la justice ? Doit-on désobéir pour demeurer humain ?

Nos invité-e-s

Mireille Delmas-Marty, juriste française, professeure honoraire au Collège de France et auteure du Manifeste pour une mondialité apaisée ;

Mathilde Robert, étudiante en Droit, bénévole à Calais.

Annie Plenel, membre du Comité pour la mémoire des déportés ivryens et bénévole au foyer d'accueil des jeunes majeurs à Ivry ;

Laurence Kanouté, enseignante au Lycée Fernand Léger d’Ivry, en charge de la classe de jeunes « allophones » ;

Karine Parrot, juriste membre du GISTI (groupe d'information et de soutien des immigrés) ;

Sœuf Elbadawi, auteur, metteur en scène et comédien. Il dirige la compagnie de théâtre O Mcezo. Ancien journaliste, il a aussi créé le Muzdalifa House, lieu d’agitation citoyenne et d’expérimentation artistique, à Moroni,aux Comores.  Il crée Obsession(s) au Théâtre Antoine Vitez en novembre prochain.

 La comédienne Isabelle Früleux accompagnée de la pianiste Elsa Beriola, lira Mireille Delmas-Marty et autres textes de l’ouvrage collectif Osons la fraternité.

Le duo de musiciens KRISTOFF/K-ROLL a collecté des récits de réfugiés. Ils livrent ici les témoignages de deux jeunes gens scolarisés à Ivry, en prélude à leur création d’avril prochain.

…………………………………………………………………………………………………………..

 Mardi  2 octobre à partir de 19h

Egalité-e-s

Le féminisme et l’antiracisme ont longtemps été considérés par les « progressistes » comme des champs secondaires de l’action politique. Comment ces batailles aux parcours historiques parallèles se rejoignent-elles et apparaissent-elles aujourd’hui comme primordiales ?

Nos invité-e-s :

Sabine Pakora, comédienne et co-autrice de Noire n’est pas mon métier, aux Éditions du Seuil ;

Aude Lorriaux : journaliste, spécialiste de l’étude des discriminations et du féminisme. Co-auteure avec Mathilde Larrère du livre Des intrus en politique. Femmes et minorités : dominations et résistances ;

Emma, dessinatrice, blogueuse féministe, elle entend faire de ses planches « un outil pour les gens qui galèrent », un support à même de toucher celles et ceux que la politique ne mobilise pas forcément au quotidien ;

Femmes solidaires, association féministe ivryenne œuvrant pour la défense des droits des femmes ;

Bozena Wojciechowski, conseillère territoriale d’Ivry sur Seine, adjointe au maire déléguée aux actions contre toutes les discriminations.

La metteuse en scène Mirabelle Rousseau, en résidence au Théâtre Antoine Vitez (qui présentera le spectacle Les tables tournantes en janvier 2019) nous lira des extraits de texte écrits par Louise Michel.

…………………………………………………………………………………………………………..

 Vendredi 5 octobre à partir de 19h

Résistances durables

La prise de conscience mondiale du dérèglement climatique impose de remettre en cause l’ensemble du modèle économique. Quels sont les obstacles ? Que peut-on apprendre de l’histoire des utopies et des expériences alternatives ? Comment fédérer et politiser  nos résistances ?

Nos invité-e-s

Geneviève Coiffard-Grosdoy, militante d'Attac et engagée depuis 10 ans dans la lutte contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et le soutien à la Zad;

Coopérative El Duende, utopie réalisée d’un théâtre autogéré à Ivry ;

Shafira Dahmoune-Le Jeannic, de L’Etal solidaire, association ivryenne qui propose des légumes bio à prix coûtant dans les quartiers populaires, en coopération avec des habitants et les Maisons de quartier.

Jean-Paul Deleage, est un physicien, géopolitologue et historien de l'écologie. Il a fondé en 1992 la revue Ecologie et politique qu'il dirige. 

Pierre Chiesa, après des études de biologie et de géologie, a travaillé dans l'édition en sciences et techniques. Engagé depuis plusieurs années dans le militantisme syndical, il est aujourd'hui élu écologiste à Ivry.

Nicolas Lambert fait théâtre d’un travail d’investigation qui s’apparente à celui de la presse libre et indépendante. En février prochain, il présente son triptyque « bleu-blanc-rouge » sur les lobbys du pétrole, du nucléaire et des armes.

…………………………………………………………………………………………………………..

 Samedi 6 octobre à partir de 19h

Ce n’est qu’un début

Impossible synthèse à tenter ensemble, introduite par Valérie De Saint-Do, journaliste et écrivaine, qui aura suivi l’ensemble de nos échanges, et à partir des traces collectées chaque jour sur notre « grand tableau de bord ».

Suivi du spectacle (entrée libre)

TENTATIVE(S) DE RÉSISTANCE(S)

Marie-Do Fréval incarne successivement une vache, une vieille, une version d’un Général de Gaulle au genre incertain, une Marianne de cabaret, une créature délirante inspirée de Niki de Saint-Phalle. Ce tour des résistances est aussi et surtout un appel à l’offensive, à l’agitation, un hymne à l’audace, servi par un verbe haut et foisonnant et une comédienne engagée dans son art comme dans sa vie.

durée : 50 mn / suivi du banquet républicain

Tentative(s) de résistance Tentative(s) de résistance

…………………………………………

Informations pratiques

Toutes les rencontres sont en accès libre / réservation conseillée

Renseignements sur le site ou au 01 46 70 21 55 /  http://theatredivryantoinevitez.ivry94.fr/

 

Théâtre Antoine Vitez

1 Rue Simon Dereure, Ivry-sur-Seine

Métro ligne 7 : terminus Mairie d’Ivry

Rer C : arrêt gare d’Ivry-sur-Seine
Bus 323, 132, 125, 182 (arrêts : Mairie d’Ivry métro ou Hôtel de Ville)
Vélib : station n°42010 au 1 rue Robespierre

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.